Chez soi

Conduites d’eau gelées: comment prévenir les dommages causés par le gel

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

La rigueur du froid hivernal n’est pas sans conséquences sur les bâtiments. Dans les locaux non chauffés ou les logements de vacances inoccupés, elle peut provoquer le gel, puis l’éclatement des conduites d’eau. Les effets ne deviennent visibles qu’au printemps, avec le dégel et la fuite des conduites défectueuses. Quelle assurance prend en charge les frais qui en découlent et quelles mesures mettre en place avant les premières gelées?

Lorsque la température d’un bâtiment inoccupé reste longtemps au-dessous de 0 degré, les conséquences ne tardent pas à paraître: les conduites d’eau gèlent et le volume à l’intérieur augmente, soumettant les conduites à une pression forte, voire excessive. Résultat: elles éclatent. Les dommages restent souvent indétectables dans un premier temps. Ils n’apparaissent qu’au printemps, au moment où la glace fond et où l’eau commence à fuir. Principalement touchés, les bâtiments tels que les maisons et les appartements de vacances, qui restent longtemps inhabités, ainsi que les entrepôts et les caves.

Que faire en cas de sinistre?

Dans tous les cas, vous devez vous abstenir de procéder vous-même au dégel des conduites. Si celles-ci sont effectivement endommagées, vous ne ferez que causer des dommages supplémentaires par un écoulement incontrôlé de l’eau. Fermez l’arrivée d’eau principale et contactez votre assureur. Il vous aiguillera sur la marche à suivre ou vous mettra en relation avec un professionnel, par exemple un installateur sanitaire. 

Quelle assurance prend en charge les dommages causés par le gel?

Étant donné que les dommages de ce type ne résultent pas d’événements naturels comme la tempête, les inondations ou l’éboulement de rochers, ils ne sont pas pris en charge par l’assurance cantonale des bâtiments. L’indemnisation est du ressort de l’assurance dégâts d’eau des bâtiments (facultative), qui supporte non seulement les coûts de dégel et de réparation des conduites endommagées, mais aussi les dommages souvent bien plus importants, à savoir ceux que l’eau a causés au bâtiment.

Les meubles, tapis ou autres objets d’ameublement endommagés par une fuite d’eau sont couverts par l’assurance inventaire du ménage. Celle-ci prend en charge la réparation ou le remplacement des biens endommagés ainsi que les frais de déblaiement et d’élimination des choses détruites. Lorsque les dégâts d’eau sont tels que les pièces deviennent inhabitables, l’assurance Inventaire du ménage prend même en charge les frais supplémentaires générés par un hébergement de remplacement.  

Conseils: comment prévenir les dommages causés par le gel? 

La plupart des dommages causés par le gel peuvent être évités. À noter qu’avoir une bonne assurance ne dispense pas de prendre certaines mesures et de satisfaire ainsi à ses obligations et à son devoir de diligence. Voici nos conseils: 

  • Chauffer un minimum ou vidanger: ne coupez jamais totalement le chauffage, même si les lieux restent provisoirement inutilisés ou inhabités. Un réglage du chauffage sur la position antigel ne suffit pas: le radiateur sera certes protégé du gel, mais pas les conduites. Veillez toujours à régler le chauffage sur le niveau 1 au minimum. Si les lieux demeurent inoccupés pendant un certain temps, les conduites, les installations et les appareils devront être vidangés. 
  • Couper l’eau: même si l’immeuble inutilisé est chauffé, fermez le robinet d’arrivée d’eau principale situé à la cave. Prenez soin d’ouvrir ensuite tous les robinets d’eau, afin de permettre l’évacuation de l’eau résiduelle. Cette mesure évitera que de l’eau s’écoule et gèle en cas de panne de chauffage.  
  • Conduites de jardin, appareils, piscines et pompes à eau: vidangez les conduites de jardin et utilisez des robinets d’eau résistants au gel dans les parties extérieures. Pensez aux appareils tels que jacuzzis ou nettoyeurs haute pression, alimentés en eau: vous devez les stocker à l’abri du gel ou procéder à leur vidange complète. 
  • Vigilance: pour les logements de vacances tout particulièrement, mais aussi pour d’autres immeubles entièrement ou partiellement inoccupés, il peut être judicieux d’installer un système de surveillance électronique pour le chauffage ou d’investir dans un câble chauffant antigel. 
  • Pour le locataire: même si le logement reste inoccupé pendant un certain temps, toutes les pièces doivent continuer d’être chauffées. N’oubliez pas d’informer le bailleur de votre absence prolongée.
Sur trois conduites en cuivre, deux présentent des fissures.

Fissures provoquées par le gel sur des conduites en cuivre.

Bien assuré en tant que locataire

Si, en tant que locataire, vous êtes à l’origine d’un dommage causé par le gel ou vous en êtes partiellement responsable, votre assurance de responsabilité civile privée prendra en charge les conséquences financières qui en découlent. Il en est ainsi, par exemple, si vous négligez votre obligation d’entretien ou votre devoir de diligence. 

Couverture des dommages causés par le gel pour les entreprises

Pour peu qu’elle soit complète, l’assurance de choses pour les entreprises suffit généralement à être aussi couvert contre les dommages causés par le gel. Outre l’incendie, les dommages dus à des événements naturels, le vol et les dégâts d’eau, cette assurance couvre les pertes de revenus. Si vous possédez des machines coûteuses exposées au froid en hiver, vous avez tout intérêt à souscrire en plus une assurance technique. 

Autres assurances contre les dommages dus au froid 

Un froid excessif ne met pas seulement les conduites d’eau à rude épreuve, il peut aussi occasionner des dommages supplémentaires. Voici quelques solutions pour vous protéger: 

  • Technique: une vague de froid peut aussi avoir des répercussions sur les machines, notamment dans les entreprises. D’où l’utilité de souscrire une assurance technique
  • Plantes: il n’existe malheureusement aucune couverture d’assurance pour les plantations de jardin privées, telles que rosiers ou arbustes. 
  • Plantes de culture: Les dommages causés par le gel aux plantes de culture, comme les arbres fruitiers, les baies ou les vignes, peuvent être assurés au moyen de l’assurance Suisse Grêle.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données