Assurances pour indépendants et start-up Démarrer une activité indépendante? Mais bien sûr.

Protection à toutes les étapes de la création
Rabais pour les nouvelles entreprises
Évolution flexible avec votre entreprise
Effectuer l’analyse des besoins

Coups durs, erreurs: le parcours de l’entrepreneuriat est parfois semé d’embûches. Pour que rien ne vienne compromettre votre activité indépendante, AXA vous propose ses assurances start-up. Découvrez avec l’analyse des besoins comment vous protéger dès la phase de création – afin de pouvoir vous concentrer pleinement sur votre projet.

De quelles assurances les start-up et les personnes exerçant une activité indépendante ont-elles besoin?

Ou plutôt, de quelles assurances votre nouvelle entreprise a-t-elle besoin? Les assurances entrent en jeu à chaque fois qu’un événement susceptible de bouleverser votre activité survient. Incendie dans l’entrepôt ou café renversé sur l’ordinateur portable professionnel  – quel que soit le dommage, les assurances vous protègent contre les risques qui pourraient compromettre votre projet.

Lors du choix de la couverture, inutile de multiplier les polices d’assurance. Posez-vous plutôt la question suivante: à quels risques ma jeune entreprise est-elle exposée? Et contre quoi est-ce que je souhaite me protéger? 

Seules quelques assurances sont obligatoires pour les start-up et les personnes exerçant une activité indépendante. Elles concernent généralement la couverture du personnel. Bien que facultatives, les autres assurances sont recommandées afin de se protéger contre les principaux risques auxquels l’entreprise est exposée. 

Les quatre principaux risques pour les start-up et les personnes exerçant une activité indépendante: comment vous protéger

 

1. Problèmes de trésorerie: pour ne pas se trouver à court d’argent

Les problèmes de trésorerie pendant la phase de création sont la cause la plus fréquente de l’échec d’une activité indépendante. Si l’argent vient à manquer, la marge de manœuvre se réduit. Les crédits continuent de courir, les factures s’accumulent, les poursuites se multiplient. Les réserves financières des start-up et des jeunes entreprises sont souvent limitées. D’où l’importance de se couvrir contre le risque d’un manque de trésorerie. C’est possible, avec une bonne planification.

 

2. Pertes de revenus: pour qu’une défaillance ne soit pas fatale

Si votre entreprise est à l’arrêt, elle ne gagne pas d’argent. Les assurances parlent alors d’interruption de l’activité ou de la productivité. Ces interruptions font partie des plus grands risques lorsqu’on se lance dans une activité indépendante. Car si la livraison de votre clientèle est retardée ou que les contrats et accords ne sont pas respectés, la facture sera probablement salée. C’est là que nous intervenons. En tant qu’assurance PME leader en Suisse, nous savons exactement ce dont a besoin une start-up après une défaillance: redémarrer rapidement.

La solution d’AXA

1. Absences pour cause de maladie ou d’accident

2. Pannes dues à des incidents techniques, des vols ou des cyberattaques

3. Défaillances consécutives à des prétentions en dommages-intérêts


3. Manque d’information: demandez conseil à des spécialistes

Se mettre à son compte implique une confrontation presque quotidienne avec de nouvelles questions et décisions: financement, modèle commercial, comptabilité, prise de participation ou encore acquisition de nouveaux clients. Comment s’y retrouver? En tant que créatrice ou créateur d’entreprise, vous ne pouvez pas tout savoir, encore moins au départ. Mais le manque d’information peut se révéler problématique quand on est à son compte. Quel que soit le sujet – dispositions légales ou choix de la forme juridique adaptée –, les incertitudes détournent l’attention et font perdre un temps précieux. Bonne nouvelle: vous ne devez pas tout savoir. Il vous suffit de savoir à qui vous adresser si vous avez des questions.

La solution d’AXA


4. Manque de visibilité: améliorez votre notoriété

La visibilité est un facteur de succès important pour votre activité indépendante. Les jeunes entrepreneuses et entrepreneurs sous-estiment très souvent la quantité de travail nécessaire pour faire connaître leur offre. Cette méconnaissance est un risque. En effet, pour s’imposer sur le marché, il faut trouver de nouveaux clients et clientes. Ceux-ci ne se tourneront vers une nouvelle entreprise que si elle visible. Réseautage, marketing en ligne, bouche-à-oreille, annonces ou post viral sur les réseaux sociaux: quelle que soit la méthode, aidez votre nouvelle entreprise à acquérir la notoriété qu’elle mérite. Car au fond, vous excellez dans ce que vous faites et ça, tout le monde doit le savoir.

Chaque année, plus de 5000 créatrices et créateurs d’entreprise font confiance à AXA Créer une entreprise avec AXA
Plus de 2 milliards de francs d’indemnisations versés à la clientèle en 2021 Créer une entreprise avec AXA
Le réseau de conseillers le plus étendu de Suisse Créer une entreprise avec AXA
147 ans d’expérience sur le marché suisse de l’assurance Créer une entreprise avec AXA
40% des entreprises suisses sont assurées chez AXA Créer une entreprise avec AXA
Investissement dans des start-up suisses Créer une entreprise avec AXA

Comment fonctionne la prévoyance pour les start-up et les personnes exerçant une activité indépendante?

La forme juridique de votre entreprise joue un rôle déterminant dans le choix de la solution de prévoyance adaptée: les propriétaires d’une entreprise individuelle, d’une société en nom collectif ou en commandite sont considérés comme des personnes «exerçant une activité indépendante». Leur affiliation à une institution de prévoyance professionnelle est possible mais non obligatoire. En revanche, les propriétaires d’une SA ou d’une Sàrl sont considérés comme des «employés» de leur propre entreprise. La LPP et l’obligation légale de souscription au 2e pilier s’appliquent pour eux-mêmes et leur personnel.

Pour les entreprises individuelles et les sociétés en nom collectif ou en commandite

En tant que propriétaire, vous êtes considéré comme une personne «exerçant une activité indépendante».

  • Obligatoire: vous êtes dans l’obligation de vous déclarer auprès de la caisse cantonale de compensation (AVS) si vous réalisez un bénéfice supérieur à 2300 CHF par an.
  • Facultatif: vous êtes libre de vous assujettir à la prévoyance professionnelle et de vous affilier à une caisse de pension (2e pilier). Pour conserver leur niveau de vie habituel au moment de leur retraite, beaucoup de Suisses exerçant une activité indépendante souscrivent par ailleurs une prévoyance individuelle avec le 3e pilier. 

Pour en savoir plus sur la prévoyance et l’activité indépendante, consultez notre blog «Quelle prévoyance pour les indépendants?».

Pour les SA ou les Sàrl

En tant que propriétaire, vous avez le statut  d’employé ou d’employée de votre propre entreprise.

  • Obligatoire: votre personnel et vous-même êtes assujettis à la LPP. À partir d’une masse salariale de 21 330 CHF, votre équipe et vous-même devez vous affilier à une  solution LPP (2e pilier) ou gérer votre propre caisse de pension.
  • Facultatif: vous pouvez souscrire une prévoyance privée avec le 3e pilier. 

Les avantages d’AXA pour les start-up

  • Rabais intéressants

    Rabais de création ou de combinaison, remise unique ou avantage permanent: AXA propose des rabais intéressants aux personnes exerçant une activité indépendante et aux start-up. Résultat: un budget allégé pendant la phase de lancement et une plus grande marge de manœuvre pour se développer.

    Vous avez des questions sur les possibilités de rabais? Nous nous ferons un plaisir de vous conseiller.

  • Accès à une sélection d’outils, d’ateliers et d’événements

    Avec un solide partenaire à vos côtés, la création d’entreprise devient plus simple: nous croyons en votre réussite et souhaitons vous accompagner au mieux dans le développement de votre entreprise. C’est pourquoi AXA offre aux créatrices et créateurs d’entreprise un accès à des outils, ateliers et événements exclusifs: de la planification de la trésorerie à l’événement de réseautage. 

  • Services utiles pour le quotidien des créatrices et créateurs d’entreprise

    Nous sommes là pour vous en cas de sinistre: les solutions d’assurance et de prévoyance d’AXA incluent très souvent des services supplémentaires qui facilitent votre quotidien lors de la création de votre entreprise – de la plate-forme de prestations complémentaires destinées au personnel aux conseils juridiques gratuits. 

  • Teaser Image
    Notre engagement en faveur des start-up

    Nous sommes fiers des créateurs et créateurs d’entreprise suisses. Tout savoir sur le partenariat d’AXA avec l’Impact Hub de Zurich et la collaboration avec des start-up.

    En savoir plus

Vous êtes dans les starting-blocks?

Commentaires de clients

4.5/5Assurance Entreprises

Sur la base de 2998 avis de clients

Review silver seal

Voir les évaluations

Aide et foire aux questions

  • Quelles sont les assurances sociales obligatoires pour les start-up et les personnes à leur compte?

    Les assurances sociales sont obligatoires. Elles protègent la population suisse des risques et assurent leur existence économique. Tant les personnes salariées que les personnes indépendantes doivent s’acquitter des cotisations. 

    Les assurances sociales obligatoires pour les créatrices et créateurs d’entreprise dépendent de la forme juridique choisie. Il revient aux caisses de compensation et, dans certains cas, à la Caisse nationale suisse d’assurance en cas d’accidents (Suva) de décider qui a le statut d’indépendant du point de vue du droit des assurances sociales.

    Les principales assurances sociales: 

    • Assurance-vieillesse et survivants (AVS): l’AVS est le principal pilier de la prévoyance vieillesse et survivants en Suisse (1er pilier avec l’AI). L’AVS vise à couvrir vos besoins vitaux en cas de retraite ou de décès. En tant qu’assurance populaire, elle est obligatoire pour toutes les personnes qui vivent ou travaillent en Suisse. L’assurance vieillesse et survivants (AVS) constitue souvent l’unique source de revenus après le départ à la retraite. II est donc particulièrement important de veiller à verser toutes ses cotisations AVS.
    • Assurance-invalidité (AI): l’AI garantit la prévoyance invalidité en Suisse (1er pilier avec l’AVS). Elle est obligatoire pour toutes les personnes qui vivent ou travaillent en Suisse. L’AI vise à garantir les moyens d’existence aux personnes assurées devenues invalides, que ce soit par des mesures de réadaptation ou des rentes.
    • Allocations pour perte de gain (APG): les APG sont un régime octroyant une juste compensation de la perte de gain en cas de service et en cas de maternité. Il est obligatoire d’y cotiser.
    • Allocations familiales: depuis le 1er janvier 2013, toutes les personnes qui exercent une activité indépendante en Suisse sont obligatoirement soumises à la loi fédérale sur les allocations familiales (LAFam). Vous êtes donc dans l’obligation de cotiser, mais bénéficiez en contrepartie du droit aux allocations familiales. Vous devez vous affilier à une caisse d’allocations familiales dans le canton où se trouve le siège de votre entreprise.
    • Assurances contre les risques liés à la santé:  avoir une bonne couverture santé est primordial lorsqu’on exerce une activité indépendante. Pour éviter la faillite et assurer la survie de son entreprise en cas de coup dur, il est indispensable de s’assurer contre les risques de maladie, d’accident, d’invalidité et de décès.
      • Assurance d’indemnité journalière en cas de maladie (IJM): cette assurance facultative vous couvre contre le risque d’incapacité de travail à la suite d’une maladie. La durée des prestations ne peut excéder deux ans. 
      • Assurance-accidents: elle couvre l’incapacité de travail consécutive à un accident. La loi fédérale sur l’assurance-accidents (LAA) distingue deux types d’accidents:
        • Accidents professionnels (AP): couverture obligatoire pour les salariés et les salariées. Les entrepreneurs peuvent souscrire une assurance privée via l’assurance-maladie ou par l’intermédiaire de leur entreprise.
        • Accidents non professionnels (ANP): couverture obligatoire pour les salariés à partir de huit heures de travail par semaine. Les entrepreneurs peuvent souscrire une assurance privée via l’assurance-maladie ou par l’intermédiaire de leur entreprise.
        • La souscription d’une assurance-accidents n’est pas obligatoire pour les personnes exerçant une activité indépendante qui n’emploient pas de personnel. Il est toutefois possible d’inclure une indemnité journalière dans l’assurance d’indemnité journalière en cas de maladie ou de se soumettre à la LAA à titre facultatif. Si une personne exerçant une activité indépendante tombe malade ou a un accident, il ne lui est souvent plus possible de percevoir son revenu habituel. Dans de tels cas, l’assurance d’indemnité journalière en cas de maladie et d’accident pour les personnes exerçant une activité indépendante prend le relais.
      • Les choses peuvent se compliquer en cas d’invalidité: vous avez la possibilité de souscrire une assurance privée ou d’augmenter les prestations couvertes par le fonds de pension de votre entreprise.
      • Concernant le risque de décès, la règle de bon sens veut que les entrepreneuses et entrepreneurs qui ont une famille à charge optent pour une couverture plus étendue que les jeunes célibataires.
    • Prévoyance professionnelle (LPP): la prévoyance professionnelle est facultative pour les indépendants n’employant pas de personnel. En revanche, si vous employez du personnel pour un salaire annuel supérieur à 21 510 CHF, vous devez cotiser. Pour conserver leur niveau de vie une fois à la retraite, de nombreux travailleurs indépendants en Suisse se constituent une prévoyance individuelle, en plus de la LPP, grâce au 3e pilier. 
  • Quelles sont les principales assurances d’entreprise pour les start-up et les personnes exerçant une activité indépendante?

    Principales assurances d’entreprise pour les nouvelles entreprises:

    Selon le type d’entreprise et le secteur, beaucoup de personnes exerçant une activité indépendante optent par ailleurs pour les couvertures suivantes:

  • Peut-on s’assurer contre le chômage quand on est à son compte?

    Les personnes exerçant une activité indépendante en Suisse ne peuvent pas être rattachées à l’assurance-chômage (AC). Elles ne sont donc pas assurées contre le chômage.

  • Je suis à mon compte. Comment protéger ma famille?

    Quelle que soit la forme juridique choisie, il est primordial que votre solution d’assurance soit adaptée à votre situation de famille. Pour les indépendants sans obligation d’entretien, une épargne via les piliers 3a et 3b peut faire l’affaire. Mais si un conjoint et des enfants s’ajoutent à l’équation, il est préférable de verser des cotisations LPP en plus du 3e pilier afin de garantir le maintien du niveau de vie pour toute la famille en cas d’incapacité de gain consécutive à une maladie ou à une invalidité.

Kann ich Ihnen helfen?

Ada Button

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Login Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter myAXA FAQ

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy