Votre PME est-elle bien protégée? Découvrez-le ici

Analyse des besoins d’une PME

Petit empire ou one-(wo)man show, entreprise artisanale établie ou start-up high-tech, chaque PME est unique. Et bien sûr, il en va de même pour les besoins en assurance. L’analyse des besoins d’assurance d’AXA vous permettra de connaître la nature et l’étendue de la couverture dont vous avez réellement besoin pour votre activité. L’analyse présente les assurances obligatoires, celles qui sont recommandées et celles qui peuvent être intéressantes, compte tenu de votre modèle commercial individuel. Découvrez ce dont vous avez besoin en quelques clics seulement.

Commencer l’analyse

Faites le point en seulement 3 minutes

Avantages de l’analyse des besoins d’une PME

Vous créez une entreprise et ne savez pas de quelles assurances vous avez besoin? Vous souhaitez vérifier si votre entreprise est bien assurée? Avec l’analyse des besoins d’assurance d’AXA, vous saurez immédiatement ce qu’il vous faut. Le nouvel outil en ligne détermine vos besoins d’assurance en quelques clics.

  • Identification des besoins en assurance en quelques clics
  • Informations en fonction de la branche et de la forme juridique
  • Vue à 360° des assurances obligatoires, recommandées et complémentaires

De manière générale, de quelles assurances les PME ayant des employés ont-elles besoin?

En tant que propriétaire de PME, vous avez une responsabilité sociale, et donc l’obligation d’assurer vos employés dans les premier et deuxième piliers, de même que contre les accidents. D’autres assurances sociales sont recommandées, quoique non obligatoires. Découvrez ici pourquoi ces dernières sont toutefois judicieuses, ainsi que les assurances d’entreprise que nous vous recommandons.

Assurances sociales

Dans le cadre du 1er pilier, les cotisations sont versées à  l’assurance-vieillesse et survivants (AVS), à l’assurance-invalidité et au régime des allocations pour perte de gain. Ces assurances versent des prestations aux assurés en cas de décès, d’invalidité et à la retraite. Le 2e pilier constitue la prévoyance vieillesse professionnelle (LPP) de vos collaborateurs et est obligatoire à partir d’un salaire annuel de 21 330 CHF. Il en va de même pour l’assurance-accidents: selon la loi sur l’assurance-accidents (LAA), tous les employés doivent être assurés. À partir de huit heures de travail hebdomadaire, ils doivent également bénéficier d’une couverture d’assurance contre les accidents non professionnels.

La conclusion d’une assurance d’une indemnité journalière en cas de maladie est en principe facultative, mais s’avère rapidement payante: elle vous libère de l’obligation de poursuivre le versement du salaire des collaborateurs malades.

Assurances d’entreprise

Alors que de nombreuses assurances sont indiquées pour la quasi-totalité des PME, d’autres peuvent être indispensables pour une entreprise en particulier mais totalement superflues pour une autre. Tout va dépendre du profil de la société. Une personne possédant un local commercial par exemple a besoin également d’une assurance de choses pour les bâtiments. Une professionnelle exerçant une activité de conseil auprès de clients aura besoin d’une assurance de la responsabilité civile professionnelle. Pour qui conduit un véhicule, l’assurance des véhicules automobiles est impérative.

Assurances d’entreprise recommandées pour les PME de toutes branches et de toutes tailles:

Responsabilité civile d’entreprise / responsabilité civile professionnelle: lorsque votre entreprise cause un dommage à un tiers, vous en êtes responsable en tant qu’entrepreneur. Afin que les dommages causés aux personnes ou aux choses ne vous mettent pas en difficulté financière, votre entreprise doit disposer d’une assurance de la responsabilité civile d’entreprise. Et si votre activité de conseil peut entraîner des préjudices de fortune pour les donneurs d’ordre et les clients, l’assurance responsabilité civile professionnelle correspondante est également indiquée.

Protection juridique: dans le quotidien professionnel, les litiges surviennent bien plus souvent qu’on ne le pense. Afin que les litiges avec les fournisseurs ou les donneurs d’ordre ne se transforment pas en risque financier, une assurance de protection juridique d’entreprise est utile pour n’importe quelle PME.

Assurance Cyber: les PME disposent rarement des ressources suffisantes pour protéger leur infrastructure informatique, et elles sont de ce fait l’objectif numéro 1 déclaré des cybercriminels. Ces derniers provoquent par exemple des pannes système, interceptent des données sensibles ou extorquent de l’argent après avoir crypté des données. En cas de sinistre, l’assurance Cyber intervient et prend en charge les coûts consécutifs à une attaque.

Déterminer ses besoins personnel d’assurance

L’analyse gratuite des besoins d’assurance vous donne une vue d’ensemble des assurances obligatoires et de celles recommandées pour votre modèle commercial, les résultats s’affichant en quelques clics seulement. Faites le test!

De quelles assurances les start-up ont-elles besoin?

Lors de la phase de démarrage, les jeunes entrepreneurs préfèrent se concentrer sur leur idée d’entreprise et la façon de la faire décoller. Et c’est précisément pour cela que l’accent doit être mis dès le départ sur les bonnes couvertures d’assurance.

Assurances sociales

La forme juridique de la propre entreprise détermine les assurances sociales obligatoires.

Pas de personne morale: le responsable d’une entreprise individuelle, d’une société en nom collectif ou en commandite est considéré comme indépendant. Cela signifie qu’à l’exception des cotisations au 1er pilier, la prévoyance et la couverture des risques sont facultatives.

Personne morale: si vous avez fondé une Sàrl ou une SA, vous comptez parmi les non indépendants et devez vous affilier, tout comme l’ensemble de vos collaborateurs, aux assurances suivantes: assurance-accidents, assurance-chômage, 1er pilier avec AVS, AI et APG et, à partir d’un revenu annuel minimum de 21 330 francs, également à la prévoyance professionnelle. L’assurance d’une indemnité journalière en cas de maladie est facultative, mais s’avère utile dès lors que le nombre de collaborateurs et la masse salariale croissent.

Assurances d’entreprise

À l’exception de l’assurance de la responsabilité civile qui constitue une obligation légale pour certaines professions, les assurances d’entreprise sont en principe facultatives. Mais, en cas de sinistre, elles constituent souvent une sorte d’assurance-vie, notamment pour les entreprises qui démarrent. Vous devriez souscrire les assurances suivantes pour votre entreprise:

Responsabilité civile d’entreprise / responsabilité civile professionnelle: l’assurance de la responsabilité civile d’entreprise est impérative, car elle protège votre jeune entreprise d’une perte financière potentielle si elle cause un dommage à un tiers. Cette assurance prend en charge les dommages matériels, corporels et pour partie également les préjudices de fortune, ainsi que la défense contre les prétentions injustifiées.

Assurance de choses: des frais de nettoyage jusqu’aux pertes de revenus en passant par la remise en état: l’assurance couvre les frais résultant de dommages causés par un incendie ou par des événements naturels, un vol avec effraction, des dégâts d’eau, le bris de glace et les autres risques pouvant se produire dans vos locaux commerciaux.

Assurance de protection juridique: les litiges avec le personnel, des bailleurs, des fournisseurs ou des clients comportent un risque économique difficilement quantifiable pour les jeunes entreprises. Avec l’assurance adaptée, vous pouvez établir un budget pour ces coûts et vous prémunir contre les litiges juridiques imprévus.

Assurance Cyber: la cybercriminalité est l’une des plus importantes menaces pesant sur les petites et moyennes entreprises. Les attaques automatiques de virus ou l’hameçonnage sont aujourd’hui davantage la règle que l’exception. L’assurance Cyber compte donc parmi l’équipement de base de toute start-up, qu’elle travaille directement ou indirectement avec Internet.

Le pack Start-up d’AXA

Nous sommes le partenaire idéal pour vous accompagner dans l’aventure qu’est la création de votre entreprise. Nous analysons le potentiel de risque futur et réunissons l’ensemble des assurances nécessaires au sein d’une offre sur mesure au rapport qualité-prix optimal. De plus, les créatrices et les créateurs d’entreprise optant pour notre pack Start-up bénéficient d’une aide au démarrage de 500 CHF sous forme de participation aux frais de création.

De quelles assurances les indépendants sans employés ont-ils besoin?

L’autonomie et l’initiative personnelle sont caractéristiques de l’indépendance. Emprunter cette voie nécessite non seulement de se consacrer à remplir son carnet de commandes, mais aussi de se préoccuper de sa protection financière, faute de quoi une maladie ou un accident peut avoir de fâcheuses conséquences. De plus, quand on est indépendant, la frontière entre la sphère privée et le domaine professionnel est souvent floue, que ce soit en termes de temps ou de lieu de travail, ou encore d’activités et de contacts. Par conséquent, il est recommandé d’appréhender systématiquement la couverture de risque et la prévoyance vieillesse d’une façon englobant la vie privée et professionnelle.

Prévoyance

1er pilier / prévoyance étatique: les indépendants ont une seule obligation d’assujettissement aux assurances sociales, à savoir le versement de cotisations à l’AVS/AI/APG (1er pilier). Elles servent à assurer un revenu de base à la retraite ou en cas d’invalidité, mais il faut toutefois les compléter par d’autres mesures de prévoyance d’initiative personnelle, faute de quoi des lacunes de prévoyance sont inéluctables.

2e pilier / prévoyance professionnelle: la prévoyance professionnelle selon la LPP n’est pas obligatoire pour les indépendants. Ils ont toutefois la possibilité de s’affilier à l’institution de prévoyance de leur profession ou à l’institution supplétive et ainsi épargner un capital en vue de couvrir les risques vieillesse, invalidité et décès. 

3e pilier / prévoyance individuelle: le pilier 3a réunit épargne-retraite et économies d’impôts, il est donc particulièrement indiqué pour les indépendants. Ces derniers peuvent verser jusqu’à 20% de leur revenu dans des solutions de prévoyance liée et se protéger, ainsi que leurs proches, des risques d’incapacité de gain et de décès. Une solution du pilier 3b permet d’épargner de manière libre et flexible.

Couverture des risques

Assurance-accidents: l’assurance-accidents obligatoire selon la LAA concerne uniquement les actifs non indépendants. Afin de couvrir les frais d’un accident dans l’exercice d’une activité indépendante, il faut soit conclure une assurance facultative selon la LAA ou inclure le risque d’accident dans l’assurance-maladie privée.

Assurance-accidents et assurance d’une indemnité journalière en cas de maladie: tomber malade ou subir un accident quand on est indépendant empêche souvent de gagner de l’argent. Il en résulte une lacune financière qui peut heureusement être comblée grâce à une assurance-accidents et à une assurance d’une indemnité journalière en cas de maladie.

Assurance en cas d’incapacité de gain: quand on est indépendant, en cas d’incapacité de gain consécutive à une maladie ou à un accident, les versements de l’AVS/AI sont souvent insuffisants pour couvrir les coûts de la vie effectifs. L’assurance en cas d’incapacité de gain  et ses prestations permettent d’éviter de recourir à son épargne ou d’avoir à s’endetter.

Assurance de la responsabilité civile: l’assurance responsabilité civile professionnelle est obligatoire pour certaines professions. Mais même si votre activité indépendante n’est pas concernée, cette assurance est intéressante. Elle prend en charge les prétentions de tiers en cas de dommages corporels, matériels et les préjudices de fortune purs résultant de l’activité professionnelle et dont vous pouvez être tenu responsable au titre de la responsabilité civile selon les dispositions légales.

Protection juridique: une assurance de protection juridique permet d’établir un budget pour les risques liés aux litiges juridiques et aux procédures judiciaires. Les entreprises individuelles peuvent opter pour des combinaisons de produits intéressantes, applicables au domaine privé ou professionnel, à la circulation et aux voyages.

Vos besoins personnels en assurance

Selon le profil de votre entreprise, il est judicieux de compléter les assurances décrites plus haut par d’autres. Notre analyse des besoins d’assurance vous livre, sans engagement, une recommandation personnalisée une fois que vous avez saisi les informations concernant votre branche, votre activité et votre organisation. Faites le point en seulement 3 minutes:

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données