myAXA Login
Fondation et innovation

Monde du travail 4.0: l’humain, clé de la réussite à l’heure de la digitalisation

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Notre époque, résolument numérique, connectée et dynamique, commence à déteindre sur le monde du travail. Mais, dans leur marche vers la digitalisation, les entreprises oublient souvent que les nouvelles technologies ne reposent pas sur la technique, mais sur l’humain. Pour réussir, une PME doit donc fédérer son personnel autour du monde du travail 4.0. Voici des pistes pour y parvenir.

Serai-je bientôt remplacé par un robot? Arriverons-nous à nous fondre dans les profils de poste modernes? Dans le monde du travail, la digitalisation suscite son lot d’inquiétudes, voire de peurs. Or nous n’avons plus de temps à perdre en tergiversations. L’intelligence artificielle et le big data sont aujourd’hui ancrés dans nos vies, et le monde du travail 4.0 est déjà une réalité. Et l’arrivée de la 5G accélérera encore la transformation numérique. Les PME peuvent donc difficilement se permettre d’être à la traîne en matière de maturité numérique.

La digitalisation ne fait pas consensus chez les collaborateurs

En entendant «digitalisation», on pense prioritairement à des aspects techniques. Pourtant, la compétitivité d’une entreprise ne dépend pas seulement de son aisance à manier les outils numériques. L’humain reste le principal facteur de réussite: c’est en effet lui qui façonne les changements et qui met en œuvre la transformation numérique dans l’entreprise.

Or dire que les salariés ne voient pas tous d’un bon œil la transformation numérique serait un euphémisme. En 2017, la Haute école des sciences appliquées de Zurich (ZHAW) a interrogé 629 entreprises suisses, dont un tiers de PME, sur le monde du travail 4.0 et sur le facteur humain. Les conclusions de l’enquête sont pour le moins surprenantes: seuls 57% des sondés pensent que la digitalisation a simplifié leur travail. Plus préoccupant: ils ne sont que 42% à estimer que cette même digitalisation les a rendus plus heureux au travail.

Des efforts de pédagogie à faire sur la transformation numérique

Les PME suisses ont dès lors un défi de taille à relever. Et vous, quelle est votre méthode pour convaincre votre personnel d’emprunter de nouvelles voies? Avant toute chose, prenez les craintes et les ressentiments au sérieux. Les peurs se cristallisent généralement sur les points où plane une menace diffuse. Elles s’expliquent surtout par une méconnaissance de la digitalisation. Il est donc primordial de rendre cette digitalisation visible et de l’illustrer par des exemples concrets. Si la méconnaissance est la source du problème, mettez sur pied un programme de formation en concertation avec les collaborateurs concernés.

  • Teaser Image
    Vous voulez faire comprendre la transformation numérique?

    Nous aussi. Nous vous donnerons nos astuces à l’occasion de nos Journées PME. Venez nous rendre visite!

    Inscription

La confiance plutôt que le contrôle

Pour faire comprendre les changements, il peut être judicieux de se concentrer sur les aspects du monde du travail 4.0 positifs pour le personnel. Se détacher des modèles de travail traditionnels, statiques, c’est laisser plus de place à la créativité et à l’innovation. La digitalisation est synonyme de responsabilisation. Montrez à vos collaborateurs ce que serait leur quotidien s’ils pouvaient accomplir leurs tâches en toute autonomie, sans l’obligation de rester assis huit heures par jour au bureau et sans supérieur pour surveiller leurs faits et gestes.

Se détacher des modèles de travail traditionnels, statiques, c’est laisser plus de place à la créativité et à l’innovation.

La digitalisation est synonyme de responsabilisation.

Un modèle agile plutôt que hiérarchique

Les entreprises de taille moyenne, en particulier, tendent à se cramponner aux structures hiérarchiques, qui vont de pair avec des processus décisionnaires longs et alambiqués. Dans un monde toujours plus volatil et interconnecté, cet immobilisme est un frein à la compétitivité. C’est pourquoi de plus en plus d’entreprises optent pour le modèle agile, rendu possible par la technologie numérique. Concrètement, cela signifie que la responsabilité est transférée aux équipes, parfois organisées de manière transversale. Le rôle des cadres s’en trouve révolutionné. Les collaborateurs mettent en œuvre leurs compétences là où elles sont le plus utiles et où ils peuvent déployer leur potentiel.

Des horaires flexibles plutôt que fixes

L’idée de se retrouver au même poste de travail chaque lundi matin à 8h00 n’est pas forcément un moteur de productivité pour tout le monde. Grâce aux technologies modernes, les collaborateurs peuvent désormais accomplir leurs tâches n’importe où et à n’importe quelle heure. En home office, mais aussi ailleurs, car certains ne parviennent pas à travailler de chez eux. Les espaces de coworking constituent alors une solution intéressante. Les collaborateurs y côtoient des personnes extérieures à l’entreprise. Ils gagnent en liberté et ont l’occasion de s’épanouir dans un environnement de travail inspirant. Home office, espace de coworking ou poste de travail traditionnel: la digitalisation ouvre la voie à des formes de travail qui répondent aux besoins de chaque collaborateur. Et c’est cet avantage qu’il faut mettre en avant pour réduire le scepticisme envers le monde du travail 4.0.

Résumé

Pour bien affronter l’avenir, les entreprises doivent absolument miser sur le facteur humain. Car ce sont les gens qui forgent les succès et qui entraînent les autres dans leur sillage. Les PME disposent d’un net avantage sur les grandes entreprises: il leur est plus facile d’amener les collaborateurs à les suivre hors des sentiers battus, car elles ne souffrent pas de l’inertie qui caractérise les grands groupes. Votre mission, en tant que cadre, est de poser les jalons nécessaires à une culture du travail moderne et compétitive.

Articles apparentés

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données