Collaborateurs et prévoyance

Indépendance et maladie: quelle assurance vous couvre?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

En tant que personne exerçant une activité indépendante, vous êtes votre propre patron. Mais en contrepartie de cette liberté et de cette flexibilité, vous avez aussi certaines responsabilités, surtout en ce qui concerne votre santé. Que se passera-t-il en effet si vous tombez malade?

L’indépendance présente de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients. L’une des principales difficultés consiste à ne pas négliger sa santé tout en s’assurant un revenu. Lorsque des personnes exerçant à leur compte tombent malades, il n’y a pas d’employeur responsable de leur assurance-accidents ou de leur indemnité journalière en cas de maladie.

De plus, les maladies ou les blessures étant par nature imprévisibles, les conséquences sur la capacité de travail et le revenu sont généralement démultipliées. Sans couverture adéquate, il peut en résulter des difficultés financières et des incertitudes qui menacent la liberté d’entreprendre. L’assurance d’une indemnité journalière en cas de maladie n’est qu’une des nombreuses options supplémentaires qui s’offrent aux personnes indépendantes, aux entrepreneuses et aux entrepreneurs.

Les particularités de l’assurance d’une indemnité journalière en cas de maladie

Il peut arriver à tout le monde de tomber malade et d’être incapable de travailler. Il peut s’agir d’une grippe, d’un simple rhume ou de blessures plus graves empêchant tout travail physique. Pour les personnes salariées, rien de très problématique dans un premier temps: elles continuent de toucher leur salaire et peuvent se rétablir. Pour les personnes indépendantes, en revanche, la situation est toute autre.

Lorsqu’elles exercent en solo et que la maladie dure, ces personnes n’ont plus de revenu au cours de cette période. Aucune autre prestation de soutien n’est versée par l’assurance-maladie ordinaire. Mais ce n’est pas une fatalité! L’assurance d’une indemnité journalière en cas de maladie est une couverture importante qui est vivement recommandée aux professionnels indépendants en Suisse. Protection essentielle, elle assure la sécurité financière pendant la maladie et permet d’éviter les défauts de paiement.

En effet, une telle situation a un impact aussi bien sur votre activité professionnelle que sur votre vie privée. Si vous ne pouvez plus payer les factures de fournisseurs ou de partenaires commerciaux, vous risquez de voir partir des clients et de perdre en crédibilité. Ce qui nuira à vos affaires non seulement pendant la maladie, mais aussi à plus long terme. Vos frais courants, eux aussi, sont à la fois personnels et professionnels. Vous devez continuer de payer le loyer de votre logement, ainsi que celui de votre bureau, de votre boutique ou de votre atelier, et ce, même si vous ne vendez rien et que vous ne pouvez pas accepter de nouveaux contrats.

L’assurance d’une indemnité journalière en cas de maladie est une forme de garantie de revenu. Elle vous verse un revenu régulier dès lors que vous êtes en incapacité de travailler pour cause de maladie et que vous ne gagnez donc plus rien. 

Avantages de l’assurance d’une indemnité journalière en cas de maladie

  1. Sécurité pour les personnes indépendantes: contrairement aux personnes salariées, vous n’avez pas droit à des jours de maladie payés par un employeur (puisque, à proprement parler, il n’y a pas d’employeur). L’assurance d’une indemnité journalière en cas de maladie comble cette lacune et fait en sorte que des personnes indépendantes touchent un revenu même lorsqu’elles sont en incapacité de travailler.
    Admettons que vous exerciez votre activité en solo, sans personnel. Si vous attrapez une grosse grippe et que vous mettez un certain temps à vous en remettre complètement, votre entreprise ne gagne plus rien pendant ce temps, car personne ne peut vous remplacer. La maladie fragilise alors non seulement votre santé, mais aussi vos finances. Avec l’assurance d’une indemnité journalière en cas de maladie, vous pouvez au moins vous tranquilliser sur l’aspect financier. Le reste, c’est votre système immunitaire qui s’en charge, avec l’aide du corps médical.
  2. Durée flexible de versement des prestations: il s’agit d’une autre particularité de l’assurance d’une indemnité journalière en cas de maladie. Selon la police, l’indemnité journalière peut être versée pendant une période qui peut durer jusqu’à 720 jours, en fonction des accords individuels passés.
    Cet aspect est primordial lorsque, en tant qu’employeur, vous devez faire face à l’absence d’un membre de votre personnel et que, pour des raisons évidentes de confidentialité, vous ne connaissez pas le diagnostic.. Vous ne savez donc pas pendant combien de temps cette personne sera absente. La flexibilité de la durée de versement des prestations peut alors jouer en votre faveur.
  3. Aide rapide en cas d’urgence: l’assurance d’une indemnité journalière peut être versée assez rapidement, dès lors qu’un certificat médical a confirmé l’incapacité de travailler. Tout dépend finalement du délai d’attente convenu contractuellement, qui peut aller de deux à 60 jours. Si vous voulez pouvoir compter sur une aide rapide, choisissez un délai d’attente court. 
  4. Variation possible du montant des primes: les primes dépendent principalement de deux facteurs: le montant de l’indemnité journalière et la durée du délai d’attente. Le délai d’attente correspond à la période pendant laquelle la personne assurée doit avoir été en incapacité de travailler pour cause de maladie avant que l’indemnité journalière ne lui soit versée. Il détermine par conséquent le début du versement des prestations.
    Ici, il vous appartient de choisir si vous préférez obtenir une aide rapide en cas de maladie ou attendre un peu plus longtemps et payer des primes moins élevées. Si vous disposez d’un matelas financier suffisant, vous avez intérêt à opter pour un délai d’attente plus long afin d’économiser sur les primes. Mais si les temps sont durs ou que le matelas mentionné fait défaut, évitez de fixer un délai d’attente trop long sous peine de connaître des difficultés de paiement.

Personne indépendante employant du personnel: les avantages de l’assurance collective d’indemnité journalière en cas de maladie

Lorsque vous n’exercez pas en solo au sens d’une activité libérale et que vous employez peut-être même du personnel, vous devez vous intéresser de plus près encore au thème de l’indemnité journalière en cas de maladie. En effet, l’art. 324a CO impose une obligation de poursuite de versement du salaire. Autrement dit, vous devez continuer à payer un salaire à des collaboratrices ou collaborateurs malades ou absents. Les conditions précises varient selon les régions, le nombre d’années de service et d’autres facteurs. Néanmoins, un droit à la poursuite du versement du salaire pendant trois semaines existe en principe dès la première année de service.

Pour vous en tant qu’entrepreneuse ou entrepreneur, cette obligation peut représenter un risque financier énorme, surtout si votre personnel est nombreux. C’est pourquoi, dans beaucoup de cas, il vaut la peine de souscrire une assurance collective d’indemnité journalière en cas de maladie, qui couvre précisément ce risque et prend en charge des frais convenus au préalable en cas de maladie. 

Bien sûr, vous pouvez aussi avoir le statut de salarié ou de salariée de votre propre entreprise; dans ce cas, vous profitez également de l’assurance collective.

Prévoyance santé et mesures de prévention

Pour une personne indépendante, il est primordial de prendre des mesures proactives pour rester en bonne santé et maintenir sa productivité à long terme. Bien sûr, cela vaut aussi lorsque vous employez du personnel: vous devez alors vous occuper de la gestion de la santé dans l’entreprise. Il y va de la santé et de la performance de vos équipes. Prévoyez par exemple des postes de travail ergonomiques, des programmes de sport ou une offre de restauration équilibrée. 

Outre les aspects physiques, l’ambiance de travail contribue aussi à la santé du personnel. Les conflits sont-ils nombreux sur le lieu de travail? Faut-il effectuer beaucoup d’heures supplémentaires? Y a-t-il une communication ouverte permettant d’aborder des sujets sensibles? Toutes ces questions sont importantes si vous voulez réduire le nombre de jours de maladie. Et vous-même, en tant qu’entrepreneuse ou entrepreneur, devez veiller à un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée pour ne pas vous épuiser. Sinon, votre santé et, par conséquent, vos affaires en pâtiront à long terme.

Maladie et activité indépendante: les principales questions

Que se passe-t-il si je suis incapable de travailler?

Si vous êtes incapable de travailler, la première chose à faire est de consulter un médecin afin de faire certifier votre état de santé. Ensuite, vous devez informer votre assurance d’une indemnité journalière et faire valoir vos droits. L’assurance vous verse alors l’indemnité journalière convenue afin de compenser votre perte de revenu.

En tant que professionnelle indépendante, comment suis-je assurée en cas de grossesse?

La grossesse est une phase de grands bouleversements pour la (future) mère. Il est donc d’autant plus important d’être bien couverte financièrement pendant cette période. Surtout quand on travaille à son compte.

En Suisse, il existe une allocation de maternité obligatoire, qui s’élève à 80% du revenu. Les femmes qui exercent une activité indépendante y ont également droit. Le calcul se fait toutefois différemment que pour les salariées, ce qui réserve souvent de mauvaises surprises. En effet, c’est le revenu net qui est pris en compte, c’est-à-dire le revenu après déduction de toutes les charges d’exploitation. Le montant est donc nettement plus bas. En effet, quand on est à son compte, on s’efforce de soustraire un maximum de dépenses de son revenu imposable. Normalement, c’est une façon d’avoir plus d’argent en définitive. Néanmoins, quand il s’agit de l’allocation de maternité, cette pratique fiscale se mue en inconvénient majeur. 

À cela s’ajoute que malgré tous vos efforts, vous ne serez probablement plus à 100% de vos capacités au cours des dernières semaines. Vos performances baisseront peut-être un peu ou vous devrez parfois vous arrêter. Ainsi, une situation parfaitement normale qui, pour une employée, n’aurait aucun impact financier, s’avère ici problématique. Car en tant qu’indépendante, si vous travaillez moins pendant votre grossesse, vous gagnerez généralement moins. Et en fin de compte, cet état de fait pèsera également sur le montant de l’allocation de maternité.

Par conséquent, si vous êtes à votre compte et que vous envisagez une grossesse, faites bien attention à ces deux aspects relatifs à l’allocation de maternité et préparez-vous financièrement. Autrement, vous tablerez sur des sommes que vous n’obtiendrez finalement pas. Ce qui serait un facteur de stress inutile.

L’indemnité journalière en cas de maladie est-elle aussi versée lors d’une incapacité de travailler pour cause de maladie psychique?

Oui, les maladies psychiques peuvent également conduire à une incapacité de travailler et sont prises en compte par l’assurance. Comme pour tout autre diagnostic, il faut juste pouvoir présenter une confirmation du médecin.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Login Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter myAXA FAQ

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy