myAXA Login
Collaborateurs et prévoyance

Envisager l’avenir avec sérénité

Image: Casa Nobile
Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Quel est le lien entre les créations de la chocolaterie Casa Nobile et les solutions de prévoyance semi-autonomes d’AXA? Dans les deux cas, la satisfaction des besoins de la clientèle est une priorité. 

Une délicieuse odeur se dégage du magasin de la manufacture de Willi Schmutz lorsque ce dernier nous ouvre ses portes et nous souhaite la bienvenue à Casa Nobile, où est fabriqué le meilleur chocolat de Suisse. Dans le cadre d’un concours réalisé à l’échelle nationale au printemps dernier, un jury spécialisé a décerné le premier prix à ces créateurs de chocolat pas comme les autres. Willi Schmutz est empli de fierté lorsqu’il présente les spécialités de la maison, soigneusement rangées sur des étagères. Il pourrait d’ailleurs nous raconter une anecdote pour chacune d’entre elles.

Avec Martin Schwarz, ce chocolatier a créé Casa Nobile il y a plus de quinze ans. Depuis, avec leurs quatorze employés, ils ravissent leurs clients du monde entier, en restant fidèles à la tradition suisse. Leur secret? «La passion, le savoir-faire artisanal et le plaisir d’expérimenter», nous dévoile Willi Schmutz avant d’ajouter:  «Lorsque nous testons et affinons de nouvelles recettes, tous ces éléments se conjuguent. Ils constituent en quelque sorte les ingrédients nécessaires à notre travail. Et ils doivent être tout aussi raffinés que les matières premières utilisées pour nos spécialités.» Nous poursuivons notre visite et découvrons notamment les pavés aux olives confites et à la fleur de sel ou encore le chocolat aromatisé au sel saphir et au poivre rouge de Kampot.

«Nous sommes responsables de nos collaborateurs, y compris pour la période après leur départ à la retraite ».

Willi Schmutz et Martin Schwarz, propriétaires et partenaires de Casa Nobile SARL

Il n’y a aucun doute: les chocolatiers de Bätterkinden, dans le canton de Berne, excellent dans leur domaine. «Nous avons des exigences élevées pour ce qui est de la qualité de nos matières premières, mais aussi de l’originalité de nos spécialités. Nos créations doivent susciter l’enthousiasme des clients en leur offrant une expérience gustative inédite. Il faut pour cela avoir la volonté de chercher sans cesse la nouveauté et de s’améliorer en permanence.» Même si le travail quotidien est exigeant, Willi Schmutz a conscience de l’importance de se pencher sur l’avenir de la société et de la retraite de ses employés. «Martin et moi sommes responsables de nos collaborateurs, y compris pour la période après leur départ à la retraite. En ce qui concerne la prévoyance professionnelle, nous avons donc décidé de passer d’un modèle d’assurance complète à une solution semi-autonome.»

Pour Willi Schmutz, la prévoyance vieillesse est un sujet complexe. La confiance nouée avec l’agent général d’AXA qui a conseillé leur entreprise a été décisive pour faire ce pas.  «Nous apprécions qu’AXA agisse également en entrepreneur et soit pour nous un partenaire qui réfléchit sur le long terme et cherche des solutions dans l’intérêt de ses clients. Comme AXA, nous sommes convaincus que le changement de modèle est judicieux et porteur d’avenir. Les perspectives de rendement plus élevées des avoirs de vieillesse et la grande sécurité ont été des arguments de taille lors de la prise de décision.»

«Les perspectives de rendement plus élevées des avoirs de vieillesse et la grande sécurité ont été des arguments de taille lors de la prise de décision.»

Willi Schmutz, propriétaire et partenaire de Casa Nobile SARL

À notre question de savoir si Willi Schmutz se réjouit de partir à la retraite, le sexagénaire répond en hésitant: «Compte tenu de notre âge, Martin et moi serons les premiers à partir à la retraite. Mais nous avons tous deux fait de notre passion un métier. Le travail à la chocolaterie me plaît énormément. Alors je préférerais ne pas prendre ma retraite avant longtemps. Et même ne pas y penser!» Nous remercions Willi Schmutz de la visite et prenons congé, non sans avoir acheté au préalable quelques-unes des spécialités de la maison.

Solutions de prévoyance semi-autonomes

Un changement rapide est requis

Ces dernières années, le faible niveau persistant des taux d’intérêt, une redistribution croissante au détriment des actifs et le carcan qui enserre les placements n’ont cessé de détériorer le rapport prix-prestations de l’assurance complète pour les entreprises et leurs salariés. Les problèmes de l’assurance complète se sont particulièrement aggravés ces dernières années, ce qui se reflète surtout dans la redistribution entre les cotisants actifs et les bénéficiaires de rentes. Rien que chez AXA, la redistribution entre 2012 et 2017 a atteint 3,4 milliards de francs. Année après année, l’avoir de vieillesse de chaque assuré a ainsi été amputé de plus de 1500 francs.

En tant que leader dans le domaine de la prévoyance professionnelle, AXA assume sa responsabilité vis-à-vis de ses clients. C’est pourquoi elle a décidé, avec les Conseils de fondation, de transformer les assurances complètes LPP en solutions semi-autonomes. Dans le contexte actuel marqué par le changement, celles-ci sont plus souples, plus équitables et plus attrayantes. Le prix pour la garantie dans l’assurance complète est devenu trop élevé.

Des perspectives de rentes plus élevées

Les caisses de pension semi-autonomes disposent d’une plus grande liberté dans leur stratégie de placement et sont donc mieux à même de dégager de meilleurs rendements, ce qui est dans l’intérêt des entreprises et des assurés. Pour un prix plus intéressant, ces derniers ont la possibilité de bénéficier d’une meilleure rémunération des avoirs de vieillesse et d’augmenter ainsi les prestations de vieillesse. Avec les solutions semi-autonomes, les clients d’AXA paieront en moyenne des primes de risque de 30% plus faibles à partir de 2019. En outre, le taux de conversion peut être maintenu à un niveau plus stable que celui de l’assurance complète, pour lequel de nouvelles réductions seraient inévitables. Ainsi, une rémunération adéquate des avoirs de vieillesse est de nouveau possible et la redistribution diminue nettement.

Une base stable et un taux de couverture solide

Dans les solutions semi-autonomes, les avoirs de vieillesse ne doivent plus être couverts en permanence à 100%. Lorsque la fondation est gérée avec prudence et que les placements sont administrés de manière professionnelle, le risque d’un découvert de longue durée qui nécessiterait des mesures d’assainissement est faible. Par ailleurs, les nouvelles fondations d’AXA se lancent dans l’autonomie partielle avec une confortable réserve financière: AXA leur transfère en effet des fonds supplémentaires d’un montant de 3,5 milliards de francs, ce qui leur permet de bénéficier d’un taux de couverture solide. Cette bonne assise financière leur permet de compenser les fluctuations du marché au fil du temps. De plus, tous les bénéficiaires actuels d’une rente de vieillesse restent dans le portefeuille d’AXA, ce qui permet aux fondations de démarrer leurs activités sans engagements de rentes en cours.

Articles apparentés

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données