Chez soi

Premier logement: la check-list

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

Quitter le nid familial pour voler de ses propres ailes: enfin la liberté! Le départ du foyer parental est une étape importante dans la vie. Mais cet événement implique également des coûts et des obligations. Grâce à notre check-list, nous espérons que l’emménagement dans votre premier appartement ou votre première colocation se passera sans encombre.

Enfin chez soi!

Beaucoup de jeunes adultes rêvent de quitter le logement parental pour voler de leurs propres ailes. Mais le foyer familial avait du bon: lessive, repas, ménage, courses, tri des déchets – toutes ces tâches, entre autres, étaient prises en charge totalement ou partiellement par les parents. En outre, même s’ils sont déjà majeurs, les enfants qui vivent chez leurs parents ignorent généralement tout des assurances et autres paperasses liées au logement. Avant d’avoir quitté le foyer familial, personne n’imagine vraiment ce qu’implique de vivre dans son propre logement

Mais les jeunes finissent un jour par vouloir s’installer dans leur chez-soi. Et c’est bien normal. Ils rêvent d’un appartement, certes petit, mais confortable, et surtout rien qu’à eux! Ou peut-être d’une colocation dans une grande maison ancienne avec des amis, des collègues ou d’autres étudiants. Ou encore d’un petit nid douillet avec leur moitié. Le bail est signé, le jour J approche! Découvrez les conseils de notre check-list pour éviter les mauvaises surprises lors de l’emménagement dans votre premier logement.

1. Aspects administratifs: pour ne pas perdre le fil

Afin qu’Internet et la télévision soient raccordés à temps, prenez contact avec votre fournisseur quelques semaines avant le déménagement. Pensez à vous inscrire auprès de Serafe – vous constituez en effet désormais un ménage propre et devez à ce titre également vous acquitter de la redevance de radio-télévision. Si vous vivez en colocation, ces frais peuvent être partagés. D’autres organismes doivent être informés de votre nouvelle adresse: la caisse-maladie, le contrôle des habitants, le service des automobiles, l’employeur, les banques et l’opérateur de téléphonie mobile. Conseil: pour que votre courrier cesse d’atterrir chez vos parents, vous pouvez faire une demande de réexpédition à La Poste pour une somme modique.

2. La caution: une somme importante, mais inutilisable

La caution fait partie intégrante du bail. Elle sert de sécurité au bailleur si vous n’êtes plus en mesure de payer votre loyer ou si des dégâts sont constatés lorsque vous quittez l’appartement. L’équivalent de deux à quatre mois de loyer doit généralement être versé sur un compte bloqué. Cet argent restera bloqué jusqu’à ce que vous quittiez l’appartement. Si vous n’avez pas assez de réserves financières, il existe une alternative: la garantie de loyer. Elle intervient lorsque le bailleur formule des prétentions justifiées pour cause de loyers impayés ou de dommages. 

Votre bailleur n’a pas (encore) remboursé le dépôt de garantie de loyer? Sur MyRight, vous trouverez un modèle de remboursement du dépôt de garantie de loyer.

  • Teaser Image
    Garantie de loyer

    AXA offre à votre bailleur la sécurité souhaitée. Vous payez une prime annuelle et, en contrepartie, vous disposez librement de votre argent.

    En savoir plus sur la garantie de loyer

3. L’état des lieux: n’hésitez pas à pinailler!

Le locataire précédent a enfin déménagé et le jour de la remise des clés est arrivé? Avant que les déménageurs ne débarquent dans votre nouvel appartement, le bailleur ou la gérance doivent vous remettre officiellement les clés. Ouvrez bien l’œil lors de ce rendez-vous: inspectez attentivement chaque pièce et vérifiez si tous les défauts visibles figurent bien dans l’état des lieux. Sinon, en quittant l’appartement, vous risquez de devoir payer pour des dommages dont vous n’êtes pas à l’origine. Une fissure dans le lavabo de la salle de bain ou des taches dans la cuisine ont-elles par exemple été omises dans l’état des lieux? Pour un premier logement surtout, l’incertitude est souvent grande. L’idéal est donc de se préparer à l’aide d’une check-list.

Le relevé des compteurs d’eau, de gaz et d’électricité doit également être consigné. Si vous remarquez d’autres défauts après l’emménagement, vous pourrez en faire part au bailleur par courrier recommandé dans les dix jours suivant la remise des clés, afin qu’ils soient rajoutés à l’état des lieux. Sur MyRight, vous trouverez d’autres conseils utiles sur l’état des lieux.

4. L’inventaire: faire un shopping ciblé

Vous voilà enfin dans votre propre appartement! Le déménagement est terminé, l’excitation retombe peu à peu. Un matelas, le numéro pour la livraison de pizzas et une bière au frigo, voilà qui suffit pour la première nuit. Le lendemain matin, vous constatez qu’il manque encore quelques éléments pour que votre nouveau chez-vous soit confortable et fonctionnel. Le mieux est de passer chaque pièce en revue: de quels meubles avez-vous besoin dans le salon, de quels appareils dans la cuisine et de quel équipement pour la salle de bain? Qu’est-ce qui est réellement nécessaire? Voir à ce sujet le point 5 de notre check-list pour le premier logement.

Avant d’aller faire du shopping, réfléchissez d’abord à votre budget: quel montant maximum souhaitez-vous investir dans l’équipement de base de votre nouveau logement? Pour un premier aménagement, vous pourrez faire de bonnes affaires dans les brocantes ou sur Ricardo, Tutti &, etc. Vous devez par ailleurs connaître approximativement les dimensions de votre nouvel appartement. Reportez-vous pour cela au plan du logement. À quoi bon acheter une magnifique table de cuisine si elle ne rentre pas dans la pièce?

  • Teaser Image
    Trop jeune pour la prévoyance?

    Les jeunes s’intéressent peu à la prévoyance vieillesse, à tort. Découvrez pourquoi un bon plan d’épargne est aujourd’hui incontournable.

    Lire l’article de blog

5. L’aménagement: petites astuces, grands effets

Bien sûr, l’achat de certains biens essentiels du quotidien ne peut attendre. Mais pour l’aménagement à plus long terme, mieux vaut se laisser le temps d’y réfléchir tranquillement au cours des premiers mois. Des meubles indispensables comme le canapé, la table à manger, le lit ou l’armoire sont comme de bons amis: s’ils correspondent à votre personnalité, ils vous accompagneront pendant de longues années. Par conséquent, si vous avez un coup de cœur pour une pièce de mobilier, n’hésitez pas à économiser pendant un certain temps pour vous l’offrir! Du fait de cette attente, elle gagnera en valeur à vos yeux et aura toujours pour vous une importance particulière. 

En attendant, vous pouvez déjà vous créer, avec peu de moyens, un cocon qui vous ressemble. 

  • Point trop n’en faut! Les petits appartements, en particulier, sont vite surchargés. Restez minimaliste et ménagez-vous assez d’espace de vie. D’autres objets s’ajouteront de toute façon au fil du temps.
  • Faites preuve d’inventivité. Par exemple, qui a dit que les vêtements devaient absolument être conservés dans une armoire? Une commode fait aussi l’affaire. Vous manquez de rangements? Servez-vous de vieux cageots ou d’une étagère bon marché complétée d’élégantes caisses à vin. Sans oublier les fameuses palettes: un bonheur pour quiconque aime bricoler. 
  • Le confort avant tout. Votre coin salon se compose actuellement de deux matelas? Pas de problème! Mettez-y votre plaid favori, quelques coussins, et vous vous y sentirez parfaitement bien. Nul besoin de meubles coûteux pour se détendre.
  • Soignez l’ambiance lumineuse. Car c’est le détail qui fait la différence! La règle d’or: prévoir plusieurs sources de lumière chaude et indirecte, à placer près des murs plutôt qu’au milieu de la pièce. C’est déjà un excellent début!
  • La nature fait du bien. Les plantes, les photos de nature et les matériaux naturels créent un environnement doux et chaleureux. Et si vous n’avez pas la main verte, choisissez un cactus facile d’entretien. Ou de jolies fleurs séchées.
  • Teaser Image
    Quelles assurances sont nécessaires?

    Formation, voyages, premier logement ou première voiture: avec la bonne couverture d’assurance, vous démarrez dans la vie l’esprit tranquille.

    Assurance pour les jeunes

6. Assurance de l’inventaire du ménage: du canapé au vélo de course

De nouveaux meubles, un grand téléviseur, un beau canapé – après le déménagement, l’appartement se remplit peu à peu et la valeur des biens personnels augmente. Il est judicieux de conclure une assurance de l’inventaire du ménage dès l’emménagement. Elle interviendra par exemple en cas de vol de bijoux de valeur lors d’un cambriolage, d’incendie dans l’appartement, ou encore d’inondation dans la cave. Si vous vivez en colocation ou possédez uniquement des meubles bon marché chinés dans une brocante, vous pouvez n’assurer que certains biens, par exemple des équipements de sport – du matériel de ski ou de snowboard ou un vélo de course coûteux –, ou encore des appareils électroniques comme l’ordinateur portable, le smartphone et l’appareil photo numérique.

7. Responsabilité civile privée: les mésaventures font partie de la vie

L’assurance responsabilité civile privée est indispensable lorsque vous quittez la maison familiale: elle intervient en cas de dommage involontaire à autrui, par exemple si vous occasionnez un dommage à un véhicule parqué avec la voiture d’un collègue ou si vous percutez à vélo un piéton qui vous facturera des frais de traitement élevés. Dans des cas extrêmes, de tels dommages peuvent atteindre des millions.

L’assurance responsabilité civile privée est également utile pour les locataires: elle couvre notamment les dégâts que vous causez à l’appartement ou la maison loués, tels qu’une fissure dans la plaque vitrocéramique, un store cassé, ou encore un lavabo ébréché. Au plus tard lorsqu’on fait le tour de l’appartement avec le bailleur le jour du déménagement, on est content d’avoir une bonne assurance. Elle sert notamment à se défendre contre des prétentions injustifiées.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Login Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter myAXA FAQ

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy