Chez soi

Que faire en cas de fraude à la carte de crédit et comment vous en prémunir?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

Quoi de plus normal que de régler son séjour à l’hôtel, ses courses au supermarché ou ses achats sur Internet avec sa carte de crédit? Très pratique comme moyen de paiement, la carte de crédit n’est malheureusement jamais sûre à 100%, et son utilisation accrue s’accompagne d’une hausse du nombre de fraudes par carte bancaire. 

Katrin Sprenger, de la start-up Silenccio, et Isabelle Näf, avocate chez AXA-ARAG, vous expliquent comment vous protéger contre les fraudes à la carte de crédit et quels sont les bons réflexes à avoir lorsque le pire est déjà arrivé.

Qu’est-ce que la fraude à la carte de crédit ou l’abus de carte de crédit? 

Dans le cas de la fraude à la carte de crédit, les données de la carte sont volées ou falsifiées à des fins d’achats illégaux.L’abus de carte de crédit sur Internet est comparable au vol physique de la carte. Il existe trois types de fraude à la carte de crédit:

1. Le vol de la carte

Si des escrocs volent votre carte physique, ils peuvent immédiatement l’utiliser pour payer des achats dans des magasins ou sur une boutique en ligne.

2. Le vol des données électroniques

Pour effectuer des achats sur Internet ou une réservation en ligne, les cybercriminels ont uniquement besoin de connaître le numéro de la carte, le nom de son détenteur ainsi que le code de sécurité (CVC).

3. Le vol de données dans les sociétés émettrices de cartes de crédit et les boutiques en ligne.

Il arrive régulièrement que des escrocs et des pirates réussissent à voler à grande échelle les informations des cartes de crédit de clients de boutiques en ligne ou de chaînes d’hôtels prestigieuses. 

La carte de crédit est-elle un moyen de paiement réellement sûr? Quelles sont les autres possibilités?

On ne peut garantir la sécurité absolue des transactions par carte de crédit ni dans le quotidien réel ni sur Internet. Il existe plusieurs autres modes de paiement: l’achat sur facture, le paiement à la commande ou le règlement via un service de paiement tel que Twint ou PayPal. Or, vu la commodité de la carte de crédit comme moyen de paiement et donc la fréquence à laquelle nous l’utilisons, il importe surtout d’en connaître les risques potentiels.

Tous les paiements par carte de crédit offrent-ils la même sécurité?

L’avantage des services de paiement comme PayPal ou Twint est qu’ils se concentrent exclusivement sur les paiements et que leurs fournisseurs consacrent beaucoup de temps et d’argent à les rendre aussi infaillibles que possible. Leur degré de sécurité est donc élevé en conséquence. Par contre, lorsque effectuez des achats dans une boutique de niche, qui propose «aussi» la possibilité de régler par carte de crédit, vous devez vous assurer que son exploitant a pris toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité de son système. Un autre avantage, et non des moindres, des services de paiement tels que PayPal est la protection des achats. Ainsi, en cas d’abus, non seulement l’émetteur de la carte de crédit, mais aussi une autre instance interviennent pour soutenir le client.

Sur certaines boutiques en ligne, il faut fournir un code supplémentaire qui est communiqué par SMS. Cela augmente-t-il la sécurité des transactions?

Oui, absolument. L’utilisation de l’authentification à deux facteurs est très vivement recommandée, que ce soit pour payer ou pour se connecter à un compte. L’identification supplémentaire de l’utilisateur au moyen d’un deuxième facteur accroît considérablement la sécurité.

À quelle fréquence est-ce que je dois modifier le mot de passe que j’utilise pour mes achats sur Internet?

En l’occurrence, la question à se poser n’est pas la fréquence du changement, mais si le mot de passe est suffisamment solide. La sécurité d’un mot de passe se mesure au temps qu’il faut pour le pirater. Lorsqu’un mot de passe est assez résistant, il suffit de le modifier tous les six à huit semaines. De nombreux systèmes proposent aujourd’hui des mots de passe très forts lors du paramétrage de nouveaux comptes, ce qui augmente la sécurité des identifiants de connexion. 

Il se passe souvent des semaines, voire des mois, avant que les détenteurs de cartes de crédit ne s’aperçoivent qu’ils ont été victimes d’un vol de données, car ils ne contrôlent pas régulièrement leurs décomptes. Dans bien des cas, il est alors trop tard pour signaler un usage frauduleux de la carte. Les banques et les émetteurs de cartes de crédit ne sont tenus de prendre en charge les montants contestés que si la victime fait valoir son droit de contestation dans les délais contractuels.

Katrin Sprenger, CEO de Silenccio

Ma carte de crédit a été volée. Qu’est-ce que je dois faire?

Si vous constatez que votre carte de crédit a été volée ou utilisée frauduleusement, ne paniquez pas et réagissez sans tarder afin d’éviter tout dommage supplémentaire. Qu’on vous ait physiquement dérobé votre portemonnaie ou qu’un escroc se soit procuré vos données de carte de crédit sur Internet, les bons réflexes à avoir sont les mêmes.

  • Faites immédiatement bloquer votre carte de crédit. Pour cela, prenez soin de noter ou de sauvegarder – de préférence à plusieurs endroits – le numéro de la hotline de la banque ou de l’institut émetteur de votre carte de crédit.
  • Contrôlez votre décompte. Signalez tout de suite toute transaction douteuse sur votre relevé de compte à votre banque ou institut de crédit. Si vous réagissez trop tard, vous risquez de devoir supporter vous-même le préjudice subi.
  • Portez plainte. Signalez le vol de données ou de la carte de crédit à la police. Votre déposition pourra servir de preuve vis-à-vis de la banque afin d’obtenir le remboursement des sommes perdues.
  • Documentez la perte de la carte ou de ses données. Et notez la date et l’heure exactes du blocage de votre carte.

Est-ce que je dois prendre en charge moi-même le préjudice financier subi?

En principe, vous avez de bonnes chances que la banque ou la société émettrice de la carte de crédit vous rembourse les sommes détournées, à condition toutefois que vous ayez respecté votre devoir de diligence. Concrètement, ne conservez jamais votre code NIP au même endroit que la carte et composez toujours le code à l’abri des regards.

En vertu de votre devoir de diligence, vous devez aussi contrôler régulièrement vos décomptes et signaler immédiatement toute irrégularité. 

En cas de litige, l’ombudsman des banques conseille les détenteurs de carte de crédit, en leur expliquant par exemple si, dans une situation donnée, ils ont intérêt à se battre pour récupérer l’argent perdu.

Isabelle Näf, avocate chez AXA-ARAG
  • Teaser Image
    Privat-Rechtsschutz

    Ein Autounfall, Probleme am Arbeitsplatz oder Ärger mit dem Vermieter: Der AXA-ARAG Rechtsschutz unterstützt Sie bei rechtlichen Fragen und Streitigkeiten – und schützt Sie vor finanziellen Risiken, falls Ihr Fall vor Gericht landet.

    Mehr erfahren

Est-ce que je dois faire opposition immédiatement lorsque je découvre des irrégularités sur mon relevé de carte de crédit?

Dès que vous constatez des transactions douteuses ou manifestement frauduleuses sur votre décompte, la première chose à faire consiste à bloquer votre carte de crédit. Dans la plupart des cas, vous pouvez le faire assez simplement par Internet, votre téléphone portable ou la hotline téléphonique du prestataire.

Ensuite, dans un deuxième temps, contestez les transactions ou les débits suspects. Vous trouverez les formulaires correspondants sur le site Web de l’organisme, de la banque ou de l’institut émetteur de la carte de crédit. L’opposition requiert la forme écrite et doit être signée; un simple appel ne suffit pas. En général, vous disposez d’un délai de 30 jours pour faire opposition. Si vous réagissez trop tard, vous risquez de devoir supporter vous-même le préjudice subi.

Pour terminer, portez plainte contre les escrocs, sachant qu’une déposition à la police est souvent exigée comme preuve de la part de la banque ou de la société émettrice.

Fraude à la carte de crédit: conseils de prévention

  • Contrôlez régulièrement les sommes qui vous sont débitées. Au lieu d’attendre de recevoir votre relevé de carte de crédit mensuel, consultez régulièrement la plate-forme mise à disposition par votre établissement financier pour vérifier l’état de votre compte.
  • N’envoyez jamais vos données de carte de crédit sous forme non sécurisée par e-mail ou par SMS. N’importe qui peut intercepter ces données et les utiliser pour effectuer des achats en ligne à votre nom.
  • Gardez votre carte de crédit à la maison lorsque vous ne vous en servez pas. La plupart des commerces acceptent les paiements par carte EC.
  • Ne conservez jamais votre carte de crédit au même endroit que le code secret.
  • Mémorisez votre code NIP, ne le notez en aucun cas sur un bout de papier que vous rangez ensuite dans votre portemonnaie.
  • Détruisez les justificatifs et les décomptes de carte de crédit dès que vous n’en n’avez plus besoin.
  • Lors d’achats sur Internet, vérifiez toujours que le site dispose d’un système de paiement sécurisé: utilisez uniquement une connexion sécurisée, par exemple par SSL.  
  • Détruisez votre ancienne carte de crédit dès que vous en recevez une nouvelle. Car le numéro ne change pas, même si la carte n’est plus valable.
  • Ne quittez jamais votre carte des yeux lorsque vous effectuez un paiement; une personne mal intentionnée a vite fait d’en photographier le numéro et le code de sécurité (CVC).

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy