En déplacement

Know You Can: le patin à glace, c’est aussi pour les adultes!

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Élégance, grâce, légèreté: au spectacle Art on Ice, des patineurs du monde entier envoûtent le public avec de merveilleux programmes. Mais peut-on encore, à l’âge adulte, apprendre à effectuer de belles pirouettes Biellmann et à glisser majestueusement sur la glace? 

Sandra Ehrbar-Grond, entraîneuse-cheffe de l’école de patinage de Wallisellen et ancienne patineuse artistique de haut niveau, propose des cours pour adultes débutants. Dans un entretien, elle explique pourquoi le patin à glace n’est pas une question d’âge.

Pour quelles raisons les adultes se mettent-ils généralement au patin à glace?

Beaucoup ne réalisent qu’à l’âge adulte leur rêve d’enfant de devenir patineur artistique. Soit parce qu’ils habitaient trop loin d’une patinoire quand ils étaient petits, soit parce que leurs parents étaient contre ce sport. D’autres ont fréquenté un cours pour enfants, puis ont arrêté et n’ont rien fait pendant des années. Mais tous ont en commun une fascination pour ce sport exceptionnel, son élégance, ses pirouettes tourbillonnantes et ses sauts spectaculaires.

Leur but est-il de se mettre au niveau de leurs enfants ou d’accomplir eux-mêmes un programme?

À mesure qu’ils progressent, nombre d’adultes souhaitent apprendre des chorégraphies. Certains participent au championnat de notre club, d’autres à nos galas et d’autres encore exécutent juste pour eux un programme en musique. Un monsieur âgé, par exemple, que je voyais souvent seul sur la glace, s’est entraîné seul pendant de longues années. Depuis deux ans, il a rejoint mon cours  afin de peaufiner sa technique.

Peut-on s’inscrire au cours débutant même quand on n’a jamais chaussé de patins à glace auparavant?

En principe, chacun peut  apprendre le patinage, quel que soit son âge. Mais ce n’est pas aussi simple que ça en a l’air: c’est l’un des sports de précision les plus difficiles et les plus exigeants. Toutes les parties du corps sont sollicitées: des jambes aux bras en passant par les fessiers et les abdominaux. Le gainage corporel est également essentiel pour tenir sur la glace. En d’autres termes, le patinage est un excellent entraînement pour tout le corps!

Quelles conditions les adultes doivent-ils remplir?

Le plus important  est une bonne dose de courage: il ne faut pas être trop craintif. Il faut aussi de la patience et beaucoup d’entraînement, car les mouvements doivent s’enchaîner avec précision. Plus on s’entraîne, plus on améliore son équilibre et plus on peut accélérer. À l’école de patinage de Wallisellen, nous avons des groupes de niveau. Chacun peut ainsi apprendre à son rythme et dans le «bon» groupe. 

À qui déconseilleriez-vous de faire du patin à glace à un âge mûr?

Le patin à glace est difficile pour les personnes qui ont très peur de tomber. En général, celles-ci se contractent et n’arrivent plus à se concentrer. Il faut donc  être vigilant, mais sans paniquer. Le risque de blessure est plus élevé chez les adultes que chez les enfants et les adolescents. C’est pourquoi, en tant que coach, je donne des consignes claires qui font progresser tous mes élèves, sans excéder leurs capacités.

Est-il encore possible d’apprendre la pirouette Biellmann à 45 ans?

La pirouette Biellmann exige une grande souplesse du dos, des épaules et des jambes. Tous les élèves de mon cours exécutent des pirouettes. Mais pour la figure Biellmann, il faut en plus une agilité particulière. Si vous l’avez, rien ne vous empêche, même à 45 ans, de virevolter sur la glace comme la championne du monde Denise Biellmann.

La joie d’apprendre. Le courage de se dépasser. La confiance en ses capacités. Toute personne qui réunit ces trois qualités peut apprendre le patin à glace, même à 40 ans passés.

Sandra Ehrbar-Grond, entraîneuse de sport d’élite Swiss Olympic
  • Teaser Image
    Patinage à l’âge adulte

    Sandra Ehrbar-Grond dirige l’école de patinage de Wallisellen depuis plus de 20 ans. Titulaire d’une licence Swiss Ice Skating, cette entraîneuse de sport d’élite Swiss Olympic réputée s’engage avec passion pour la relève et propose des cours pour adultes.

    En savoir plus

Jusqu’à quel âge peut-on pratiquer ce sport?

Tant qu’on est en forme, on peut pratiquer le patin à glace, même à la retraite! C’est en tout cas ce que j’ai prévu pour moi (rire). Actuellement, mon élève le plus âgé est un fringant retraité, un patineur passionné , toujours de bonne humeur et très studieux. Dans l’ensemble, les femmes sont plus nombreuses que les hommes dans les cours adultes. Les femmes ont entre 20 et 60 ans, les hommes entre 35 et 70 ans.

Quelles sont les ambitions de vos élèves?

En ce moment, j’ai une dame qui, à 50 ans, souhaite apprendre à effectuer un axel, un saut d’un tour et demi en l’air. C’est le seul élément qui lui manque pour valider le test de bronze suisse. Si elle réussit cette figure, elle sera la première femme à avoir exécuté un axel à 50 ans. À l’automne dernier, une femme d'une trentaine d’années est venue apprendre à patiner et à freiner. Une fois ces deux compétences acquises, elle s’est prise de passion pour ce beau sport et, aujourd’hui, elle continue à s’entraîner. Ainsi, en patinage artistique, chacun peut atteindre ses objectifs, qu’ils soient petits ou grands. 

  • Teaser Image
    Know you can

    Derrière toute réussite se cachent aussi des obstacles, des doutes et des imprévus. Faites confiance à votre partenaire AXA pour vous épauler.

    En savoir plus

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données