Santé

Assurance complémentaire pour les enfants: les conseils essentiels

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

Que vous soyez déjà parents ou que vous le deveniez prochainement, l’arrivée d’un enfant soulève une foule de questions. De quoi aura-t-il besoin? Quelle est l’assurance-maladie la plus utile? Est-il vraiment nécessaire de souscrire une assurance complémentaire?

En Suisse,  l’assurance de base  est obligatoire pour tout un chacun: elle garantit la couverture des soins médicaux de base. Vous pouvez inscrire votre enfant auprès de la caisse-maladie de votre choix avant même sa naissance, mais au plus tard trois mois après. Étant donné que les prestations de l’assurance de base sont les mêmes partout mais que les primes sont très variables, il est conseillé de comparer attentivement les primes.

Les assurances complémentaires  constituent le volet facultatif de l’assurance-maladie. Elles permettent de compléter les couvertures, sous forme par exemple de participation aux frais de médecine complémentaire, d’appareils dentaires, de lunettes ou d’inscription à un club sportif. Le plus simple, c’est de faire une demande pour l’assurance complémentaire souhaitée avant la naissance de votre enfant, car en cas de déclaration prénatale, la caisse-maladie n’exige pas d’examen de santé.

Quelles sont les prestations particulièrement importantes pour mon enfant?

Couverture dans toute la Suisse  ou  «division commune dans toute la Suisse»: c’est en général un complément à la fois très avantageux en termes de coût et fort utile durant l’enfance. En effet, si votre enfant devait être hospitalisé hors de votre canton de domicile (en effet, certains traitements sont uniquement dispensés dans des cliniques spécialisées), il n’en résulterait aucuns frais supplémentaires pour vous. Le montant des prestations est illimité. 

Transports d’urgence et opérations de sauvetage:  ce sont des services souvent très onéreux.  L’ambulance peut rapidement coûter à elle seule 1500 CHF, dont l’assurance de base ne prend en charge que 500 CHF au maximum.
Prestations d’AXA (p. ex. «Santé PLUS»): 100%, max. 50 000 CHF par an

Correction dentaire (orthodontie):  en Suisse, près d’un enfant sur deux en a besoin. Or les appareils dentaires sont chers: 3000 CHF pour des malpositions légères, voire 15 000 CHF au minimum dans les cas plus graves. Sans assurance complémentaire, de nombreuses familles ne peuvent pas se permettre d’offrir un traitement orthodontique à leurs enfants.
Prestations d’AXA (p. ex. «Santé COMPLET»): max. 12 000 CHF par an jusqu’au 21e anniversaire

Assurer les dents de votre enfant: les conseils essentiels

  • En général, l’orthodontie pour les enfants et les adolescents est déjà indemnisée dans le cadre de gammes de produits ambulatoires. Si vous souhaitez couvrir également les traitements dentaires ordinaires et la visite régulière chez le dentiste, vous pouvez souscrire une assurance complémentaire de soins dentaires. Notez que la plupart de ces assurances dentaires privées participent aux frais de correction dentaire. Cela vous permet de combler des lacunes d’assurance, notamment lorsque l’assurance complémentaire ambulatoire ne couvre que 75% des coûts.
  • La demande relative à une assurance ambulatoire avec prestations dentaires devrait être faite le plus tôt possible, dans tous les cas dès le plus jeune âge de l’enfant. À défaut, vous risquez de devoir présenter une attestation médicale du dentiste et, si une malposition des dents est déjà décelable, l’assureur pourrait exclure les traitements orthodontiques.

Médecine complémentaire et méthodes de soins alternatives: elles complètent en douceur les traitements selon la médecine conventionnelle, ce qui peut être très utile pour les plus jeunes. Ainsi, l’ostéopathie et l’homéopathie sont d’une grande aide pour de nombreux nourrissons et enfants en bas âge.
Prestations d’AXA (p. ex. «Santé COMPLET»): 75%, max. 3000 CHF par an

Sport et prévention: un investissement précieux pour une vie active, qui en vaut la peine, surtout chez les très jeunes personnes. Car si on se met à l’exercice régulier dès ses premières années, on a toutes les chances d’y prendre goût pour le restant de sa vie. De nombreuses assurances complémentaires participent aux frais d’inscription à des clubs sportifs, aux abonnements de piscine, aux cours d’activité physique, etc.
Prestations d’AXA (p. ex. «Santé ACTIF»): 75%, max. 400 CHF par an

Assurances de capital pour les risques de décès et d’invalidité à la suite d’un accident («ADI») ou d’une maladie («MDI»): elles protègent les familles des difficultés financières si un de leurs enfants subit un imprévu. Dans le système actuel, les personnes sans activité lucrative ne bénéficient pas d’une bonne couverture d’assurance. Le capital versé en cas de coup dur permet par exemple de procéder à des adaptations du logement ou à acquérir des moyens auxiliaires.

  • Teaser Image
    Séjours à l’étranger: que faut-il savoir?

    Dans l’UE et les États de l’AELE, l’assurance de base indemnise le tarif du pays concerné pour les traitements d’urgence. Si l’enfant doit être hospitalisé dans une autre région du monde à la suite d’un accident ou d’une maladie, les coûts risquent d’exploser. Aux États-Unis, le prix d’une semaine à l’hôpital peut facilement grimper à 50 000, voire à 100 000 USD, et les soins sont également très chers au Canada, au Japon et en Australie. L’assurance de base suisse paie au maximum le double du tarif applicable dans le canton de domicile du patient. Les assurances complémentaires, quant à elles, couvrent souvent 100% des frais sans limite supérieure; c’est le cas d’AXA.

Que coûtent l’assurance de base et l’assurance complémentaire pour les enfants?

Dans l’assurance légale obligatoire, la règle veut que la prime des enfants de moins de 18 ans représente environ 20% à 25% de celle d’un adulte. L’assurance complémentaire, facultative, est nettement meilleur marché. Chez AXA, les assurances-maladie complémentaires sont gratuites durant le premier mois de vie de l’enfant, et les familles comptant trois personnes ou plus au sein du même ménage bénéficient de surcroît d’un rabais pour famille de 10%.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter myAXA Contact & FAQ

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy