Collaborateurs et prévoyance

Comment réussir à réintégrer la vie professionnelle après un burn-out?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

Un burn-out peut mettre la vie sens dessus dessous et poser des défis de taille à la personne concernée. Mais après la phase de repos et d’autoréflexion vient l’heure de réintégrer la vie professionnelle. Cette étape exige du courage, quelques précautions et, surtout, une bonne stratégie.

Avant de reprendre le chemin du travail, il est important de s’accorder du temps pour faire le plein d’énergie. Néanmoins, la reprise du travail est un facteur décisif pour lutter contre les conséquences du burn-out. Il est aussi très utile de connaître les causes ayant déclenché le burn-out et d’identifier les potentiels éléments déclencheurs. Cela permettra de prendre des mesures préventives afin d’éviter de futurs surmenages et, donc, une rechute.

Travailler avec le syndrome du burn-out, est-ce possible?

Il n’existe pas de réponse toute faite à cette question.  De façon générale, on peut dire que le travail constitue un facteur de protection psychique important, car il garantit un certain niveau de vie, des contacts sociaux et une routine bien réglée. Soulignons aussi que la capacité à travailler avec le syndrome du burn-out varie d’une personne à l’autre. Un diagnostic posé à temps, un soutien professionnel et une approche globale sont toutefois déterminants pour favoriser la guérison et aider à recouvrer, sur le long terme, la capacité de travail. 

Comment reprendre le travail après un burn-out? 

Avant le retour de votre collaboratrice ou de votre collaborateur à la suite d’un burn-out, un dialogue ouvert s’impose. Discutez ensemble des étapes envisagées pour la reprise du travail. Il est conseillé de procéder à une réintégration par étapes en instaurant, dans un premier temps, un temps de travail réduit ou des horaires de travail flexibles. Une telle mesure permet une adaptation en douceur et limite le stress potentiel. Autre point important: surveiller la santé et le bien-être de la personne. Veillez à ce qu’elle fasse des pauses régulières, fixez des lignes claires et favorisez un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Pour les personnes concernées, la réintégration de la vie professionnelle constitue un défi à la fois émotionnel et mental. Le soutien de collègues, d’amis, de la famille ou d’un coach pourra faciliter cette réintégration. En tant que responsable hiérarchique, vous avez un rôle décisif à jouer en assistant votre collaboratrice ou votre collaborateur dans ce processus et en créant un environnement de travail positif.

Les spécialistes du Care et du Case Management  accompagnent les personnes concernées et les entreprises tout au long du processus de guérison et de réadaptation et favorisent ainsi une réintégration réussie.

  • Teaser Image
    Réintégration professionnelle

    Si une incapacité de travail se profile chez des membres du personnel, il faut agir vite. Les spécialistes du Care et du Case Management apportent leur aide aux personnes concernées et aux entreprises.

    EN SAVOIR PLUS SUR LA RÉINTÉGRATION PROFESSIONNELLE

Quelle est ma responsabilité en tant qu’employeur? 

En tant qu’employeur, vous assumez une grande responsabilité pour ce qui est du burn-out au travail. Vous avez une influence déterminante sur la capacité de votre personnel à rester motivé et en bonne santé, et de prévenir ainsi activement le burn-out. Mais comment traduire cela en actes? 

  • Informez-vous sur le burn-out et familiarisez-vous avec les causes, les symptômes et les facteurs de risque. Partagez vos connaissances avec votre équipe et organisez des formations visant à sensibiliser au burn-out. 
  • Créez des conditions de travail optimales. Gardez un œil sur la charge de travail des membres de votre équipe, en veillant à ce qu’elle soit équitablement répartie. Fixez des objectifs réalistes et favorisez un équilibre sain entre vie privée et vie professionnelle. Soyez la cheffe ou le chef qui n’autorise pas seulement les pauses, mais les encourage aussi activement.
  • Favorisez une communication ouverte. Instaurez un climat de confiance dans lequel, en cas de stress ou de problème, les personnes s’adressent à vous ou à leurs responsables sans crainte de conséquences négatives. Menez des entretiens réguliers avec les collaborateurs et les collaboratrices afin de sonder leur bien-être et d’offrir un soutien le cas échéant. 
  • Faites preuve de souplesse et de compréhension pour les besoins individuels de chacune et de chacun. Proposez-leur des modèles de travail flexibles, tels que le télétravail ou des horaires de travail aménageables, afin de leur laisser plus de liberté et d’espace pour leur organisation personnelle. Les collaborateurs pourront ainsi mieux concilier leur travail avec leur vie privée, ce qui réduira le stress.
  • Si un membre de l’équipe est malgré tout victime de burn-out, n’hésitez pas à agir suffisamment tôt. Veillez à repérer d’éventuels signes avant-coureurs et, le cas échéant, encouragez la personne à prendre une période de repos afin de permettre une guérison rapide.
  • Après un burn-out, le retour au travail exige un processus de réintégration structuré. Prenez le temps de mener des entretiens avec la personne au sujet de sa reprise du travail et voyez ensemble quelle est la meilleure façon procéder. Le programme de gestion de la santé dans l’entreprise pourra vous aider à concevoir une transition en douceur.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Login Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter myAXA FAQ

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy