myAXA Login
Prévoyance

Assurances suisses: lesquelles souscrire quand on s’installe en Suisse?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

S’y retrouver au «pays des assurances» qu’est la Suisse lorsqu’on arrive de l’étranger n’est pas facile. Agata, une collaboratrice d’AXA, ne se souvient que trop de son propre déménagement d’Allemagne en Suisse et en raconte les principaux écueils.

En prenant ses fonctions au sein d’AXA à Winterthur, Agata a aussi déménagé d’Allemagne en Suisse. Et dans ce domaine, elle avait sous-estimé l’ampleur de la tâche. «Au début, le système d’assurance suisse était une énigme pour moi, alors même que je venais de commencer mon travail dans une assurance», se rappelle-t‑elle.

Et Agata n’est pas la seule dans ce cas. La Suisse est un «pays d’assurances», et bien des Suisses ont, eux aussi, du mal à se repérer dans ce labyrinthe. Certaines sont obligatoires, d’autres recommandées.

Des différences entre les caisses-maladie suisses?

«Ma première formalité a été de m’annoncer auprès d’une caisse-maladie, pour l’assurance de base», explique Agata. À compter de leur déménagement en Suisse, les arrivants ont en effet trois mois pour s’annoncer. Ils ont le choix entre quelque 50 caisses-maladie qui ont l’obligation de les accepter dans l’assurance de base, qu’ils soient malades ou en bonne santé. Cela vaut la peine de comparer les primes, car pour ce qui est des prestations, elles sont toutes identiques, comme le veut la loi. Il est possible de les résilier, mais seulement une fois par an, pour la fin de l’année.

Pourquoi les caisses-maladie ne coûtent-elles pas toutes le même prix?

Les différentes assurances de base offrent toutes les mêmes prestations. «Les caisses-maladie couvrent les mêmes traitements médicaux et les mêmes médicaments, ce que je n’avais pas compris au début.» La seule différence, ce sont les primes mensuelles. Elles varient en fonction du modèle d’assurance choisi, de l’âge, du sexe et du lieu de domicile.

Non comprises: les assurances dentaires en Suisse

«En Suisse, les frais dentaires ne sont pas couverts par l’assurance de base», explique Agata. Pour les adultes comme pour les enfants, les dents, le sport, les lunettes, etc. sont uniquement couverts dans le cadre d’uneassurance-maladie complémentaire facultative. Pour cette dernière, la compagnie n’est soumise à aucune obligation d’assurer et peut donc refuser les clients intéressés en raison de leur âge ou de leur état de santé.

Comment économiser sur votre assurance

Il n’est pas impératif d’avoir son assurance de base et son assurance complémentaire auprès de la même caisse-maladie. «Cela ne me serait jamais venu à l’idée de splitter. Et pourtant, c’est ce qui est le plus intéressant. C’est un moyen qui peut permettre d’économiser plusieurs centaines de francs par an.»

L’assurance-accidents est la seule assurance santé qui soit cofinancée par l’employeur. Toute personne employée plus de huit heures par semaine par le même employeur est automatiquement assurée. Les primes sont réparties entre l’employeur et l’employé. Les personnes travaillant moins de huit heures par semaine doivent s’assurer contre les accidents au sein de leur caisse-maladie.

  • Teaser Image
    S’installer en Suisse

    Pour votre nouveau départ, assurez-vous d’avoir la meilleure couverture en cas de maladie. Nous vous aidons à choisir votre assurance de base obligatoire et à combler les lacunes avec une assurance complémentaire.

    En savoir plus

La bonne assurance pour votre domicile

Une autre assurance (recommandée, bien qu’elle ne soit pas obligatoire) est l’assurance de la responsabilité civile privée. Grâce à elle, vous assurez les dommages que vous êtes susceptible de causer à des tiers. «Je ne peux que conseiller à tout le monde de conclure tout de suite une assurance de ce type. Mon bailleur m’a demandé de lui fournir l’attestation correspondante avant mon emménagement», poursuit Agata.

Ce qui se trouve à l’intérieur de chez vous relève de l’assurance de l’inventaire du ménage, qui offre une couverture contre les dommages causés par les incendies, les dégâts d’eau et le vol. «Beaucoup d’assurances proposent également une couverture combinée comprenant l’assurance de l’inventaire du ménage et l’assurance de la responsabilité civile. Cela rend les choses plus simples.»

Pour que votre voiture aussi soit assurée en Suisse

Sans assurance des véhicules automobiles, impossible d’obtenir la plaque de contrôle suisse pour sa voiture. L’assurance de la responsabilité civile est obligatoire et prend en charge les dommages causés aux tiers. L’assurance casco partielle ou complète est facultative et apporte une prestation en cas de dommages touchant au propre véhicule ainsi qu’un soutien financier au conducteur et aux passagers.

Qu’en est-il de votre retraite?

La prévoyance vieillesse suisse repose sur le système des trois piliers. Les premier et deuxième piliers sont obligatoires, et les cotisations sont directement prélevées sur le revenu mensuel. Le troisième pilier est facultatif pour tous. «L’entretien avec un conseiller m’a par ailleurs beaucoup aidée à comprendre le système de prévoyance», explique Agata, qui vit en Suisse depuis maintenant plus de trois ans.

Le conseil d’Agata: «Un rendez-vous avec un conseiller en assurances permet d’éclaircir les choses et aide à s’y retrouver.»

Articles apparentés

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données