Santé

«Une charge administrative identique pour plus d’économies et une couverture complète»

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

Comme beaucoup de jeunes gens en Suisse, Robin Birrer a longtemps hésité avant de changer de caisse-maladie malgré le potentiel d’économies annuelles. À quoi bon? Il était assuré et tout fonctionnait correctement. Mais le service de changement d’AXA a su le convaincre.

C’était l’été, et Robin Birrer venait de signer un bail pour son nouvel appartement. Le moment idéal pour passer à la loupe toutes ses assurances. Un thème essentiel abordé lors de l’entretien-conseil portait sur le potentiel d’économies dans le cadre de la prévoyance santé.

Économiser sur l’assurance de base

Changer d’assurance-maladie: Robin y pensait depuis environ cinq ans. Il est vrai que toutes les caisses-maladie offrent les mêmes prestations dans l’assurance de base, et opter pour une assurance-maladie bon marché permet d’épargner de l’argent. Mais Robin n’avait ni le temps ni l’envie de s’occuper de cela.

Lorsque son conseiller lui a parlé du service de changement d’AXA, le jeune homme était tout ouïe. Choisir chaque année l’assurance de base la moins chère sans devoir s’occuper de l’aspect administratif? Voilà qui paraissait intéressant. En effet, «faire des économies pour un produit dont j’avais de toute façon besoin m’a paru une idée formidable», affirme Robin lors de notre entretien. Lorsqu’il a reçu les primes actuelles par e-mail, il n’a pas hésité une seconde.

Les appels téléphoniques des assureurs-maladie et des courtiers me semblaient douteux, c’est pourquoi je ne changeais pas de caisse.

Robin Birrer, client d’AXA Prévoyance santé

Toutes les caisses-maladie et les informations pertinentes, dont les primes valables pour 2021, étaient répertoriées sur la plate-forme de changement. Trois clics ont suffi à Robin pour changer de caisse.

Assurance complémentaire pour jeunes adultes

Si les prestations de l’assurance de base sont les mêmes auprès de toutes les caisses-maladie, ce n’est pas le cas pour celles de l’assurance complémentaire. Il est donc d’autant plus important de bien connaître ses besoins.

Faites-vous régulièrement du sport? Aimez-vous voyager à l’étranger? Recourez-vous aux traitements de médecine complémentaire? Ou souhaitez-vous plus d’intimité lors d’un séjour à l’hôpital? Autant de questions et bien d’autres que le conseiller a posées à Robin lors de l’entretien. Le résultat: une formule d’assurance conçue sur mesure pour Robin et son style de vie.

J’avais déjà conclu une assurance complémentaire. Mais la solution globale d’AXA me convenait mieux, en particulier grâce à la couverture à l’étranger.

Robin Birrer, client d’AXA Prévoyance santé

Pourquoi Robin, un jeune homme en bonne santé, aurait-il besoin d’une assurance complémentaire? Pour de bonnes raisons: contrairement à l’assurance de base, les assurances complémentaires ne sont pas tenues d’accepter un nouvel assuré, et elles ne doivent même pas justifier leur refus. Une fois admise, une personne ne peut toutefois plus voir son contrat résilié pour cause de maladie. Il est donc recommandé de conclure une assurance complémentaire le plus tôt possible.

Plus-value pratique

Robin a franchi le pas et conclu son assurance de base et son assurance complémentaire auprès de caisses différentes. Cela lui permet d’économiser plusieurs centaines de francs par an, sans faire de concessions en termes de qualité. Mais à qui adresse-t-il ses factures?

  • Teaser Image
    Robin Birrer

    Expert en dégâts d’eau, Robin Birrer (27 ans) vient en aide aux clients qui ont subi un dégât d’eau ou un dommage dû à un incendie. Il passe son temps libre dans les montagnes ou au lac, ou streame sur Twitch sous le pseudo «I__BL4CKWELL__I».

«Comme j’envoie toutes mes factures à AXA, avoir deux caisses-maladie ne m’a pas causé plus de travail», explique Robin. Il bénéficie en effet du service gratuit de transmission des factures par lequel les clients envoient toutes leurs factures de santé à AXA. Celle-ci se charge ensuite de les répartir entre l’assurance de base et l’assurance complémentaire. «Il s’agit d’un véritable bonus à mes yeux: une charge administrative identique pour plus d’économies et une couverture complète», se réjouit Robin.

Plus d’argent à consacrer à ses hobbies

Robin sait déjà ce qu’il compte faire de l’argent économisé: «Je verserai deux tiers de la somme dans le troisième pilier, ce qui me procurera un avantage à long terme. Quant au reste, je le mettrai de côté pour faire face aux imprévus ou pour faire un beau voyage.»

Changement de caisse-maladie: à quoi faut-il prêter attention?

Une assurance-maladie comporte deux volets: l’assurance de base et l’assurance complémentaire.

L’assurance de base peut être changée chaque année à l’automne. Les nouvelles primes sont publiées début octobre. La résiliation doit parvenir à l’assureur de base actuel fin novembre au plus tard. L’assurance de base est obligatoire pour toutes les personnes domiciliées en Suisse; elle n’a le droit de refuser personne, notamment pour des raisons de santé.

En changeant d’assurance de base, les personnes seules peuvent économiser jusqu’à 500 CHF par an, et les familles jusqu’à 2000 CHF.

L’assurance complémentaire, en revanche, est facultative. Les prestations et les primes varient en fonction du prestataire et du produit. Les assurances complémentaires prévoient généralement un délai de résiliation de trois mois. Attention: ne résiliez votre assurance complémentaire que lorsque vous avez été définitivement admis par un nouveau prestataire.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter myAXA Contact & FAQ

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy