En déplacement

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

L’hiver, beaucoup de Suisses partent pour l’étranger. Avant de rapporter un souvenir exotique, mieux vaut se renseigner sur la réglementation afin d’éviter les mauvaises surprises à la douane.

Quand le froid s’abat sur la Suisse, l’appel des destinations ensoleillées se fait plus pressant. Dans ces régions touristiques, le commerce des souvenirs représente une part importante de l’économie locale. Sur la plage, sur les étals des marchés ou dans les boutiques, l’offre de souvenirs est omniprésente. On oublierait bien vite que c’est le voyageur qui est responsable des objets qu’il importe et que les infractions peuvent donner lieu à de lourdes sanctions. Voici ce qu’il faut garder en tête lorsque vous faites du shopping à l’étranger.

Je veux me protéger légalement

Attention aux espèces protégées

Dans le monde, plus de 33 000 espèces végétales et animales sont protégées par la Convention de Washington sur le commerce international des espèces (CITES). L’importation de ces espèces et de leurs produits est généralement interdite ou nécessite un permis spécial délivré dans des cas exceptionnels. Les commerçants locaux se soucient peu de ces règles et des problèmes que vous rencontrerez à la douane suisse. Raison de plus pour vous renseigner auprès des instances concernées avant votre départ. Sachez que vous assumez l’entière responsabilité de l’importation de marchandises et que nul n’est censé ignorer la loi.

Enfin, vous contribuerez aussi à la protection des espèces en vous abstenant de rapporter les produits suivants:

  • Ivoire (statuettes, bijoux, etc.)
  • Plantes protégées (p. ex. cactus, orchidées), essences exotiques (p. ex. palissandre)
  • Carapaces de tortues (instruments de musique, masques, etc.)
  • Coquillages (lambis, bénitiers géants)
  • Différents types de coraux tels que les coraux durs, le corail bleu et le corail noir
  • Peaux (en particulier de reptiles), articles de cuir (ceintures, porte-clés, etc.), fourrures (même les petites pièces) d’espèces protégées
  • Plus de 125 g de caviar par personne
  • Spécimens naturalisés d’espèces protégées (papillons, serpents, scorpions empereurs, hippocampes, crocodiles, etc.)
  • Dents, plumes, os, poils et laine d’espèces animales protégées

Le 1er juillet 2014, de nouvelles dispositions sont entrées en vigueur pour l’importation de marchandises en Suisse. La prudence est de mise avec les produits à risques tels que les contrefaçons, les denrées alimentaires, les plantes et les animaux. Pour éviter tout désagrément à la douane et ne pas vous exposer à des sanctions pénales, mieux vaut vous informer sur ce que permet la législation. 

Indications sous toute réserve.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données