Collaborateurs et prévoyance

LAA: ce que vous devez savoir sur l’assurance-accidents obligatoire

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

Les employeurs et les entreprises sont légalement tenus d’assurer leur personnel. L’assurance-accidents obligatoire (LAA) prend en charge les coûts occasionnés par les accidents professionnels ou non professionnels ou par les maladies professionnelles. Vous en apprendrez plus à ce sujet ici. 

L’assurance-accidents obligatoire est régie par la loi fédérale sur l’assurance-accidents obligatoire (LAA) et son ordonnance (OLAA). Cette base légale définit la couverture d’assurance et les prestations de manière fixe. 

Qui est assuré par la LAA?

Tous les salariés sont obligatoirement soumis à la LAA, c’est-à-dire toutes les personnes liées par un contrat de travail, de la  femme de ménage employée par des particuliers au  cadre dirigeant d’un grand groupe, en passant par l’apprenti au sein d’une PME. La loi prévoit des réglementations spéciales, par exemple pour les membres de la famille de l’employeur travaillant dans l’entreprise, les ouvriers agricoles ou les travailleurs temporairement détachés à l’étranger.  

Les indépendants et, partant, les chefs d’entreprise, ne sont pas assujettis à l’assurance-accidents obligatoire, étant donné qu’ils n’ont pas le statut d’employé. Ils ont toutefois la possibilité de s’assurer à titre facultatif, de même que les membres de leur famille travaillant dans leur entreprise sans être au bénéfice d’un contrat de travail.

Quand y a-t-il couverture d’assurance selon la LAA?

Les éléments ci-après sont déterminants pour les modalités et l’étendue de la couverture d’assurance LAA des employés:

L’accident s’est-il produit au travail ou durant les loisirs?

On distingue entre accidents professionnels (AP), accidents non professionnels (ANP) et maladies professionnelles, par exemple les affections cutanées dues aux produits de nettoyage dans le cadre professionnel. Les maladies professionnelles sont assimilées aux accidents professionnels. 

Quel est le taux d’occupation ou le nombre d’heures de travail par semaine? 

Sont intégralement assurées contre les ANP et les AP  toutes les personnes travaillant en moyenne au moins 8 heures par semaine pour le même employeur.

Sont assurées uniquement contre les AP toutes les personnes travaillant en moyenne moins de 8 heures par semaine pour le même employeur.

Remarque: lorsqu’une personne travaille pour plusieurs employeurs, il faut déterminer l’assureur LAA compétent en cas d’accident. En l’espèce, est déterminant l’employeur pour lequel l’employé travaillait au moment de l’accident ou, en cas d’accident non professionnel, l’employeur pour lequel il a travaillé en dernier lieu en étant couvert pour les ANP. 

Quand la couverture d’assurance débute-t-elle?

ANP et AP: le jour où débutent les rapports de travail ou dès que naît le droit au salaire; si aucune date précise n’a été fixée, la première fois où l’employé prend le chemin pour se rendre au travail.

AP uniquement: la première fois où l’employé prend le chemin pour se rendre au travail

Quand la couverture d’assurance prend-elle fin?

ANP et AP: à la fin du 31e jour suivant celui où le droit au demi-salaire a pris fin.

AP uniquement: le jour où l’employé quitte pour la dernière fois son travail pour retourner à son domicile.

Que faut-il faire à la fin de la couverture d’assurance?

ANP et AP: prolongation de l’assurance contre les accidents non professionnels au moyen de l’assurance dite par convention; pour une durée maximale de six mois ou – si la personne concernée ne retravaille pas rapidement – information de la caisse-maladie (si la couverture accidents selon la loi fédérale sur l’assurance-maladie [LAMal] était suspendue).

AP uniquement: pas de mesures / possibilités; étant donné l’absence de couverture ANP, c’est la caisse-maladie qui prend en charge un éventuel accident. La conclusion d’une assurance-accidents individuelle / prévoyance privée séparée peut alors être judicieuse.

Les prestations de la LAA

Les prestations ainsi que les montants pris en charge par la LAA sont définis par la loi. 

Prestations pour soins / prise en charge des frais

En vertu de la loi, est assuré le «traitement médical approprié et économique». On entend par là tous les traitements qui sont nécessaires pour une guérison rapide et sans séquelles, dans les limites du cadre fixé par la loi. 

Sont assurés les frais pour les traitements

  • dispensés par des médecins et des dentistes ainsi que les frais de médicaments, examens, analyses et thérapies prescrits par ceux-ci; le remboursement des thérapies alternatives comme l’ostéopathie n’est pas prévu par la LAA;
  • hospitaliers, en division commune.

Remarque: la prise en charge des frais pour les traitements médicaux dispensés à l’étranger est limitée à un certain montant.

Indemnité journalière

En cas d’incapacité de travail à la suite de la blessure subie, une indemnité journalière au titre de la perte de salaire est assurée. Le montant de cette indemnité dépend du degré d’incapacité de travail. En cas d’incapacité de travail totale, il correspond à 80% du gain assuré. Le droit débute à partir du 3e jour suivant l’accident et prend fin dans les cas suivants: 

  • Recouvrement de l’entière capacité de travail
  • Limitation permanente de la capacité de travail conduisant au versement d’une rente d’invalidité 

Lors d’un séjour à l’hôpital ou dans une clinique de réadaptation, une déduction pour frais d’entretien est opérée, dont le montant dépend de la situation personnelle (personne seule, enfants / proches à charge). 

Rente d’invalidité

Comme pour l’indemnité journalière, c’est le degré de limitation de la capacité de travail qui est déterminant pour le montant de la rente d’invalidité. En cas d’invalidité totale, la rente s’élève à 80% du gain assuré; en cas d’invalidité partielle, la rente est diminuée en conséquence. Ajoutée aux rentes AVS/AI, la prestation (rente complémentaire) ne doit pas dépasser 90% du gain assuré.

Rentes de survivants

En cas de décès à la suite d’un accident, les membres de la famille ont droit à une rente de survivants. Celle-ci est calculée comme suit en % du gain assuré:

  • 40% pour les veuves et les veufs
  • 15% par orphelin de père ou de mère
  • 25% par orphelin de père et de mère
  • 70% au maximum cumulé pour tous les survivants, s’ils sont plusieurs
  • 90% au maximum du gain assuré, rentes AVS/AI (rentes complémentaires) y comprises

Des allocations de renchérissement sont dues sur les rentes versées durablement. Celles-ci sont adaptées au même rythme que les rentes AVS/AI, sur la base de l’indice suisse des prix à la consommation.

Indemnité pour atteinte à l’intégrité

En cas de limitation durable consécutive à un accident – dans le jargon, on parle alors d’une atteinte importante et durable à l’intégrité physique ou mentale –, une indemnité en capital pour atteinte à l’intégrité est allouée. Cette indemnité est versée sous forme de prestation en capital unique calculée en % de la limitation constatée. 

Allocation pour impotent

Une personne qui, en raison de son invalidité, a besoin d’une aide extérieure permanente pour accomplir les actes ordinaires de la vie, voire d’une surveillance personnelle, a droit à une allocation pour impotent. 

Gain assuré / montant maximum

Le montant des rentes et des indemnités journalières est déterminé sur la base du gain assuré. La loi fixe la limite à 148 000 CHF par personne et par an ou à 406 CHF par personne et par jour (état au 1er janvier 2016). En cas de salaire annuel plus élevé, la différence peut être couverte par une assurance complémentaire.  

  • Teaser Image
    Gestion de la santé

    Des collaborateurs en bonne santé sont motivés et performants. Nous vous accompagnons, vous et vos collaborateurs, de la prévention à la réintégration au poste de travail.

    Vers la gestion de la santé en entreprise

Dispositions particulières concernant la LAA

Déclaration d’accident et clarifications

Tout accident doit immédiatement être annoncé à l’assureur LAA. Pour cela, la personne accidentée ou ses proches doivent signaler l’accident le plus rapidement possible à l’employeur, afin que celui-ci puisse établir et transmettre la déclaration d’accident. En cas de doutes, l’assureur LAA a le droit d’ordonner des examens médicaux spéciaux.  

Réduction et refus des prestations d’assurance

Pour qu’il y ait réduction ou refus complet des prestations d’assurance à la suite d’un accident, il faut des motifs graves. Quelques exemples:

  • Grand excès de vitesse
  • Conduite sous l’influence de drogue et/ou en état d’ivresse
  • Participation active à une bagarre

Dans le jargon des assurances, cela signifie concrètement que celui qui, à la suite d’une faute grave, d’un délit ou d'un crime, de dangers extraordinaires ou d’entreprises téméraires, est victime d’un accident ou provoque un accident intentionnellement doit s’attendre à une réduction ou à un refus des prestations en espèces, des indemnités journalières et/ou de la rente d’invalidité. 

Qui paie la prime LAA?

Le preneur d’assurance est l’employeur; c’est donc lui qui paie la totalité de la prime. Cependant, il n’est tenu de prendre en charge que la part de la prime correspondant aux accidents professionnels et aux maladies professionnelles. La prime afférente aux accidents non professionnels est généralement payée par les employés; elle est directement déduite de leur salaire. 

Cela dit, de nombreuses conventions collectives de travail (CCT) prévoient que l’employeur finance la moitié de la prime pour les accidents non professionnels.Dans les entreprises sans CCT, l’employeur peut décider librement s’il souhaite participer au financement de la prime pour les accidents non professionnels, voire la prendre en charge intégralement. 

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données