Santé

Assurances suisses: lesquelles souscrire quand on s’installe en Suisse?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

S’y retrouver au «pays des assurances» qu’est la Suisse lorsqu’on est immigrant ou expatrié n’est pas facile. Elodie Le Goistre, une collaboratrice d’AXA, se souvient de son propre déménagement d’Allemagne en Suisse et des obstacles rencontrés à cette occasion.

Avant de prendre ses fonctions au sein d’AXA à Winterthur, Elodie Le Goistre a dû quitter Munich pour emménager en Suisse. Et dans ce domaine, la Française de 34 ans avait sous-estimé l’ampleur de la tâche. «Au début, le système d’assurance suisse était une énigme pour moi, alors que je travaillais moi-même pour un assureur», se rappelle-t‑elle. «Ici, tout est bien plus compliqué et les formalités sont plus lourdes qu’en Allemagne ou en France, mon pays d’origine.»

De nombreux immigrants font la même expérience qu’Elodie Le Goistre. La Suisse est un «pays d’assurances», et même beaucoup de Suisses ont du mal à s’y retrouver dans cette jungle. Certaines assurances sont obligatoires, d’autres facultatives.

Choisir une caisse-maladie

«Ma première formalité a été de choisir une caisse-maladie pour mon assurance de base», explique Elodie Le Goistre. Elle a dû effectuer cette formalité elle-même. À compter de leur déménagement en Suisse, les arrivants ont en effet trois mois pour choisir leur caisse-maladie. Ils ont le choix entre quelque 50 caisses, qui ont l’obligation de les accepter dans l’assurance de base – qu’ils soient malades ou en bonne santé. Pour la collaboratrice d’AXA fraîchement arrivée en Suisse, il n’était guère évident de s’y retrouver parmi toutes ces caisses-maladie. «Les conseils de mes collègues m’ont permis de faire le tri», relate-t-elle. Cela vaut la peine de comparer les offres, car les prestations dans l’assurance de base sont, de par la loi, toutes identiques. Il est possible de résilier son assurance de base jusqu’au 30 novembre de chaque année. 

Primes: de gros écarts entre les caisses-maladie

«Les caisses-maladie couvrent les mêmes traitements médicaux et les mêmes médicaments, ce que je n’avais pas compris au début», indique l’actuaire. Mais il existe d’importants écarts concernant les primes mensuelles: elles varient en fonction du modèle d’assurance choisi, de l’âge, du sexe et du lieu de domicile.

Non comprises en Suisse: les assurances dentaires

«À la différence de l’Allemagne et de la France, les traitements dentaires ne sont pas couverts par l’assurance de base en Suisse», explique Elodie Le Goistre. Pour les adultes comme pour les  enfants, les dents, les lunettes, la médecine complémentaire, le libre choix de l’hôpital et du médecin ou encore les traitements à l’étranger sont uniquement couverts dans le cadre d’une assurance-maladie complémentaire facultative. Les compagnies d’assurances complémentaires ne sont soumises à aucune obligation d’assurer et peuvent donc refuser les clients intéressés en raison de leur âge ou de leur état de santé. «C’est un peu comparable à l’assurance-maladie privée en Allemagne – à la différence près qu’aucun revenu spécifique n’est requis pour l’assurance complémentaire en Suisse», estime la collaboratrice d’AXA.

Comment faire des économies

Il n’est pas impératif d’avoir son assurance de base et son assurance complémentaire auprès de la même caisse-maladie. «Cela ne me serait jamais venu à l’idée de m’assurer auprès de deux caisses différentes. Et pourtant, c’est une approche très judicieuse, qui permet d’économiser plusieurs centaines de francs par an.» Elodie Le Goistre a par ailleurs découvert que la franchise la plus basse était mieux adaptée à sa situation que la plus élevée. Elle modifiera sa police en conséquence pour l’année prochaine.

L’ assurance-accidents est la seule assurance relative à la santé qui soit cofinancée par l’employeur. Toute personne employée plus de huit heures par semaine par le même employeur est automatiquement assurée. Les primes sont réparties entre l’employeur et l’employé. Les personnes travaillant moins de huit heures par semaine doivent s’assurer contre les accidents auprès de leur caisse-maladie.

 

  • Teaser Image
    Votre nouveau départ avec la meilleure couverture maladie

    La prévoyance santé AXA vous aide à choisir votre assurance de base obligatoire et à combler les lacunes avec une assurance complémentaire.

    En savoir plus

La bonne assurance pour votre domicile

Une autre assurance (pas obligatoire, mais recommandée) est l’ assurance de la responsabilité civile privée. Grâce à elle, les dommages que vous êtes susceptible de causer à des tiers sont couverts. «Je ne peux que conseiller à tout le monde de conclure une telle assurance», recommande Elodie Le Goistre.

Ce qui se trouve à l’intérieur de chez vous relève de l’ assurance de l’inventaire du ménage , qui offre une couverture contre les dommages causés par les incendies, les dégâts d’eau et le vol. Beaucoup d’assurances proposent également une couverture combinée comprenant l’assurance de l’inventaire du ménage et l’assurance de la responsabilité civile privée.

Assurer sa voiture en Suisse

Sans assurance des véhicules automobiles, impossible d’obtenir la plaque de contrôle suisse pour sa voiture. L’assurance de la responsabilité civile est obligatoire et prend en charge les dommages causés aux tiers. L’assurance casco partielle ou complète est facultative et offre des prestations en cas de dommages au propre véhicule ainsi que, en option, un soutien financier au conducteur et aux  passagers victimes d’un accident.

Qu’en est-il de la retraite?

La prévoyance vieillesse suisse repose sur le système des trois piliers. Les premier et deuxième piliers sont obligatoires, et les cotisations des employés sont directement prélevées sur leur salaire mensuel. Le troisième pilier est constitué par l’épargne vieillesse facultative. «Je trouve judicieux d’effectuer des versements dans le pilier 3a, car cela permet de bénéficier d’avantages fiscaux», explique Elodie Le Goistre, qui vit en Suisse depuis le début 2019. Il ne faut cependant pas oublier que l’avoir épargné dans le pilier 3a est bloqué jusqu’à cinq ans avant l’arrivée à l’âge AVS.

Afin de surmonter les nombreux écueils, la nouvelle arrivante a sollicité une aide professionnelle: «L’entretien avec un conseiller m’a permis de m’y retrouver dans le pays des assurances.»

Vocabulaire des caisses-maladie suisses

Comprenez-vous le jargon des caisses-maladie suisses? Nous vous expliquons les principaux termes.

Franchise

Participation aux coûts médicaux. La franchise choisie (qui varie entre 300 CHF et 2500 CHF) correspond au montant annuel qu’il faut assumer soi-même en cas de maladie. Par la suite, l’assurance de base prend en charge les factures et l’assuré ne paie plus qu’une quote-part minime. En principe: dans l’assurance de base, plus la franchise est élevée, plus la prime est basse.

Quote-part

Montant des frais médicaux à la charge de l’assuré. La quote-part doit être payée lorsque la franchise est épuisée. Elle s’élève à 10% des coûts qui dépassent la franchise, à concurrence d’un montant maximal annuel de 700 CHF.

Modèles d’assurance dans l’assurance de base

Modèle standard: visite chez le médecin ou le spécialiste de votre choix.
Modèle HMO: réseau de médecins, de spécialistes et de thérapeutes réunis dans un cabinet de groupe auquel vous devez vous adresser en premier lieu.
Modèle médecin de famille: votre médecin de famille est la personne à laquelle vous devez vous adresser en premier lieu.
Modèle Telmed: hotline médicale à laquelle vous devez vous adresser en premier lieu.

Splitting

Conclusion de l’assurance de base et de l’assurance complémentaire auprès de deux caisses-maladie différentes

Prestations ambulatoires

À titre d’exemple: les lunettes, les vaccins, l’orthodontie chez les enfants, la médecine complémentaire, la prévention et le fitness

Prestations hospitalières

À titre d’exemple: le libre choix de l’hôpital et du médecin ou les traitements d’urgence à l’étranger. Le choix en faveur de plus de sphère privée (chambre simple ou double) en cas de séjour à l’hôpital en fait également partie.


Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données