En déplacement

Coquillages, coraux et cuirs: ce qu’il faut savoir concernant les souvenirs de voyages

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

Rapporter des souvenirs de vacances est une belle tradition. Les coquillages, les vases ou les tapis rappellent les pays visités et rendent impatients de repartir en vacances. De plus, certains objets sont introuvables chez nous et les prix sont imbattables. Mais attention: tous les objets en vente à l’étranger ne peuvent être importés en Suisse. 

  • Teaser Image
    Corinne Simon

    Corinne Simon est juriste et experte en droit des contrats, droit successoral, droit de la famille et droit des personnes. Grâce à ses conseils, vous saurez quelles démarches juridiques entreprendre si vous avez acheté un produit défectueux ou si vous êtes concerné par une procédure de succession.

Des achats de souvenirs à risque

Dans ces régions touristiques, le commerce des souvenirs représente une part importante de l’économie locale. Sur la plage, sur les étals des marchés ou dans les boutiques, l’offre de souvenirs est omniprésente. On oublierait bien vite que c’est le voyageur qui est responsable des objets qu’il importe et que les infractions peuvent donner lieu à de lourdes sanctions. Voici ce qu’il faut garder en tête lorsque vous faites du shopping à l’étranger.

Je veux me protéger légalement

Attention aux espèces protégées

Dans le monde, plus de 33 000 espèces végétales et animales sont protégées par la Convention de Washington sur le commerce international des espèces (CITES). L’importation de ces espèces et de leurs produits est généralement interdite ou nécessite un permis spécial délivré dans des cas exceptionnels. Les commerçants locaux se soucient peu de ces règles et des problèmes que vous rencontrerez à la douane suisse. Raison de plus pour vous renseigner auprès des instances concernées avant votre départ. Sachez que vous assumez l’entière responsabilité de l’importation de marchandises et que nul n’est censé ignorer la loi.

Il est interdit d’importer en Suisse les produits animaux et végétaux suivants:

  • Ivoire et tous les autres produits dérivés de l’éléphant (figurines sculptées, bijoux)
  • Produits fabriqués à partir de tortues (instruments de musique, masques, etc.)
  • Cornes de rhinocéros
  • Laine d’antilope du Tibet
  • Fourrure de chat sauvage
  • Musc et bile d’ours
  • Produits en palissandre de Rio

Ces produits sont aussi à éviter:

  • Plantes vivantes protégées (cactus, orchidées) 
  • Coquillages (lambis, bénitiers géants)
  • Certains coraux (corail dur, bleu et noir)
  • Peaux et articles de maroquinerie (ceintures, porte-clés, etc.) en particulier de reptiles, fourrures (même les petites pièces) d’espèces protégées
  • Plus de caviar qu’autorisé (max. 125 g par personne)
  • Spécimens naturalisés d’espèces protégées (papillons, serpents, scorpions empereurs, hippocampes, crocodiles, etc.)
  • Dents, plumes, os, poils et laine d’espèces animales protégées
  • Bâtonnets d’encens de certaines essences de bois
  • Huiles essentielles (huile de santal et de bois de rose p. ex.)

Depuis le 1er juillet 2014, de nouvelles dispositions règlent l’importation de marchandises en Suisse. La prudence est de mise avec les produits à risque tels que les contrefaçons, les denrées alimentaires, les plantes et les animaux. Pour éviter tout désagrément à la douane et ne pas vous exposer à des sanctions pénales, mieux vaut vous informer sur ce que permet la législation. Données fournies à titre indicatif.

L’importation des souvenirs suivants ne pose généralement pas de problème:

  • Bijoux en verre ou en pierre
  • Produits en fil ou en tôle 
  • Objets en bois FSC
  • Objets tressés (ceinture, bracelet, napperon, etc.)
  • Sculptures en pierre
  • Tissus en soie sauvage ou en fibres végétales
  • Teaser Image
    L'importation de marchandises de contrefaçon

    Sur notre blog juridique gratuit MyRight.ch, nous vous expliquons les risques que vous encourez si vous achetez un article de marque contrefait et l'importez en Suisse.

    En savoir plus

À quoi dois-je faire attention lorsque je ramasse des coquillages à l’étranger?

L’été, le soleil, la plage: on aimerait bien rapporter un peu de cette ambiance de vacances à la maison. Quelques coquillages, une bouteille en PET pleine de sable ou quelques beaux galets. Prudence toutefois: dans de nombreux pays, il est interdit d’emporter du sable ou des coquillages. Dans certaines régions d’Italie, les amendes peuvent aller jusqu’à 3000 euros.

En passant la douane suisse, peut-on avoir des problèmes si l’on importe des coquillages?

Normalement, cela ne devrait pas poser de problème puisque les animaux sont déjà morts. La prudence est de mise lorsque l’on rapporte des souvenirs fabriqués à partir d’espèces protégées. En effet, ces produits ne peuvent pas être importés ou sont soumis à une autorisation.

Le ramassage de coquillages est-il interdit dans certains pays?

Oui, le ramassage de coquillages ou de sable est interdit dans de nombreux pays, comme l’Italie, la France, la Grèce, l’Islande ou la Grande-Bretagne. Le mieux est de se renseigner sur place, car les sanctions sont souvent sévères.

Par exemple, si vous ramassez des coquillages en Sardaigne ou si vous rapportez du sable en souvenir, les conséquences peuvent être lourdes: toute modification des plages de sable est punie par la loi et peut entraîner une amende de 500 à 3000 euros.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Login Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter myAXA FAQ

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy