Collaborateurs et prévoyance

L’essentiel sur la stratégie de placement d’une caisse de pension

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

Nous vous expliquons les principes qui régissent l’élaboration de la stratégie de placement des caisses de pension, le processus de placement et l’évaluation de ces deux procédures. Découvrez les principaux termes et chiffres clés.

Mais commençons par le commencement. Les principes fondamentaux de la prévoyance professionnelle (2e pilier) sont inscrits dans la Constitution fédérale et réglés par la Loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP). La prévoyance professionnelle est financée à parts égales par les salariés et les employeurs.

Une caisse de pension est une entité autonome de droit privé, qui a la forme d’une fondation dans la plupart des cas. Son organe suprême est le Conseil de fondation. Il assure la direction générale de la caisse de pension, il veille à ce que celle-ci soit gérée de manière durable et stable sur le plan financier, et il fixe des objectifs de performance.

Stratégie de placement

Qu’est-ce qu’une stratégie de placement?

La stratégie de placement détermine la manière dont les fonds d’une caisse de pension sont investis. Elle dépend de plusieurs éléments: les prestations de prévoyance promises (engagements financiers envers les assurés actifs et les bénéficiaires de rentes), la composition et l’évolution du portefeuille des assurés, le rendement des placements nécessaires au financement, ainsi que la capacité et la disposition à prendre des risques.

Une fois ces points réglés, il s’agit de clarifier des questions de fond relatives à la structure du portefeuille:

  • La fortune de la caisse de pension doit-elle être gérée de manière active ou passive?
  • Entre quelles catégories de placement les actifs seront-ils répartis?
  • Quelles sont les liquidités nécessaires (solvabilité)?

Qui définit la stratégie de placement?

Le Conseil de fondation est l’organe paritaire suprême de la fondation. Il gère celle-ci à titre fiduciaire au nom des personnes qui y sont assurées. Il est responsable de l’équilibre financier de la fondation. La stratégie de placement joue un rôle capital à cet égard. Le Conseil de fondation définit les principes selon lesquels la fortune de prévoyance de la caisse de pension doit être investie et les consigne dans le règlement de placement. En font notamment partie les indices de référence (benchmarks) permettant d’évaluer la performance des placements, mais aussi les directives concernant la mise en œuvre de la stratégie de placement, ainsi que les prescriptions en matière de surveillance et d’établissement des rapports.

  • Teaser Image
    Analyse des actifs et des passifs

    Une analyse des actifs et des passifs (ALM) est réalisée en vue de l’élaboration d’une stratégie de placement à long terme. Elle vise à déterminer la capacité financière et structurelle d’une caisse de pension à prendre des risques (p. ex. taux de couverture) et sert de base de décision au Conseil de fondation.

Quel est l’objectif d’une stratégie de placement?

Une stratégie de placement vise à

  • associer les différentes classes d’actifs en fonction de leurs caractéristiques de rendement et de risque
  • de manière à obtenir les meilleurs scénarios de rendement/risque possibles pour la caisse de pension,
  • le but étant de dégager de la fortune les revenus nécessaires au financement des prestations de prévoyance (en tenant compte de la capacité et de la disposition de la fondation à prendre des risques).

Les caisses de pension suisses peuvent librement choisir leur stratégie de placement dans le cadre des prescriptions légales, à condition de respecter les directives de placement fixées par l’OPP 2 ainsi que les dispositions relatives aux quotes-parts maximales par classe d’actifs.

Processus de placement

Le processus de placement correspond à la mise en œuvre de la stratégie de placement élaborée. Il consiste à définir les responsables de cette mise en œuvre (entité interne ou externe qui assure la gestion de fortune), la marge de manœuvre accordée aux gestionnaires de fortune, la manière dont le travail de ceux-ci est contrôlé et les chiffres clés à utiliser pour évaluer la performance des placements. Il incombe au Conseil de fondation de veiller au bon déroulement de ce processus.

Comme le choix des gestionnaires de fortune appropriés est capital pour une caisse de pension, celle-ci accorde une grande importance à la procédure de sélection et de contrôle.

Dans quelles classes d’actifs les caisses de pension peuvent-elles investir?

Il peut s’agir notamment des classes d’actifs suivantes: liquidités, obligations, immobilier, actions et placements alternatifs. Parmi ces derniers figurent par exemple les créances sur des débiteurs non cotés en bourse (private debt), les participations dans des entreprises non cotées (private equity) ou encore les matières premières et les métaux précieux. Ces placements alternatifs sont soumis à certaines restrictions.

Une description plus détaillée des placements alternatifs autorisés se trouve dans l’ordonnance sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (OPP 2) (art. 53ss OPP 2).

Le saviez-vous?

La fortune de prévoyance qui est placée par une caisse de pension se compose essentiellement des avoirs de vieillesse et des réserves mathématiques des assurés actifs et des bénéficiaires de rentes.

On entend par avoirs de vieillesse ceux qui existent déjà ou ont été épargnés par les assurés, ainsi que les contributions d’épargne versées annuellement par les employeurs et les salariés. Ces avoirs sont rémunérés à la fin de l’année et réinvestis en continu.

Les réserves mathématiques des rentes (p. ex. rentes de vieillesse) et les réserves de la fondation sont également investies.

Que font les gestionnaires de fortune?

Les gestionnaires de fortune assurent la mise en œuvre opérationnelle de la stratégie de placement d’une caisse de pension conformément aux prescriptions du Conseil de fondation, lesquelles sont consignées dans le règlement de placement. Ces prescriptions précisent notamment: 

  • si la fortune doit être gérée de manière active ou passive,
  • s’il faut observer des critères d’exclusion, par exemple à l’égard de certains secteurs, pays ou régions,
  • comment les droits de vote des actionnaires sont exercés, et
  • quels critères de durabilité et de solvabilité doivent être pris en compte.

Comment la performance des placements est-elle contrôlée?

Il existe à cet effet divers chiffres clés, qui permettent au Conseil de fondation de contrôler le travail et notamment le succès des gestionnaires de fortune. Pour ce faire, il compare les rendements des placements avec les benchmarks prédéfinis et se pose des questions telles que:

  • Les risques encourus correspondent-ils à ceux prévus dans le processus de placement?
  • Quel est le rapport entre les risques encourus et le rendement des placements? 
  • Quelle classe d’actifs a contribué au succès des placements, et dans quelle mesure?
  • Quelle a été la contribution des gestionnaires de fortune au succès des placements? 
  • Que est le rapport entre les coûts (frais) et le rendement des placements? 
  • Les gestionnaires de fortune ont-ils respecté les écarts maximaux autorisés par rapport aux indices de référence?
  • Les marges prévues par le règlement de placement sont-elles respectées? 

Les assurés peuvent-ils exercer une influence sur la stratégie de placement de leur caisse de pension?

Les personnes assurées peuvent exercer une influence sur la stratégie de placement lorsqu’elles ont le choix entre des solutions de prévoyance offrant, à des degrés divers, une certaine marge de manœuvre (solutions de prévoyance 1e). Cela présuppose que l’employeur est affilié à une institution de prévoyance qui dispose d’une telle offre. Il s’agit généralement de solutions de prévoyance destinées aux cadres.

Vous souhaitez offrir à vos collaborateurs une plus grande liberté de décision dans le domaine de la prévoyance professionnelle? Avec 1e Invest, AXA propose des stratégies de placement personnalisées, qui garantissent une importante marge de manœuvre dans le cadre de la prévoyance.

En outre, les personnes assurées peuvent soumettre à leur fondation collective leur candidature pour devenir membres du Conseil de fondation.

Que font les caisses de pension des revenus tirés des placements?

La manière dont une caisse de pension dispose des revenus tirés des placements dépend de sa situation financière et structurelle, par exemple du taux de couverture ou du rapport entre les assurés actifs et les bénéficiaires de rentes. Selon le cas, elle peut répercuter le rendement obtenu sur les assurés actifs sous la forme d’un taux d’intérêt supérieur ou l’utiliser pour financer les rentes en cours (c.-à-d. le taux d’intérêt technique des réserves mathématiques).

De plus en plus souvent, les caisses de pension disposent également de modèles de participation transparents. À titre d’exemple, on peut citer le modèle de rémunération d’AXA Fondation LPP Suisse Romande.

Gestion des risques de placement

Comment les caisses de pension gèrent-elles les fluctuations des marchés financiers?

Les caisses de pension gérées avec prudence ont un horizon de placement à long terme. Elles absorbent les fluctuations à court terme au moyen des réserves de fluctuation de valeur qu’elles ont constituées.

Celles qui disposent d’une bonne capacité financière et structurelle à prendre des risques peuvent adopter une stratégie de placement plus offensive. Par exemple, elles investissent davantage dans les actions et moins dans les obligations. Comme la valeur des actions est plus volatile que celle des obligations, une caisse de pension ayant une forte quote-part d’actions devrait avoir constitué des réserves de fluctuation de valeur correspondantes afin de pouvoir absorber les fluctuations à court terme. Sa manière de gérer les risques est également définie dans la stratégie de placement. 

Dans le cadre de la mise en œuvre opérationnelle, c’est-à-dire du portefeuille, les gestionnaires de fortune vérifient quotidiennement quels sont les risques de placement encourus et si les fourchettes de fluctuation prédéfinies sont respectées.

Une caisse de pension peut-elle faire faillite?

En principe oui, mais la probabilité est très faible. D’une part, les fluctuations sur les marchés financiers (volatilité) sont normales et donc déjà prises en compte par le Conseil de fondation dans la stratégie de placement. D’autre part, chaque caisse de pension est affiliée, en vue du pire, au fonds de garantie, une sorte de filet de sécurité qui permet d’honorer les prestations prévues par la loi. En cas de faillite, les droits des assurés seraient donc garantis.

À cet égard, il est important de ne pas confondre un découvert temporaire avec une faillite. Celle-ci implique que la caisse de pension est insolvable. Et une institution de prévoyance n’est insolvable que lorsqu’elle ne peut pas fournir les prestations légales ou réglementaires dues et qu’un assainissement est devenu impossible (art. 25, al. 1, OFG). C’est l’autorité de surveillance qui décide de la capacité d’assainissement et de l’ouverture éventuelle d’une procédure de liquidation.

Dans le cas d’un découvert, en revanche, les engagements de la caisse de pension sont supérieurs à la fortune de prévoyance. En d’autres termes, son taux de couverture est inférieur à 100%. Cela peut se produire à court terme, par exemple, en raison des fluctuations des marchés.

  • Teaser Image
    Taux de couverture des caisses de pension

    Découvrez pourquoi le taux de couverture est l’un des indicateurs les plus importants et les plus courants pour l’évaluation d’une caisse de pension.

    Lire le blog

Tendances en matière de placements

Le thème de la durabilité joue-t-il un rôle?

Les placements durables gagnent en importance dans le domaine des caisses de pension également. Par exemple, l’Association suisse des institutions de prévoyance a édicté une charte à cet égard et publié un Guide ESG. Mais comme il n’y a aucune prescription légale en la matière, chaque caisse de pension gère cette question comme elle l’entend, et le Conseil de fondation décide de la durabilité des placements

Résumé: définition de la stratégie de placement d’une caisse de pension

Chaque caisse de pension adopte sa propre stratégie de placement, en fonction de ses besoins individuels et de sa capacité à prendre des risques.

C’est le Conseil de fondation qui élabore la stratégie de placement: il y précise les prestations de prévoyance promises et les principes de la structure du portefeuille en tenant compte de facteurs tels que la composition et l’évolution de l’effectif des assurés.

Il sélectionne ensuite les gestionnaires de fortune qui mettront en œuvre le processus de placement opérationnel, définissant au préalable comment et avec quels indicateurs contrôler leur travail et leur performance.

Une caisse de pension a toujours l’objectif prioritaire d’effectuer des placements présentant le meilleur rapport possible entre le rendement et le risque.

La stratégie de placement ne permet pas à elle seule de déterminer la stabilité d’une institution de prévoyance. Découvrez ici comment mieux évaluer la performance d’une caisse de pension.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Login Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter myAXA FAQ

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy