Santé

Que faire si je ressens des difficultés sur le plan psychique?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

Vous avez senti la fatigue et l’abattement vous envahir ces derniers temps? Quand notre efficacité et notre résistance déclinent, on peut vite basculer dans un cercle vicieux menaçant notre équilibre psychique, notre santé et notre bien-être. Notre joie de vivre s’étiole, les contacts sociaux s’espacent.

Avez-vous l’impression de traverser une phase de crise? Ressentez-vous un affaiblissement au niveau physique et psychique? Vous n’avez pas les ressources et l’énergie nécessaires pour vous ressaisir? Dans les check-lists suivantes, vous trouverez les symptômes de la dépression, du burn-out ou d’autres pathologies mentales. Nous avons également réuni pour vous des informations utiles et des aides destinées aux personnes souffrant de troubles psychiques. Si vous vous reconnaissez dans certains symptômes, ne les prenez pas à la légère et faites les premiers pas vers la voie de la guérison.

Voici les questions que nous allons aborder ici: 

  1. Quelles sont les pathologies psychiques qui existent?
  2. Quelles sont les principales causes des troubles psychiques?
  3. À quoi puis-je voir que je souffre de problèmes psychiques?
  4. Les problèmes psychiques peuvent-ils provoquer des douleurs physiques?
  5. Que puis-je faire pour m’en sortir, par mes propres moyens ou en me faisant aider?
  6. Si je tergiverse et je n’entreprends rien, quelles peuvent être les conséquences pour moi, pour mes proches et mon entourage?
  7. Mon assurance couvre-t-elle les problèmes psychiques?
  8. Puis-je agir en amont pour prévenir les troubles psychiques?
  9. Résumé: Quatre conseils à l’attention des personnes concernées

Important

Si vous êtes en détresse psychologique, consultez sans attendre un médecin ou appelez la Main Tendue en composant le 143.

Quelles sont les pathologies psychiques qui existent?

Les pathologies psychiques peuvent prendre différentes formes et toucher n’importe qui. Les plus connues sont la dépression et le burn-out, mais il existe bien d’autres.

Maladies psychiques

  • Dépression et troubles bipolaires
  • Burn-out
  • Troubles addictifs et dépendances
  • Troubles anxieux, phobies, crises de panique et troubles obsessionnels compulsifs
  • Troubles de stress post-traumatique et traumatismes
  • Troubles de la personnalité de type borderline
  • Troubles alimentaires tels que l’anorexie et la boulimie
  • Psychose et schizophrénie

En Suisse, une personne sur deux est susceptible de souffrir de troubles psychiques une fois dans sa vie. Pourtant, les maladies psychiques, leurs symptômes et leurs traitements sont largement méconnus du grand public. Les personnes atteintes craignent d’être stigmatisées sur la base de préjugés infondés. Elles sont dès lors réticentes à consulter un médecin pour demander un suivi. Or la dépression et le burn-out se soignent bien, les guérisons sont nombreuses.

Quelles sont les principales causes des troubles psychiques?

Les problèmes psychiques se développent souvent sur une longue période et peuvent s’exacerber progressivement. Les dépressions, les burn-out et les autres troubles psychiques sont rarement dus à des facteurs clairement définissables et intervenant de manière soudaine. Les personnes concernées traversent en général plusieurs phases, qui finissent par déclencher un stress psychique.

Causes des troubles psychiques à différentes étapes de la vie

Pendant les études, la formation ou la vie professionnelle, les éléments suivants peuvent occasionner des tensions:

  • Incertitudes liées au passage de l’école à la formation
  • Inquiétude lors de la transition entre formation et vie professionnelle
  • Craintes suscitées par l’approche de l’âge de la retraite
  • Stress au travail ou pendant la formation: harcèlement, course aux résultats et à la performance
  • Perte d’emploi
  • Difficultés lors de la recherche d’un emploi

Potentiels champs de tensions au niveau relationnel:

  • Départ du foyer familial
  • Début d’une relation sentimentale
  • Découverte de la sexualité
  • Quête de l’identité sexuelle
  • Fondation d’une famille
  • Perte de personnes importantes dans l’entourage (en raison d’une séparation, d’un divorce, d’un décès ou d’une maladie par exemple)

Difficultés lors du développement de la personnalité:

  • Acquisition de l’estime de soi
  • Construction de l’identité
  • Découverte du corps et de l’image de soi
  • Pression de la norme, qui peut être déclenchée et amplifiée par les médias sociaux

Facteurs aggravants d’ordre culturel ou sociétal:

  • Société à choix multiples, difficultés à faire des choix face aux infinies possibilités que semble offrir la société
  • Disponibilité permanente
  • Pression de la norme
  • Pression de la réussite
  • Pression à la performance

À quoi puis-je voir que je souffre de problèmes psychiques?

En général, les personnes concernées prennent conscience bien trop tard qu’elles sont atteintes dans leur santé psychique. Elles ont ignoré, réprimé ou mal interprété les premiers signes. Il n’est donc pas rare que la famille, les collègues ou les amis remarquent que la personne a changé avant même que celle-ci s’en aperçoive.

Le fait que des proches fassent la démarche d’ouvrir le dialogue avec la personne concernée peut aider cette dernière à prendre conscience de ses troubles psychiques à un stade précoce. Ses chances de guérison s’en trouvent accrues.

La plupart des gens risquent de traverser des crises psychiques à un moment ou un autre de leur vie, sans qu’il s’agisse forcément d’une dépression ou d’une autre pathologie psychique au sens médical du terme. Quelles que soient la nature ou l’ampleur des symptômes, il est donc important de consulter rapidement un médecin. Un suivi compétent peut en effet éviter une aggravation de l’état dépressif et son évolution vers une maladie aux conséquences lourdes.

Signes d’un état dépressif ou d’un stress psychique

  • Troubles du sommeil
  • État d’abattement
  • Asthénie (absence d’énergie)
  • État anxieux ou de panique
  • Repli social
  • Tendance à ressasser
  • Baisse de l’attention et troubles de la concentration

Les problèmes psychiques peuvent-ils provoquer des douleurs physiques?

Tout à fait, et c’est même très fréquent. En cas d’atteinte majeure à la santé psychique, le corps finit souvent par en subir le contrecoup. Beaucoup de personnes stressées ou souffrant de troubles psychiques se plaignent ainsi de maux de tête, de douleurs dans la poitrine accompagnées d’une sensation d’oppression ou encore de troubles digestifs. Si ces maux ne peuvent être expliqués par des troubles physiques, on les impute à des causes dites psychosomatiques.

Il arrive même que des atteintes physiques soient bien présentes, mais que les examens médicaux ne parviennent à mettre en lumière aucune cause organique pour les expliquer. On parle alors de «troubles somatoformes».

À l’inverse, les troubles psychiques peuvent parfois avoir une origine physique. Des douleurs persistantes ou une blessure qui met du temps à guérir peuvent entamer le mental et créer un terrain dépressif.

Savez-vous reconnaître les signes d’une dépression chez vous? Souffrez-vous de douleurs inexplicables? Si tel est le cas, prenez rendez-vous sans tarder avec un médecin en qui vous avez confiance, votre médecin de famille ou un ou une psychothérapeute. Et renseignez-vous sur la marche à suivre et sur les options de traitement.

Que puis-je faire pour m’en sortir, par mes propres moyens ou en me faisant aider?

Vous avez compris que vous aviez besoin d’une aide professionnelle pour faire face à vos problèmes psychiques? Vous souhaitez vous faire suivre? Nous sommes fiers de vous, vous avez déjà accompli un pas de géant, le premier pas vers la reprise en main de votre vie. Nous vous présentons des offres d’aide concrètes, ainsi que les réponses aux questions les plus fréquentes concernant les troubles psychiques et les thérapies correspondantes.

Questions les plus fréquentes concernant les troubles psychiques et les thérapies correspondantes: 

Que puis-je faire si je présente des symptômes de dépression?

Sondez vos émotions, prenez vos symptômes au sérieux et n’attendez pas avant d’entamer un traitement. Demandez l’aide de spécialistes fiables. Les troubles psychiques, des plus légers aux plus graves, se soignent.

Comment trouver le courage de parler de mon problème avec une personne de confiance? 

Confier ses inquiétudes à quelqu’un fait du bien. Oser révéler ses failles, ses faiblesses, est un gage de force et de courage. Vous trouvez difficile de partager ce qui vous préoccupe avec votre entourage proche? Pourquoi ne pas en parler avec une personne de confiance avec qui vous auriez un peu plus de distance?

Comment entamer la discussion de manière à ce que l’on me prenne au sérieux?

Le mieux est de parler franchement à la personne que vous aurez choisie. Décrivez ce que vous ressentez. Engager cette conversation vous a demandé beaucoup de courage. Vous avez tout à fait le droit de vous sentir bouleversé-e ou mal à l’aise, et de le dire.

À quel moment est-il nécessaire de solliciter l’aide de spécialistes?

Si vos propres ressources ne suffisent plus, n’hésitez pas à consulter un ou une spécialiste. Une aide professionnelle est nécessaire si votre état dépressif ne s’améliore pas après quelques semaines, et d’autant plus s’il s’aggrave. Le site Aepsy (en allemand) peut vous aider à trouver des thérapeutes.

Si je tergiverse et je n’entreprends rien, quelles peuvent être les conséquences pour moi et pour mes proches?

Les dépressions sont similaires aux problèmes physiques: si elles sont prises à un stade avancé ou si elles ne sont pas traitées, les symptômes peuvent aller en s’aggravant. Il devient alors de plus en plus difficile de les surmonter et de demander de l’aide. Plus tôt on se fait conseiller ou soigner, meilleures sont les perspectives de guérison rapide une fois le diagnostic posé.

Une maladie n’affecte pas seulement la personne qui en souffre, mais aussi ses proches et tout son entourage. Le ou la partenaire, le cercle amical et la famille sont mis à rude épreuve. 

Les enfants surtout sont frappés de plein fouet lorsqu’un des parents va mal et ont tendance à se sentir responsables de l’état de découragement et d’abattement de leur mère ou de leur père. Il est donc primordial de leur expliquer ce qui se passe, d’une manière adaptée à leur âge. Pour plus d’informations: Fachstelle Institut Kinderseele Schweiz (iks) (en allemand).

Mon assurance couvre-t-elle les problèmes psychiques?

Comme pour toutes les maladies, cette question est fondamentale. En effet, des troubles psychiques peuvent coûter cher en raison des traitements et des arrêts de travail qui en découlent. Pas d’inquiétude: il y a de fortes chances pour qu’une grande partie des coûts soit prise en charge par votre assurance. En l’occurrence, tout dépend s’il s’agit d’une maladie professionnelle ou relevant de l’assurance-maladie privée.

Assurance-maladie privée:

Le traitement d’une maladie psychique est en principe pris en charge par l’assurance-maladie de base, selon le modèle d’assurance choisi. Actuellement, l’assurance de base ne rembourse les psychothérapies que si le ou la thérapeute fournit ces prestations sous la surveillance d’un médecin qui l’emploie (psychothérapie déléguée). Mais à partir du 1er juillet 2022, les prestations de psychothérapie fournies par des thérapeutes reconnus pourront être remboursées par l’assurance de base à condition qu’elles soient prescrites par un médecin.

Certaines assurances complémentaires facultatives remboursent aujourd’hui déjà les prestations de psychothérapie non déléguées. Renseignez-vous donc auprès de votre assurance pour connaître ses modalités de prise en charge. AXA rembourse ainsi les psychothérapies non médicales à hauteur de 75% (dans la limite de 3000 CHF par an) dans le cadre de la complémentaire «Santé Complet», et à hauteur de 75% (dans la limite de 1000 CHF par an) dans le cadre de la complémentaire «Santé Plus».

Maladie professionnelle:

L’employeur est tenu par la loi de continuer à verser un salaire à ses employés malades pendant une période déterminée. La durée concrète de l’obligation légale de poursuivre le versement du salaire dépend de l’ancienneté et du canton dans lequel l’entreprise exerce son activité, ainsi que d’une éventuelle convention contractuelle. Cette durée va de trois semaines la première année de service et à 46 semaines pour les personnes travaillant de longue date dans l’entreprise. Pour déterminer cette durée de versement, on utilise l’échelle zurichoise, bernoise ou bâloise. Pour connaître la durée applicable dans votre cas, renseignez-vous après des responsables du personnel ou de l’assurance de votre employeur.

Puis-je agir en amont pour prévenir les troubles psychiques?

Oui, absolument. Il est essentiel de prendre soin de sa santé psychique. Efforcez-vous de muscler vos défenses immunitaires, de trouver un équilibre entre vie privée et vie professionnelle et de mobiliser vos ressources de manière efficace. Vous préviendrez ainsi les maladies et les dépressions. Vous serez en outre plus à même de faire face aux situations de stress et de surmonter les crises.

Que puis-je faire pour améliorer mon bien-être psychique?

Maintenez une vie sociale active et recherchez la compagnie de personnes qui vous font du bien. Stimulez votre intellect en faisant preuve de curiosité et en acquérant de nouvelles connaissances. Donnez libre cours à votre créativité et pratiquez une activité physique régulière. Accordez-vous des plages de détente et laissez vagabonder vos pensées. Et enfin: croyez en vous et acceptez-vous comme vous êtes.

Résumé: Quatre conseils à l’attention des personnes concernées

Voici ce que vous recommandent les spécialistes d’AXA et Pro Mente Sana: Ne prenez pas à la légère des signes de tensions psychiques. Parlez-en à quelqu’un et faites-vous aider sans attendre. Plus vite vous réagirez, meilleures seront vos chances de vous rétablir rapidement.

  • Parlez de votre état psychique avec une personne de confiance ou avec un ou une spécialiste.
  • N’attendez pas trop longtemps avant de consulter.
  • Limitez les facteurs de stress et faites des activités qui vous apaisent.
  • Faites preuve de patience, guérir prend du temps.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Login Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter myAXA FAQ

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy