Nos PME

Du neuf avec du vieux

Image: Daniel Ammann
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

Ce sont deux entreprises riches d’une longue tradition. Mais loin de se reposer sur leurs acquis, Leomat et Schoch Werkhaus jonglent au quotidien avec les idées nouvelles. 

Daniel Büchel et Jan Schoch ne se ressemblent pas. Le premier, pas très grand, arbore une chemise, des cheveux foncés et une moustache. Le second est un géant blond au look décontracté. Ils ont pourtant de nombreux points communs: ces deux dirigeants de PME innovent sans relâche, ils ne tiennent pas en place, fourmillent d’idées et sont des conteurs hors pair. Et ils ont une confiance en eux à toute épreuve. Daniel Büchel nous reçoit à Tübach (SG), dans le hall d’exposition exigu d’un ancien bâtiment:  «La créativité est dans notre ADN, nous sommes connus pour notre force d’innovation. En général, quand nous lançons une nouveauté, nos grands concurrents nous suivent.» L’homme est depuis dix ans à la tête de Leomat et de ses 50 collaborateurs, tous au bénéfice d’une formation de barista. L’entreprise saint-galloise, dont le nom signifie «roi des automates», fabrique des distributeurs de snacks et de boissons depuis 47 ans.

À Winterthur, dans une ancienne usine du groupe industriel Sulzer, c’est Jan Schoch qui nous accueille: «Ce bâtiment industriel nous a donné un visage. Il nous a aidés à nous positionner sur le marché.» Jan Schoch, qui dirige 42 colaborateurs, est le propriétaire de Schoch Werkhaus. L’entreprise, spécialisée dans l’aménagement de bureaux, occupe depuis 22 ans l’ancienne halle 39 du site Sulzer.

«De la région pour la région»

Leomat et Schoch Werkhaus sont deux PME qui ont su s’adapter, ont osé la nouveauté, anticipé les tendances et fait preuve de créativité sans jamais renier leur ancrage local et régional.

Produits suisses, fournisseurs suisses et fabrication suisse s’écrivent ainsi en lettres d’or chez Leomat. «‹De la région pour la région› est un principe que nous appliquons depuis 1972 et qui est inscrit dans nos actes fondateurs», affirme Daniel Büchel, soit bien avant que la Migros ne popularise le slogan légèrement modifié dans tout le pays. Leomat ne fait appel à aucune agence de publicité et signe la plupart de ses idées et innovations. 

Depuis longtemps, Daniel Büchel ne se contente plus des distributeurs de café.

Or les idées nouvelles, elle en consomme énormément, car sa gamme de produits évolue au gré des tendances sociétales. L’assortiment de ses distributeurs, d’abord limité aux snacks sucrés et au café, fut ainsi élargi aux cigarettes et à l’alcool, porteurs de marges plus élevées, avant que ces produits ne disparaissent à nouveau pour protéger les jeunes et répondre aux préoccupations de la population. Ils ont cédé la place à des jus de fruits locaux (même si, aux dires du patron, «l’expresso, le Red Bull et le Coca-Cola restent les produits phares»), mais aussi à des soupes et à un mélange tout prêt pour fondue, vendus dans les tout nouveaux distributeurs de surgelés Alaska. Il s’agit là d’une expérimentation, comme le souligne Daniel Büchel, jamais à court d’idées. Ces distributeurs pour surgelés sont testés chez Credit Suisse, chez Volvo et à la clinique Hirslanden. «En parallèle, nous créons et produisons nos propres produits en nous alliant à des partenaires.» Ces partenariats ont notamment accouché de vanille et de fraise en poudre, ou d’un sucre à faible teneur en hydrates de carbone. Mais Leomat a aussi mis au point des tasses à café compostables ou des gobelets à base de bois. Et supprimé les gobelets en plastique.

Développer des idées et les commercialiser, c’est aussi la passion de Jan Schoch. «Je me suis toujours demandé pourquoi on ne trouvait pas d’éclairages LED beaux, élégants et efficaces», explique-t-il. Il a donc développé ses lampes de bureau LED sur pied sous le label délicieusement immodeste JSL (pour Jan Schoch Leuchte). Déjà 8000 exemplaires vendus, précise-t-il. Un succès qui l’a amené à lancer récemment la nouvelle génération de JSL.

Une intrusion aux conséquences heureuses

Schoch Werkhaus n’innove pas qu’en matière de produits. Jan Schoch a aussi fait preuve d’audace en s’installant sur l’ancien site de Sulzer à Winterthur. Auparavant, l’entreprise occupait des bureaux dans la papeterie dirigée par la sœur de Jan, et un abri antiatomique lui tenait lieu de hall d’exposition. «Au milieu des années 1990, deux choix s’offraient à nous: bâtir un magasin de meubles classique dans la campagne bordant Winterthur ou nous distinguer en restant en ville.» Mais où? Une opportunité s’est présentée lorsque la rumeur a couru que l’immense projet «Megalou» dessiné par l’architecte Jean Nouvel allait être abandonné faute d’investisseurs. «Emballés par l’idée, nous avons exploré plusieurs jours les halls vides en nous introduisant discrètement dans les lieux, se souvient-il. Et ce que nous avons vu nous a plu.»

Schoch Werkhaus fit donc une offre de location, qui se heurta au refus catégorique de Sulzer. Il lui fallut négocier âprement pour parvenir à un accord. L’administration communale se félicita alors de voir une première entreprise rallumer la lumière sur le site de Sulzer. «Nous avons injecté un million de francs dans l’ancienne usine, qui est devenue une sorte de maison témoin pour tous ceux qui souhaitaient voir un exemple de reconversion de site industriel», relate Jan Schoch. Cette anecdote illustre parfaitement l’histoire de la famille Schoch. L’entreprise est en effet née de l’activité de reliure et de négoce de matériel d’écriture que la famille a achetée en 1882 à Winterthur, Untertor 7. Elle fournissait alors du matériel d’écriture aux entreprises, jusqu’à ce que l’industrialisation fasse grimper la demande de mobilier de bureau, qui était alors livré en charrette. Au fil des ans, l’entreprise familiale n’a cessé de se réinventer pour s’adapter   à son environnement. La papeterie a conservé son siège historique, et est dirigée par la sœur de Jan, Karin, qui représente la quatrième génération de Schoch. Leur frère Thomas est à la tête de Schoch Vögtli, actif dans la vente en ligne d’articles de bureau. Depuis 2005, les trois entreprises sont organisées en sociétés anonymes indépendantes.

Leomat, Werkhaus Schoch: ces deux entreprises ont bâti leur succès en tournant le dos à la production de masse. Les distributeurs de Leomat et les solutions pour bureaux de Schoch Werkhaus sont largement centrés sur le client et réalisés sur mesure. Ce qui ouvre la voie à des idées créatives et à une grande souplesse.

               

Texte original publié dans «Mon Enterprise», le magazine PME d’AXA

  • Teaser Image
    Magazine de la clientèle «Mon Entreprise»

    Le magazine d’AXA vous donne, trois fois par an, des informations pertinentes liées à votre activité d’entrepreneur de PME.

    EDITION ACTUELLE

Les Entreprises

Schoch Werkhaus, à Winterthur, est spécialisé dans l’aménagement de bureaux. Jan Schoch en est le dirigeant et le propriétaire. L’entreprise est née en 1882 avec l’achat par la famille Schoch de ce qui était alors un atelier de reliure et un magasin de matériel d’écriture. Comptant à présent 42 salariés, elle brasse un chiffre d’affaires de 21 millions de francs. Karin, la sœur de Jan, gère la papeterie, et leur frère Thomas, Schoch Vögtli (vente en ligne d’articles de bureau). Les trois entités sont des sociétés anonymes distinctes.   

www.werkhaus.ch


Basée à Tübach (SG), l’entreprise Leomat produit des distributeurs de snacks et boissons qu’elle exploite, vend ou loue. Elle en livre environ 300 par an. Leomat compte 52 collaborateurs et appartient à 100% à la famille de son fondateur, Roman Lenherr. C’est en 1972 que celui-ci commença à importer des distributeurs de boissons américains qu’il transformait pour le marché suisse.

www.leomat.ch

 

 

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données