Prévoyance et santé

Petits insectes, gros tracas

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

En 2020, quelque 1600 morsures de tique ont été déclarées à AXA. Avec un pic durant les mois de mai, juin et juillet: le risque augmente alors de 150% par rapport à la moyenne annuelle. Les guêpes et les frelons ont par ailleurs piqué davantage l’an dernier. 
 

Si l’arrivée des beaux jours nous met en joie, cette période réserve aussi quelques désagréments. Certains nous guettent lors de nos balades en forêt, d’autres se manifestent dès que nous savourons une glace dans la chaleur estivale. Les tiques, guêpes, frelons et autres insectes nous mènent parfois la vie dure pendant les mois les plus chauds de l’année. La tique peut même transmettre des maladies comme la borréliose (maladie de Lyme) ou la méningo-encéphalite à tiques. Les quelque 1600 morsures de tique déclarées à AXA en 2020 ont coûté en moyenne 1500 francs par cas. 

Prudence en forêt

En raison du choix restreint d’activités possibles en plein air et de la généralisation du télétravail, les gens ont été plus nombreux à se balader en forêt l’an dernier. Or les tenues courtes et légères font des promeneurs des proies faciles pour les minuscules prédateurs assoiffés de sang. Si une morsure de tique survient, se pose alors la question de savoir comment retirer correctement l’intrus. L’idéal est de se servir d’une petite pince à épiler ou d’un tire-tique, en veillant bien à enlever l’intégralité de la tique (parfois le corps se détache de la tête) et à procéder délicatement et lentement, en la dévissant. Par la suite, il faut surveiller la peau à l’endroit de la morsure. Si des rougeurs ou des plaques apparaissent, il est recommandé de consulter son médecin. 

 

Comment se protéger des morsures de tique?

  • Portez des vêtements longs et clairs.
  • Rentrez le bas de votre pantalon dans vos chaussettes et votre haut dans le pantalon. 
  • Avant une promenade en forêt, appliquez du répulsif sur les zones de peau exposées.
  • Au retour, inspectez minutieusement votre corps à la recherche de tiques. Si vous en découvrez une, retirez-la immédiatement dans les règles de l’art.
  • Évitez de marcher dans les taillis et les broussailles.

Attention lors des pique-niques

En 2020, 860 cas de piqûres d’insectes, soit près du double par rapport à l’année précédente (470), ont été déclarés à AXA. C’est en juillet et en août que les guêpes et les frelons sévissent le plus. Heureusement, leurs piqûres ne provoquent, chez la plupart des gens, qu’une douleur très désagréable et génèrent en moyenne des coûts de prise en charge d’environ 900 francs. En cas de réaction allergique, en revanche, les conséquences peuvent être plus graves et nécessiter des soins coûteux. Les symptômes vont de simples rougeurs et démangeaisons à d’importants gonflements qui, dans les cas les plus aigus, peuvent conduire à une détresse respiratoire ou à un collapsus cardiovasculaire. Un choc anaphylactique peut même être mortel. Quelques règles élémentaires de prudence vous permettront toutefois de profiter sereinement, et sans piqûres, de soirées conviviales en extérieur autour d’un verre ou de grillades. 

Comment se protéger des piqûres de guêpe et de frelon?

  • Évitez les gestes brusques. 
  • Placez un couvercle sur les bières et sur les boissons et mets sucrés, car ils attirent les guêpes. 
  • N’utilisez pas de produits corporels très odorants.
  • Signalez à la police ou aux pompiers les nids de guêpes situés à proximité de votre logement.  
  • Important pour les allergiques: ayez toujours sur vous une trousse d’urgence contenant un antihistaminique, de la cortisone, voire une seringue d’adrénaline prête à l’emploi. 

Les piqûres d’insectes sont considérées comme des accidents

En Suisse, 3,5% de la population est allergique aux venins d’insectes. Selon l’évolution de la maladie, les frais de traitement consécutifs à une piqûre d’insecte ou à une morsure de tique peuvent aller de quelques centaines de francs à des montants à sept chiffres. Pour les salariés, ces frais sont généralement pris en charge par l’assurance-accidents obligatoire. Les conséquences financières d’une morsure de tique, par exemple, ne doivent donc fort heureusement pas vous inquiéter: du point de vue des assurances, ces cas sont considérés comme des accidents.

 

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter myAXA Contact & FAQ

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy