Fondation et innovation

Activité indépendante en Suisse: aperçu des frais

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

Vous souhaitez bénéficier d’une sécurité financière durant votre activité indépendante? Du capital de départ à la prévoyance vieillesse, nous répondons aux principales questions que vous vous posez sur les difficultés financières que vous pourriez rencontrer. 

Démarrer une activité indépendante soulève des questions personnelles et existentielles. Ai-je un capital de départ suffisant? Comment puis-je préserver durablement mon indépendance financière? Comment puis-je épargner pour ma retraite? Création d’entreprise, assurance ou prévoyance: vous trouverez ici les réponses aux questions essentielles en lien avec la sécurité financière dans le cadre de l’activité indépendante.

Les questions les plus fréquentes sur le statut d’indépendant

En Suisse, qui sont les personnes considérées comme exerçant une activité indépendante?

On considère que les entrepreneuses et entrepreneurs individuels ainsi que les associés et associées d’une société de personnes (société en nom collectif ou société en commandite) exercent une activité indépendante. Sont considérés comme des personnes exerçant une activité indépendante du point de vue des assurances sociales suisses les hommes et les femmes qui travaillent en leur nom propre et pour leur propre compte et qui assument les risques économiques.

Les propriétaires ainsi que les gérantes et les gérants d’une Sàrl ou d’une SA sont des salariés de leur propre entreprise. Ils ne sont donc pas considérés comme des indépendants.

De quel capital ai-je besoin pour démarrer mon activité indépendante?

La fondation d’une entreprise individuelle est peu coûteuse. Comme pour l’entreprise en nom collectif, fonder une entreprise individuelle ne nécessite aucun apport minimal. Prévoyez 80 francs pour une éventuelle inscription au registre du commerce. Pour un conseil sur les modalités de création, il faut compter jusqu’à 1000 francs de budget supplémentaire.

Outre les frais de création, vous devriez prendre en considération les frais d’investissement. Vos liquidités ne permettent pas de les couvrir et vous ne souhaitez pas démarrer votre activité indépendante en contractant un crédit? Dans un délai d’une année, vous pouvez par exemple utiliser votre avoir du pilier 3a pour la création et ainsi augmenter vos fonds propres.

  • Teaser Image
    Se lancer grâce au pilier 3a

    Qu’il soit utilisé comme capital de départ ou pour assurer leur sécurité financière à la retraite, l’avoir du pilier 3a est très avantageux pour les indépendants. Comment utiliser correctement le pilier 3a?

    En savoir plus

À quels frais dois-je m’attendre dans le cadre d’une activité indépendante?

Les frais liés à l’activité indépendante se composent des frais de création, des frais d’investissement et des frais courants. L’exemple suivant présente les différents postes d’une entreprise individuelle.

Exemple: quel est le prix de l’indépendance?

En fonction de l’activité indépendante, les frais effectifs peuvent varier considérablement. Créer une boutique en ligne depuis son domicile est bien plus avantageux que d’ouvrir un magasin en centre-ville.

Néanmoins, nous voulons vous donner à titre indicatif une idée des frais que les indépendants doivent effectivement engager. Dans l’exemple suivant, nous évaluons donc les dépenses d’une entreprise individuelle qui dotée d’un petit bureau et d’équipements existants. L’accent est mis sur l’année de la fondation. En ce qui concerne le taux d’occupation et le personnel, nous supposons que la créatrice ou le créateur travaille à temps plein pour commencer et qu’une personne employée à 50% l’assiste.

Téléchargez ici gratuitement l’aperçu des frais qui sert de liste de contrôle pour les personnes exerçant une activité indépendante en Suisse. Vous gardez ainsi le contrôle de vos dépenses et améliorez votre indépendance financière.

Vous avez déjà saisi vos frais? Félicitations! Vous avez déjà franchi la première étape de la planification financière.

Qu’est-ce que la planification financière?

La planification financière est une composante essentielle du business plan. Elle révèle la rentabilité de votre idée commerciale: est-elle suffisamment bonne pour financer les frais de création et réaliser des bénéfices sur le long terme?

  1. Commencez par calculer vos frais. Les frais de création et les frais courants servent de point de départ pour la planification financière. Calculez les frais courants avec la plus grande précision possible. Jusqu’à ce que votre entreprise atteigne son seuil de rentabilité, vous devez pouvoir financer non seulement l’exploitation mais aussi vous-même. En général, il faut plusieurs années pour qu’une activité indépendante soit rentable.
  2. Ensuite, planifiez les chiffres d’affaires. Cela vous donne une idée des liquidités et de la rentabilité. Vous pouvez imaginer plusieurs scénarios (optimiste, neutre et pessimiste).

Une bonne planification financière vous renseigne sur le chiffre d’affaires que votre entreprise doit réaliser et sur le bénéfice qui restera après déduction des impôts et des taxes. Vous pouvez aussi tabler d’emblée sur un capital suffisant et demander des aides en temps voulu, à savoir contracter un crédit auprès d’une banque ou bénéficier de capitaux tiers pour le financement de votre idée commerciale.

  • Teaser Image
    Apprendre à gérer ses liquidités

    AXA accompagne les créatrices et créateurs d’entreprise en leur proposant des ateliers gratuits sur la planification des liquidités. Découvrez ce dont vous devez tenir compte pour avoir toujours des fonds suffisants.

    Préinscription par e-mail

Financement de l’activité indépendante par des fonds propres ou de tiers?

Fondation, financement d’une invention ou croissance: en fonction de la branche et de l’entreprise elle-même, les personnes exerçant une activité indépendante recourent plus volontiers à des fonds propres ou étrangers. Selon la phase, l’équilibre optimal entre les capitaux mobilisés peut varier. Il existe aussi des alternatives aux crédits bancaires. Les principales possibilités de financement sont les suivantes:

  • Fonds propres: leur importance est primordiale pour les personnes qui se lancent dans une activité indépendante. Font partie des fonds propres les économies, les avoirs de la caisse de pension et de la prévoyance individuelle liée ainsi que l’argent des investisseurs externes qui participent au capital de l’entreprise. Les sources de soutien financier prisées sont les trois F: family, friends et fools (la famille, les fidèles amis et les fous).
  • Fonds étrangers: en général, l’argent est mis à disposition par les banques, sous forme de prêts bancaires. Pour octroyer un crédit, la banque exige que l’entreprise soit bien établie et qu’elle puisse apporter des garanties. Des particuliers peuvent également être à l’origine des crédits et des prêts, sans pour autant devenir copropriétaires de l’entreprise.
  • Business angels et venture capitalists: ils interviennent au démarrage de l’activité indépendante pour mettre des fonds propres à la disposition de l’entreprise. Ils présentent un double avantage pour les jeunes start-up: non seulement ils leur donnent accès à des moyens financiers, mais ils les accompagnent aussi en leur faisant bénéficier de leur savoir-faire.
  • Fondations et prix: au moment de créer une entreprise, le besoin de financement est énorme. La Suisse compte un grand nombre de prix décernés à de jeunes entrepreneuses et entrepreneurs, et de fondations dédiées à la promotion de certaines jeunes entreprises.
  • Crowdfunding: sur une plate-forme en ligne, une multitude de particuliers versent de petites sommes d’argent qui financent les premiers projets d’une start-up. Il existe différentes variantes de crowdfunding: crowd-donation (don), crowd-lending (prêt d’argent), crowd-investing (fonds propres), reward-based crowdfunding (cadeau ou prototype offert en contrepartie du don effectué).

Puis-je percevoir mon avoir de caisse de pension et l’utiliser pour démarrer mon activité indépendante? 

Oui. Afin d’augmenter vos fonds propres pour le démarrage de votre activité indépendante, vous pouvez demander le versement de l’avoir accumulé dans votre deuxième pilier (prévoyance professionnelle LPP). Les conditions suivantes doivent être remplies:

  • Vous déposez la demande de retrait anticipé du capital au cours de la première année d’activité.
  • Vous prouvez votre activité indépendante par exemple à l’aide de documents de l’AVS ou de l’extrait du registre du commerce.
  • En cas de mariage ou de partenariat enregistré, joignez à votre demande le consentement de votre conjointe, conjoint ou partenaire au versement de l’avoir de la caisse de pension.

Pour plus d’informations sur le retrait anticipé, adressez-vous à votre caisse de pension.

Comment puis-je percevoir mon avoir du 3e pilier? 

Si vous optez pour le versement du capital de votre pilier 3a (prévoyance individuelle liée) pour démarrer votre activité indépendante, vous devez recevoir l’intégralité de l’avoir en une seule fois. Le montant versé est imposable.

Il n’y a aucune condition à remplir pour le versement du capital de prévoyance du pilier 3b (prévoyance individuelle libre). Le versement peut être effectué à tout moment.

Pour plus d’informations sur les conditions de versement du 3e pilier, adressez-vous à votre institution de prévoyance.

Comment puis-je calculer mon revenu dans le cadre de mon activité indépendante?

Les recettes de l’activité indépendante correspondent au revenu imposable de l’entreprise individuelle. Il s’agit du bénéfice de l’entreprise (appelé aussi bénéfice net).

En tant que propriétaire d’une entreprise individuelle, votre salaire est automatiquement le bénéfice que votre entreprise a dégagé. En termes comptables, il est déclaré en tant que prélèvement privé car, dans les faits, vous n’avez pas d’activité salariée.

Quel est le revenu net dans le cadre d’une activité indépendante en Suisse?

Pour les personnes exerçant une activité indépendante, le revenu net correspond au revenu de leur travail sur une année. Il est nécessaire par exemple pour le calcul de vos impôts.

En tant que personne exerçant une activité indépendante, quel chiffre d’affaires dois-je réaliser?

Le montant du chiffre d’affaires à réaliser dépend de différents facteurs. Calculez les frais personnels et commerciaux auxquels vous devez faire face chaque mois. Bon à savoir: de manière empirique, on retiendra qu’une personne exerçant une activité indépendante a besoin de deux ou trois fois le salaire net qu’elle percevait dans son emploi précédent.

Comment puis-je calculer ma rémunération horaire?

Quelle est la valeur de ma prestation?

  1. Calculez votre rémunération horaire sur la base de vos frais professionnels et domestiques, notamment les dépenses pour le loyer, l’électricité, l’eau, le chauffage, l’alimentation, les assurances, les activités familiales et les loisirs.
  2. Divisez à présent vos frais professionnels et domestiques mensuels par le nombre d’heures que vous consacrez chaque mois à votre activité indépendante.
  3. Dans la mesure où vous travaillez à temps plein et que vous ne disposez pas d’autres sources de revenus, il faut que votre rémunération horaire couvre au moins ces frais professionnels et domestiques.
  4. Dans le calcul de votre rémunération horaire, tenez aussi compte des arrêts de travail pour cause de maladie et de congé, ainsi que le 13e mois de salaire. Pour ce faire, vous pouvez réduire en conséquence le nombre d’heures de travail à effectuer par mois.

Déterminer le bon tarif horaire est un exercice d’équilibriste:

  • si votre tarif horaire est trop élevé, vous pouvez passer à côté des premiers mandats.
  • À l’inverse, fixer un tarif horaire trop bas reviendrait à brader vos services.
  • Pour déterminer le juste prix, il est judicieux de consulter le calculateur de salaires des branches et activités comparables, et d’échanger avec votre réseau professionnel.

Comment puis-je calculer mon bénéfice dans le cadre de mon activité indépendante?

Pour calculer votre bénéfice, vous avez besoin de deux données sur une période identique:

  • les recettes de l’exploitation = total des recettes
  • l’ensemble des charges d’exploitation (cotisations, loyers, frais, etc.) = total des dépenses

À présent, déduisez le total des dépenses du total des recettes pour obtenir le revenu de votre activité indépendante. Cela correspond à votre bénéfice sur la période considérée.

Les indépendants sont-ils tenus de tenir une comptabilité?

Oui. Si le chiffre d’affaires de votre entreprise individuelle est inférieur à CHF 500 000, vous devez tenir une comptabilité qui comprend au moins les recettes, les dépenses et l’état de la fortune.

Si votre entreprise individuelle réalise un chiffre d’affaires supérieur à CHF 500 000, vous avez l’obligation de tenir une comptabilité et de présenter des comptes en vertu des règles définies dans le Code des obligations (art. 957 ss CO).

Quelles cotisations dois-je payer lorsque j’exerce une activité indépendante?

  • En Suisse, les personnes exerçant une activité indépendante sont assujetties aux cotisations à l’AVS, à l’AI et à l’APG calculées sur la base du revenu actuel de l’année de cotisation.
  • S’y ajoutent les cotisations aux allocations familiales. Vous devez vous affilier à une caisse d’allocations familiales (CAF). En règle générale, celle-ci est gérée par la caisse de compensation. 
  • En fonction de la branche, la responsabilité civile professionnelle est obligatoire.
  • Par ailleurs, il est indispensable de payer les impôts et l’assurance-maladie privée.
  • Teaser Image
    Combien coûtent mes assurances?

    Grâce à notre calculateur de primes, vous déterminez rapidement et simplement les frais à prendre en compte pour l’assurance de votre jeune entreprise.

    Calculer la prime d’assurance

Quels risques financiers dois-je supporter dans le cadre de mon activité indépendante?

  • Vous pouvez devoir faire face à l’absence de mandats ou à leur annulation,
  • ainsi qu’au non-paiement des factures que vous avez adressées à votre clientèle.
  • En tant que propriétaire d’une entreprise individuelle, vous répondez sur l’intégralité de votre fortune privée, même en cas d’insolvabilité.
  • Les personnes exerçant une activité indépendante en Suisse ne peuvent pas être rattachées à l’assurance-chômage (AC). Elles ne sont donc pas assurées contre le chômage.
  • En outre, vous ne bénéficiez pas d’une assurance obligatoire contre les accidents.
  • Si vous ne cotisez pas volontairement au 2e et/ou au 3e pilier, vous ne préparez pas proactivement votre retraite.

Comment puis-je me prémunir financièrement lorsque j’exerce une activité indépendante?

  • Maladie et accident: si vous exercez une activité indépendante, vous pouvez inclure le risque d’accident dans votre assurance d’une indemnité journalière en cas de maladie ou vous assurer à titre facultatif dans le cadre de la LAA. Mais votre assurance-maladie privée vous offre aussi cette protection. Si vous êtes malade ou êtes victime d’un accident, vous pouvez ainsi combler la perte de gain.
  • Invalidité: en cas d’invalidité, vous avez la possibilité de souscrire une assurance privée afin d’avoir une meilleure protection. Vous pouvez aussi augmenter les prestations de votre caisse de pension ou conclure une solution de prévoyance 3a auprès d’une assurance (une couverture d’assurance pour les risques décès et invalidité peut être incluse).
  • Décès: assurez-vous également en cas de décès. Les assurances proposent diverses solutions.
  • Prévoyance étatique: veillez à verser toutes vos cotisations AVS (1er pilier).
  • Prévoyance professionnelle: pour compléter les prestations minimales de l’AVS, il peut être judicieux de s’affilier à une caisse de pension (2e pilier) pour indépendants.
  • Prévoyance liée: pour pouvoir conserver leur niveau de vie une fois à la retraite, de nombreuses personnes exerçant une activité indépendante en Suisse se constituent une prévoyance individuelle grâce au 3e pilier. Cette forme de prévoyance vieillesse vous permet de verser des cotisations plus élevées (en l’absence d’affiliation à une caisse de pension) et de bénéficier d’avantages fiscaux. En tenant compte de votre stratégie de placement, vous pouvez aussi investir votre fortune dans un fonds de prévoyance.
  • Prévoyance libre: grâce à un plan d’épargne ETF à long terme, avec une part en actions élevée, vous bénéficiez des perspectives de rendement des marchés des capitaux et ne dépendez pas des taux d’intérêt du marché. Par rapport à la prévoyance liée, vous avez une plus grande liberté de retrait.
  • Teaser Image
    De quelle prévoyance les indépendants ont-ils besoin?

    En tant qu’entrepreneuse ou entrepreneur, vous disposez d’une grande liberté dans le domaine de la prévoyance. Découvrez ici les éléments à prendre en compte, compilés par nos spécialistes.

    Lire le blog

Quel est le montant maximum du pilier 3a pour les personnes exerçant une activité indépendante?

Les personnes exerçant une activité indépendante qui sont assujetties à l’AVS et qui ne sont pas affiliées à une caisse de pension peuvent verser jusqu’à 20% de leur revenu net dans le pilier 3a. Le montant maximum est de CHF 35 280 en 2024 et ne peut être dépassé. À défaut d’affiliation à une caisse de pension, vous devriez non seulement faire des placements mais aussi vous assurer contre les risques liés à une incapacité de gain en cas de maladie, d’accident et de décès.

Quelles sont les répercussions de mon activité accessoire sur le pilier 3a?

Si vous exercez à la fois une activité indépendante et une activité accessoire, on vous considère comme une personne salariée. Ainsi, vous avez le droit de verser au maximum CHF 7056 (état en 2024) dans le 3e pilier du fait de votre affiliation à une caisse de pension.

À quelle caisse de pension puis-je m’affilier dans le cadre de mon activité indépendante?

En tant que personne exerçant une activité indépendante, vous n’avez plus l’obligation de verser votre avoir de la caisse de pension dans le 2e pilier. Néanmoins, vous pouvez vous faire assurer à titre facultatif et ainsi vous constituer un avoir permettant de vous prémunir contre les risques de vieillesse, d’invalidité et de décès (art. 4 LPP). Vous avez le choix entre différentes variantes:

  • Vous vous affiliez à l’institution de prévoyance dont les personnes salariées relèvent en raison de leur profession ou de leur branche (art. 44, al. 1, LPP). La plupart du temps, il s’agit de fondations collectives.
  • À défaut de prévoyance obligatoire et d’assurance auprès d’une institution de prévoyance, vous pouvez vous affilier à la Fondation institution supplétive LPP (art. 44, al. 2, LPP).
  • Vous employez des personnes salariées soumises à l’assurance obligatoire? Vous devez vous affilier à une institution de prévoyance inscrite dans le registre de la prévoyance professionnelle (art. 11, al. 1, LPP).

Vos avoirs de libre passage peuvent être apportés dans la nouvelle caisse de pension.

L’affiliation à une caisse de pension est-elle recommandée dans le cadre d’une activité indépendante?

En tant qu’entrepreneuse ou entrepreneur, vous devez subvenir aux besoins de votre famille? Si vous voulez protéger au mieux vos proches, il est préférable de verser des cotisations LPP en plus du 3e pilier afin de garantir le maintien du niveau de vie pour toute la famille en cas d’incapacité de gain consécutive à une maladie ou à une invalidité.

En outre, vous faites des économies en effectuant des versements dans la caisse de pension. Vous pouvez déduire les cotisations de vos revenus imposables et soumis aux cotisations AVS. Ainsi, vous épargnez pour la retraite tout en allégeant votre facture de cotisations AVS et d’impôts.

Résumé: cinq conseils financiers pour les personnes exerçant une activité indépendante

Il est vrai que se plonger dans les finances n’est pas toujours facile. Mais, une fois que vous aurez commencé, vous maîtriserez rapidement vos dépenses et vos recettes. Grâce à ces cinq conseils financiers pour les personnes exerçant une activité indépendante, vous consolidez votre sécurité et votre indépendance financière:

  1. Séparez les aspects personnels et professionnels: ouvrez un compte séparé pour votre entreprise afin d’avoir plus rapidement un aperçu des recettes et des dépenses. Sur votre extrait de compte ne figurent alors que des transactions purement professionnelles.
  2. Planifiez vos finances: si vous connaissez vos dépenses et vos recettes, vous pouvez gérer la rentabilité de manière ciblée.
  3. Constituez des provisions: impôts, cotisations sous-estimées ou temps de crise – en épargnant suffisamment tôt, vous pourrez faire face aux régularisations, voire surmonter de longues traversées du désert.
  4. Assurez-vous bien: renseignez-vous sur les assurances tant obligatoires que facultatives qui couvrent judicieusement vos risques. Une analyse individuelle des besoins d’assurance est particulièrement indiquée.
  5. Préparez votre retraite: dans le cadre d’une activité indépendante, la responsabilité de votre prévoyance vieillesse vous incombe. Informez-vous sur les différentes possibilités qu’offrent les 2e et 3e piliers. Il existe des solutions qui permettent de concilier idéalement votre situation professionnelle et personnelle.

Nous sommes à vos côtés, à chaque étape de votre activité indépendante. Lancez-vous!

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Login Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter myAXA FAQ

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy