Mobilité

Moto: se faire plaisir en toute sécurité

Photo: Keystone
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

La moto séduit de plus en plus. C’est ce que montrent les chiffres des nouvelles admissions à la circulation en Suisse (+17,5% en 2020).  Le printemps invite de nombreux adeptes à sortir leur deux-roues du garage. Mais les sorties à moto ne sont pas sans danger. La plupart des accidents ayant lieu au début du printemps, AXA recommande aux conducteurs et aux conductrices de suivre un stage de conduite à cette période de l’année, même pour les personnes qui se disent expérimentées.

Dès l’arrivée des beaux jours, les Suisses ressortent leur moto du garage et font leur première virée de l’année. La prudence est toutefois de mise, car la plupart des accidents ont lieu au printemps. «Le problème est qu’au début de la saison, les motocyclistes ne sont pas encore suffisamment bien rodés», explique Michael Pfäffli, responsable Recherche accidentologique et Prévention d’AXA. «Beaucoup évaluent mal leurs capacités, ce qui se traduit rapidement par des erreurs de conduite dont les conséquences peuvent être graves.»

Deux années d’expérience requises

Depuis cette année, les motocyclistes de la catégorie A2 (sans limitation de puissance) doivent justifier de deux années d’expérience de conduite avant de pouvoir obtenir le permis de conduire. Afin de contourner cette règle, de nombreuses personnes ont acheté l’an passé un véhicule plus puissant. D’après les chiffres del’Office fédéral de la statistique, un nombre plus élevé de motos ont été admises à la circulation en 2020 par rapport à 2019. Cela signifie que ce printemps, il y aura encore plus de motocyclistes inexpérimentés sur les routes suisses.

Davantage de dommages corporels à moto

Par rapport à la voiture, le risque de subir un accident grave à moto est bien plus élevé. Au début des années 1970, ce risque était 14 fois supérieur, alors qu’aujourd’hui, il est 40 fois supérieur (source: bpa). Aux premiers rangs des causes d’accidents de moto, AXA cite la tendance à se surestimer, une absence de pratique de la conduite et un goût du risque trop prononcé. Les dernières statistiques des accidents montrent un recul du nombre de personnes tuées ou gravement blessées (source: bpa). Selon Michael Pfäffli, il est donc important de maintenir cette tendance.

«Le mieux est de suivre un stage de conduite professionnel avant d’entamer la saison», conseille-t-il. De tels stages ne profitent pas seulement aux jeunes ou aux novices. Ils sont aussi utiles aux motocyclistes expérimentés qui peuvent y retrouver leurs réflexes. Car avoir la parfaite maîtrise de sa moto n’est pas seulement une question d’expérience, mais aussi de routine et de confiance dans ses propres aptitudes.

Les automobilistes sont souvent fautifs

Toutefois, la vigilance ne saurait venir des seuls motocyclistes. Dès le retour des beaux jours, les autres usagers de la route doivent également se réhabituer à la présence des deux-roues sur la route. «Près de deux tiers des collisions entre des motos et des voitures sont provoquées par ces dernières, et dans 54% des cas, c’est même le tiers impliqué qui est seul responsable de l’accident. Lors de collisions entraînant des blessures graves, le motocycliste n’est l’unique responsable que dans un tiers des cas» , poursuit le spécialiste en accidentologie. 

Il arrive souvent que l’on ne voie pas les motocyclistes ou que leur vitesse soit mal évaluée. C’est pourquoi il leur est conseillé de porter des vêtements qui attirent l’attention, comme un gilet ou un baudrier de sécurité jaune fluo. Le casque aussi peut aider à renforcer la visibilité, surtout s’il est blanc ou de couleur vive.

Pour profiter des joies de la moto, voici quelques conseils du service Recherche accidentologique et Prévention d’AXA:

  • Passé l’hiver, commencez par suivre un stage de conduite. En plus d’y prendre plaisir, vous y gagnerez surtout en confiance et en sécurité, ce qui vous aidera à faire face aux situations les plus délicates.
  • Au début du printemps, faites des trajets courts pour retrouver vos réflexes.
  • Adoptez une conduite à la fois anticipative, défensive et respectueuse.
  • Portez des vêtements dont la couleur claire vous rendra bien visible.
  • Veillez à ce que votre moto soit en parfait état de marche et dotée de bons pneus.
  • Faites de l’exercice avant de prendre la route pour la première fois, car conduire une moto demande un certain effort physique.
  • Adaptez votre vitesse au contexte routier et à vos propres capacités.
  • Maintenez toujours une distance de sécurité suffisante par rapport aux autres véhicules.
  • Vous faites une virée avec des amis? Roulez à la vitesse qui vous convient et ne surestimez pas vos capacités.
  • Restez calme et détendu, même si le fait de prendre votre moto pour la première fois de la saison vous rend euphorique.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Login Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter myAXA FAQ

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy