myAXA Login
Prévoyance

Prévoyance vieillesse: ce à quoi les femmes doivent prêter attention

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Pour les femmes d’aujourd’hui, il est normal de reprendre une activité professionnelle, souvent à temps partiel, après une période de maternité et d’éducation pleinement assumée. Notre experte leur donne des conseils utiles pour bien planifier la retraite.

Madame Kolb, de nos jours, les femmes ont tendance à être mieux formées que les hommes*, mais leurs carrières ne le reflètent pas toujours. En quoi leur parcours est-il différent?

Petra Kolb: Aujourd’hui comme hier, de nombreuses femmes restent au foyer après la naissance de leur premier enfant, même si elles menaient une brillante carrière auparavant. Elles profitent pleinement de cette période, qui revêt une grande importance pour nombre d’entre elles. Et si elles reprennent une activité professionnelle dès que les enfants ont grandi, elles le font souvent à temps partiel.

Néanmoins, la réinsertion ne se déroule pas toujours sans difficultés. Pour quelles raisons?

C’est là le revers de la médaille: très peu d’écoles en Suisse prennent les enfants en charge toute la journée, et de nombreux couples peinent à trouver une solution de garde pour leurs enfants. Dans ce contexte, un problème se pose aux femmes actives: plus elles retardent la reprise, plus le monde du travail change, notamment en raison des avancées technologiques. En effet, la digitalisation transforme à la fois la vie privée et le monde professionnel. Toute personne qui ne se tient pas informée doit rattraper un grand retard pour se remettre sur les rails. Une interruption de quelques années peut donc fortement compliquer la reprise d’une activité professionnelle.

La déduction de coordination est un montant fixe que l’on retranche du salaire annuel pour calculer le salaire assuré. C’est sur la base de ce dernier que sont déterminées les cotisations versées à la caisse de pension, ainsi que les rentes de vieillesse, d’enfants, de survivants et d’invalidité.
Les employés à temps partiel paient la même déduction de coordination que ceux qui travaillent à plein temps, à moins que le règlement de la caisse de pension de l’employeur ne prévoie une réduction de cette déduction dans le cas des postes à temps partiel.

La déduction de coordination est un montant fixe que l’on retranche du salaire annuel pour calculer le salaire assuré. C’est sur la base de ce dernier que sont déterminées les cotisations versées à la caisse de pension, ainsi que les rentes de vieillesse, d’enfants, de survivants et d’invalidité. Les employés à temps partiel paient la même déduction de coordination que ceux qui travaillent à plein temps, à moins que le règlement de la caisse de pension de l’employeur ne prévoie une réduction de cette déduction dans le cas des postes à temps partiel.

Près de 60% des femmes actives travaillent à temps partiel, soit la grande majorité. Quelles sont les conséquences de ce taux d’activité réduit sur leurs cotisations et leurs retraites?

Des lacunes de prévoyance se creusent pendant la période consacrée aux enfants, car une femme au foyer ne verse pas de cotisations. De plus, quand elle reprend un travail, elle ne cotise pas à taux plein. En effet, si elle travaille à temps partiel, son salaire est moindre, comme ses cotisations de prévoyance. Elle se constitue donc un avoir de vieillesse peu important et sa retraite sera peu élevée.

Voici un conseil important que je donne aux femmes qui souhaitent reprendre un emploi à temps partiel:  veillez à ce que l’employeur calcule la déduction de coordination en fonction de votre taux d’occupation. En d'autres termes, il faut que cette déduction ne s’élève pas à 24 675 CHF comme dans le cas d’un temps plein, mais qu’elle corresponde à 50% de ce montant par exemple pour un mi-temps. Le salaire assuré sera ainsi supérieur. De cette façon, même si votre rémunération est inférieure, vous aurez cotisé bien davantage et disposerez d’un avoir de vieillesse plus important au moment de la retraite. Et si la lacune de prévoyance n’est pas totalement comblée, elle ne se sera du moins pas démesurément agrandie. Dans tous les cas, il vaut la peine de surmonter sa timidité et d’aborder ce sujet dès l’entretien d’embauche.

La période consacrée aux enfants induit souvent des lacunes de prévoyance.

Petra Kolb, experte en prévoyance

Il y a un sujet auquel de nombreux couples ne pensent pas: lorsqu’une mère au foyer ne peut plus assumer cette charge en raison d’une maladie ou d’un accident, qui s’occupe des enfants et comment les frais d’entretien du ménage et de garde sont-ils couverts?

Un accident ou une maladie peuvent effectivement mettre la famille en difficulté. C’est bien souvent le partenaire en bonne santé qui doit alors faire face sur tous les fronts, financiers et autres. Il est rassurant de savoir qu’une telle éventualité a été envisagée. Les facteurs d’incertitude comme l’invalidité peuvent être couverts par une rente par exemple. Certaines assurances de risque incluent également le coût d’une aide-ménagère. Comme vous le voyez, les solutions sont nombreuses. Elles devraient être adaptées au revenu des partenaires et à leur situation. Le mieux est de demander un conseil personnalisé. Cette démarche est toujours judicieuse.

Comment faire pour compenser les lacunes de prévoyance?

Après la reprise de l’activité professionnelle, les femmes apprécient de retrouver leur indépendance financière, leur salaire permettant de mettre du beurre dans les épinards. C’est le moment de s’occuper de sa prévoyance individuelle et de combler les lacunes qui se sont formées. Le pilier 3a représente une solution fiscalement privilégiée. En outre, il est possible d’effectuer un rachat dans la caisse de pension, qui présente lui aussi des avantages fiscaux: souvent, la rémunération octroyée par la caisse de prévoyance demeure intéressante alors que les taux d’intérêt sont très bas actuellement. Dans la mesure du possible, il faudrait épargner également pendant la coupure, mais le recours au pilier 3a n’est pas autorisé pendant cette période. AXA propose une formule judicieuse: une femme qui possède une police 3a peut la convertir en police 3b le temps de sa pause professionnelle, puis à nouveau en pilier 3a quand elle reprend le travail.

Sources:

1re réf.: von Erlach, Emanuel et Segura, Juan, Office fédéral de la statistique (OFS), 2011, Femmes et hommes dans les hautes écoles suisses - Indicateurs sur les différences entre les sexes , Neuchâtel, p. 22

2e réf.: Hosp, Janine et De Carli, Luca, Tagesanzeiger 24.10.2017,  So stark geht die Schere bei der Matura-Quote auf (grand écart entre les titulaires d’une maturité)

  • Teaser Image
    Petra Kolb

    est responsable de l’Agence générale Prévoyance et Patrimoine à Frauenfeld. En tant que femme active, elle donne des conseils précieux concernant le travail à temps partiel et la manière de préparer l’avenir au mieux.

    En savoir plus

Qu’entend-on précisément par déduction de coordination?


La déduction de coordination s’inscrit dans le système suisse des trois piliers.
Dans le cadre du premier pilier (AVS), un pourcentage de cotisations sociales obligatoires est prélevé sur le salaire de l’ensemble de la population. Concernant le deuxième pilier, une part du salaire des personnes actives est versée dans la caisse de pension.

Pour que la part du salaire couverte par l’AVS ne soit pas assurée à double dans le cadre du deuxième pilier, on retranche une part du salaire net annuel, indépendamment du montant de celui-ci. La base de calcul pour le deuxième pilier (LPP) correspond donc au salaire net annuel moins la déduction de coordination, qui s’élève actuellement à 24 675 CHF (chiffre de 2017). Le salaire net annuel restant après soustraction de la déduction de coordination est assuré par la caisse de pension, et c’est sur cette base que le capital d’épargne pour la retraite est constitué.

Mais ce dernier peut être insuffisant pour les salariés qui travaillent à temps partiel. Par exemple, si une femme travaille à 50% ou moins après une longue pause, son salaire assuré dans le deuxième pilier après le retrait de la déduction de coordination sera très faible et ne lui permettra peut-être pas de se constituer un capital suffisant pour la retraite. C’est pourquoi Petra Kolb recommande de demander à l’employeur de calculer la déduction de coordination en fonction du taux d’occupation. Dans le cas d’une personne travaillant à mi-temps, cette déduction ne serait que de 12 337,50 CHF. Une part plus élevée de son revenu serait donc assurée par la caisse de pension, ce qui signifie que le montant épargné à la retraite serait plus important.

Articles apparentés

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données