Santé

Que faire contre le rhume des foins?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

Les arbres bourgeonnent, les prairies se couvrent de fleurs et, partout, on entend le gazouillis des oiseaux. Pour certains, ces signes annoncent l’arrivée d’un printemps enchanteur. Mais pour 20% des Suisses, ils marquent le début de la pleine saison des pollens.

Avec quelque 1,2 million de personnes concernées, l’allergie au pollen est la plus répandue en Suisse. En ce moment, l’air se remplit d’allergènes comme le pollen de noisetier, d’aulne et, dans beaucoup de régions, de frêne. La conséquence? Des réactions allergiques à tout-va: yeux larmoyants, démangeaisons, nez bouché et qui coule, crises d’éternuement, difficultés respiratoires voire asthme.

Pour les allergiques, les solutions pour supporter un peu mieux la saison des pollens ne manquent pas: de trucs et astuces à appliquer au quotidien jusqu’à la désensibilisation en passant par les médicaments ou la médecine complémentaire. En voici un bref tour d’horizon.

Trucs et astuces contre le rhume des foins

Au quotidien, il est déjà efficace d’éviter les pollens: cela permet d’empêcher ou du moins de limiter l’apparition des symptômes. Suivez les conseils suivants:

  • Renseignez-vous sur Ia concentration pollinique actuelle: pollenundallergie.ch (Suisse) ou polleninfo.org (Europe).
  • Aérez en grand et de préférence tôt le matin: vous réduisez ainsi votre exposition aux allergènes.
  • Lavez-vous les cheveux avant de vous coucher le soir afin d’emporter moins de pollen dans votre lit.
  • Dehors, portez des lunettes de soleil pour protéger vos yeux du pollen.
  • Ne vous déshabillez pas dans la chambre et conservez les vêtements portés dans une autre pièce afin de réduire la quantité de pollen là où vous dormez.
  • Ne faites pas sécher le linge à l’extérieur ni à proximité d’une fenêtre, car le pollen se fixe facilement dans les tissus.
  • Consommez plus d’ail et d’oignons: ceux-ci agissent comme un antiallergique.
  • Adaptez vos activités sportives. Pratiquez-les à l’intérieur ou le matin, lorsque l’air est moins chargé en pollen.

Pour aller plus loin, vous pouvez monter une maille anti-pollen sur vos fenêtres. Si votre voiture n’est pas équipée d’un filtre à pollen (filtre d’habitacle), vous pouvez le rajouter.

Méthodes de traitement en cas d’allergie au pollen

Si vous êtes très allergique, il arrive un moment où les stratégies pour éviter le pollen ne fonctionnent plus et où les symptômes apparaissent. Dans le pire des cas, une allergie non traitée sur une période prolongée peut évoluer en asthme allergique.

Pour ne pas en arriver là, vous pouvez suivre un traitement. La liste ci-dessous est fournie à titre d’information. Dans tous les cas, discutez d’abord des méthodes de traitement possibles avec un médecin.

Médicaments contre le rhume des foins

Plusieurs principes actifs et médicaments sont efficaces contre l’allergie au pollen. Ils bloquent les réactions allergiques ou réduisent la production ou l’action des médiateurs de l’inflammation. Toute prise de médicaments nécessite l’avis d’un médecin. Selon les troubles, celui-ci peut prescrire différents médicaments:

  • Spray nasal
    Le spray nasal soulage les symptômes comme les écoulements, les picotements ou la congestion du nez. Il peut également avoir des effets bénéfiques sur les yeux.
  • Collyre
    Le collyre agit surtout localement contre les yeux rougis, irrités ou larmoyants.
  • Gouttes
    Les gouttes sont principalement utilisées chez les enfants. Elles contiennent des principes actifs qui bloquent les réactions allergiques et atténuent ainsi les symptômes de l’allergie.
  • Comprimés
    Selon leur forme, les comprimés soignent différents symptômes de l’allergie au pollen. Dans la mesure où ils contiennent divers principes actifs, des effets secondaires ne peuvent pas être exclus. 
Femme prenant un comprimé contre le rhume des foins.

Outre le collyre, le spray nasal et les gouttes, il existe aussi des comprimés contre le rhume des foins.

Immunothérapie spécifique contre le rhume des foins

Cette méthode consiste à désensibiliser l’organisme. Sur plusieurs années, des doses croissantes de pollens déclencheurs de l’allergie sont injectées ou administrées sous forme de comprimés ou de gouttes. L’organisme s’habitue ainsi aux pollens et freine voire empêche la réaction allergique.

Médecine complémentaire contre le rhume des foins

La médecine complémentaire propose également des remèdes pour atténuer les symptômes du rhume des foins. Consultez votre thérapeute pour connaître la forme thérapeutique la mieux adaptée à votre type d’allergie.

Les traitements possibles de la médecine complémentaire sont les suivants:

  • Acupuncture
    L’acupuncture est une discipline de la médecine traditionnelle chinoise (MTC). Elle consiste à introduire des aiguilles dans la peau sur des points précis du corps afin de produire un effet thérapeutique.
  • Homéopathie
    L’homéopathie combat l’allergie à l’aide d’une substance qui, à l’état non dilué, provoquerait les symptômes d’un allergique chez une personne qui ne l’est pas. Elle se fonde sur le postulat de base suivant: «le semblable guérit le semblable» (en latin: similia similibus curentur).
  • Phytothérapie
    La phytothérapie constitue à utiliser les plantes et leurs composants à des fins thérapeutiques. Le principe est de s’appuyer sur les différentes actions (anti-inflammatoire, décongestionnante, etc.) pour atténuer les symptômes.

Dans quels cas l’assurance de base rembourse-t-elle le traitement du rhume des foins?

Toute méthode thérapeutique (médicaments, désensibilisation, médecine complémentaire) génère des coûts. Bonne nouvelle: certains traitements sont pris en charge par l’assurance de base.

Si vous êtes sous suivi médical en raison de votre allergie au pollen et que votre médecin vous prescrit un médicament figurant sur la  Liste des spécialités de l’Office fédéral de la santé publique , vous percevez un remboursement de la part de votre assurance de base.

Vous songez à effectuer une immunothérapie spécifique (désensibilisation)? Adressez-vous impérativement à un allergologue car, si le diagnostic est confirmé, l’assurance de base prendra en charge les coûts du traitement.

L’assurance de base rembourse également certains traitements de médecine complémentaire, sous des conditions spécifiques. Par exemple, si un médecin titulaire d’un certificat de capacité pratique un traitement d’acupuncture, l’assurance de base finance un nombre donné de séances.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données