Santé

Soins hospitaliers: l’ambulatoire avant le stationnaire

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

Le système de santé suisse fait face à d’importants défis. Tout le monde le sait: il faut faire des économies! Mais à quel niveau et comment? Cet article vous explique pourquoi le principe de «l’ambulatoire avant le stationnaire» joue à cet égard un rôle déterminant.

Le système de santé suisse est complexe. Et année après année, les dépenses de santé de la population augmentent. Selon l’Office fédéral de la statistique, elles atteignaient 86 milliards de francs en 2021. Par habitant, cela équivaut à 827 francs par mois ou à près de 10 000 francs par an. Une somme colossale! Mais comment réduire ces coûts sans nuire à la qualité des soins de santé?

Hausse des interventions ambulatoires

Grâce au progrès technique et à la chirurgie mini-invasive, un nombre croissant d’opérations peuvent se faire en ambulatoire. La patiente ou le patient sort alors de l’hôpital le jour même de l’intervention. D’un point de vue médical, c’est souvent idéal, car on a tendance à guérir plus vite chez soi qu’à l’hôpital. Qui plus est, éviter des soins stationnaires représente une économie de plusieurs milliers de francs. C’est pourquoi la Confédération a introduit début 2019 une nouvelle réglementation: «l’ambulatoire avant le stationnaire» (AaS). Celle-ci prescrit quelles opérations doivent désormais obligatoirement être exécutées en ambulatoire. Pour ces interventions, l’assurance de base ne paye les soins stationnaires que s’il existe de sérieux motifs. Conséquence: depuis 2019, le coût des interventions AaS a baissé d’environ 30%. Il s’avère en outre qu’un grand nombre de patientes et de patients apprécient l’ambulatoire.

Ambulatoire ou stationnaire: avantages et inconvénients

Malgré la forte pression sur les coûts, le bien-être des patientes et des patients doit toujours primer. Quels sont donc les avantages de l’ambulatoire et du stationnaire du point de vue des personnes concernées?

Avantages des traitements ambulatoires

Lorsqu’elle est indiquée d’un point de vue médical, l’intervention ambulatoire présente plusieurs avantages:

  • Moindre risque d’infection: à la maison, il est moins probable de voir une plaie chirurgicale s’infecter (mot-clé «infection nosocomiale»).
  • Soins individualisés: une prise en charge ambulatoire permet souvent de mieux répondre aux besoins spécifiques des patientes et des patients.
  • Réadaptation optimale: chez elles, les personnes en convalescence ont plus d’autonomie et de flexibilité, ce qui les rend plus actives. Or il a été démontré que cela favorise la guérison.
  • Environnement familier: la plupart des personnes apprécient leur cadre privé. Elles s’y sentent plus à l’aise et dorment mieux, deux facteurs de guérison essentiels.
  • Entourage social: avoir autour de soi des proches de confiance présente des avantages non seulement d’un point de vue pratique mais aussi sur le plan émotionnel. Il est alors plus simple de reprendre une vie normale.

Avantages des traitements stationnaires

Les opérations lourdes et complexes comportent des risques qui rendent nécessaire un séjour stationnaire. Voici les principaux motifs:

  • Surveillance intensive: si des complications surviennent, elles sont détectées rapidement.
  • Ressources importantes: en cas d’urgence, une réaction rapide est possible, le matériel et le personnel spécialisé étant sur place.
  • Suivi complet: des soins et un suivi post-opératoires appropriés sont garantis à l’hôpital, y compris pour les personnes seules.

Sorties prématurées

Parfois, on peut redouter que la sortie de l’hôpital soit prématurée. À cet égard, soulignons que toutes les interventions couvertes par la réglementation «l’ambulatoire avant le stationnaire» sont mini-invasives: autrement dit, le risque de saignements ultérieurs ou d’autres complications est faible. De plus, les patientes et les patients ne peuvent regagner leur domicile que si certaines conditions bien précises sont réunies. Des problèmes peuvent toutefois surgir faute de suivi approprié (soins à domicile, aide-ménagère, CRS, Pro Senectute, proches, etc.). C’est pourquoi il est important de bien préparer la période de convalescence et de s’organiser en conséquence.

Potentiel élevé

En France, les prothèses de hanche sont posées en ambulatoire dans environ 60% des cas; en Suisse, cette intervention se fait encore en stationnaire dans 99% des cas. (Source: SRF, en allemand)

Conseils pour les patientes et les patients

Avant l’opération

  1. Poser des questions: dissipez toutes vos interrogations et assurez-vous d’avoir bien compris tout ce qui concerne l’intervention, notamment les consignes à respecter et les médicaments à prendre.
  2. Prévoir la convalescence: préparez votre logement, mettez de côté des vêtements confortables et les moyens auxiliaires nécessaires. Organisez non seulement votre transport pour rentrer chez vous, mais aussi l’assistance pratique pour la période post-opératoire.
  3. Clarifier le financement: demandez une garantie de prise en charge des frais à votre caisse-maladie et renseignez-vous pour savoir si vous avez droit à d’autres prestations. Informez-vous également sur la franchise, la quote-part et les éventuels frais supplémentaires.

Après l’opération

  1. Prendre les médicaments: respectez à la lettre les consignes du médecin. Si vous avez le moindre doute ou si vous observez des effets secondaires, contactez une ou un spécialiste.
  2. Se rendre aux rendez-vous de suivi: fixez tous les rendez-vous préconisés et donnez la priorité absolue à votre rétablissement pour que le processus de guérison se passe au mieux.
  3. Faire preuve de vigilance: prêtez attention aux symptômes inhabituels comme des douleurs persistantes, de la fièvre ou des gonflements. Au moindre doute, adressez-vous immédiatement à votre médecin.
  • Teaser Image
    Centres de chirurgie ambulatoire

    Les interventions ambulatoires requièrent une infrastructure différente et se font donc de plus en plus souvent en dehors des hôpitaux. Ainsi, le Groupe Hirslanden exploite plusieurs centres de chirurgie ambulatoire.

    Hirslanden OPERA (en allemand)

Politique de santé: quelle est le problème?

Dans de nombreux cas, les opérations ambulatoires sont recommandées d’un point de vue médical et souhaitées par les patientes et les patients. Elles permettent en outre de réaliser des économies considérables. Pourtant, la part des traitements stationnaires reste élevée en Suisse par comparaison avec d’autres pays. Pourquoi? L’une des raisons réside dans le financement différent des traitements selon qu’ils ont lieu en ambulatoire ou en stationnaire:

  • Les soins stationnaires sont remboursés au forfait par cas, le canton prenant en charge au minimum 55% et la caisse-maladie au maximum 45%. 
  • Le remboursement des prestations ambulatoires s’effectue par le biais du système tarifaire TARMED: les frais sont à la charge intégrale (100%) de la caisse-maladie.

Premier problème: si l’augmentation des interventions ambulatoires permet de réaliser des économies dans l’ensemble, elle fait peser de plus en plus la charge financière sur les caisses-maladie. Il peut en résulter une hausse des primes. 

Deuxième problème: le système tarifaire TARMED est obsolète. De ce fait, pour les hôpitaux, les coûts des interventions ambulatoires ne sont parfois même pas couverts. Avec des patientes et des patients stationnaires, leurs chiffres d’affaires et leurs bénéfices sont plus élevés (mais il manque des lits et du personnel…).

Afin d’éliminer ces fausses incitations et ces contradictions, une révision complète du système de financement est requise. C’est précisément ce dont discutent les politiques depuis de nombreuses années dans le cadre du projet EFAS («financement uniforme des prestations ambulatoires et stationnaires»). Tant que les problèmes connus ne seront pas résolus, le transfert vers l’ambulatoire continuera de progresser, mais moins vite qu’il ne serait possible et judicieux.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Login Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter myAXA FAQ

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy