Prévoyance et santé

Report de l’âge de la retraite et baisse des rentes: vers une meilleure acceptation

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

La nécessité d’une réforme de la prévoyance vieillesse est reconnue par un plus grand nombre de personnes aujourd’hui qu’il y a quatre ans. Telle est la conclusion de la dixième enquête menée sur le sujet par AXA Investment Managers Suisse.

AXA Investment Managers Suisse a mené pour la dixième fois une enquête sur les connaissances et l’opinion de la population suisse vis-à-vis du 2e pilier. Selon cette enquête, quatre assurés CP sur cinq estiment qu’une réforme de la prévoyance vieillesse est nécessaire, et le fait d’admettre que la diminution des rentes et l’augmentation de l’âge de départ à la retraite sont probablement indispensables pour garantir les prestations de vieillesse. La mesure corrective favorite pour garantir la prévoyance vieillesse reste l’épargne volontaire et fiscalement privilégiée.

Le choix du capital ou de la rente dépend de l’âge, du sexe et des opinions politiques 

Si les personnes interrogées partaient à la retraite aujourd’hui, environ une sur dix (11%) opterait pour un versement du capital – il y a trois ans, c’était une sur cinq. Ce mode de versement est le plus populaire chez les 25-41 ans (17%). 55% souhaitent percevoir leur avoir de prévoyance sous la forme d’une rente mensuelle, et 32% choisiraient aujourd’hui la combinaison d’une rente et du capital. «N’oublions pas qu’il y a un écart entre la déclaration d’intention et le mode de versement effectivement choisi au moment du départ à la retraite», souligne Werner E. Rutsch, membre du Directoire d’AXA Investment Managers Suisse.

L’épargne 3a, la variante favorite pour garantir le niveau des rentes

Le 2e pilier ne peut pas tenir ses promesses de rente à long terme, et le marché des capitaux, en tant que «troisième cotisant», ne fournit plus les contributions nécessaires dans un contexte de taux d’intérêt bas depuis plusieurs années. Il existe diverses propositions visant à garantir le niveau des rentes. L’épargne volontaire et fiscalement privilégiée reste la variante privilégiée: 86% des assurés sont «certainement» ou «plutôt» d’accord avec cette mesure.

«Il est frappant de constater que l’augmentation de l’âge du départ à la retraite et la diminution des rentes sont plus facilement acceptées aujourd’hui que les années précédentes.»

Werner E. Rutsch, membre du Directoire d’AXA Investment Managers Suisse

Les cotisations avant l’âge de 25 ans et l’encouragement du travail à temps partiel volontaire après 65 ans sont acceptés respectivement par 73% et 72% des personnes interrogées. Avec un taux d’approbation de seulement 23%, la diminution des rentes est la moins populaire. Il y a deux ans, cependant, ce taux était encore plus bas, à 15%. Werner Rutsch explique: «Il est frappant de constater que l’augmentation de l’âge du départ à la retraite et la diminution des rentes sont plus facilement acceptées aujourd’hui que les années précédentes. C’est probablement une conséquence du fait que la réalité de l’état du 2e pilier et les défis démographiques et économiques auxquels sont confrontées les caisses de pension s’affirment comme une priorité croissante.»

La proposition de réforme du 2e pilier est mieux acceptée 

En septembre 2017, le souverain a rejeté les deux propositions de la réforme Prévoyance vieillesse 2020. Depuis l’année dernière, on discute à Berne d’une nouvelle proposition de réforme pour le 2e pilier. 78% des assurés CP pensent qu’une réforme de la prévoyance vieillesse est nécessaire; en 2016, ils n’étaient que 59%. En particulier les personnes politiquement plus à gauche et les assurés actifs âgés de 25 à 41 ans considèrent qu’une réforme est beaucoup plus nécessaire aujourd’hui qu’il y a quatre ans. Dans ce contexte, il est quelque peu surprenant que, dans cette tranche d’âge, seuls 53% des personnes interrogées déclarent connaître la proposition de réforme.

S’agissant des mesures de la réforme des rentes, et toujours selon l’enquête, l’idée d’une réduction du taux de conversion est considérée par 31% des assurés comme «très bonne» ou «plutôt bonne». Une réduction de moitié de la déduction de coordination d’environ 25 000 francs et l’ajustement des cotisations liées à l’âge seraient acceptés respectivement par 60% et 64%.

78% des assurés CP pensent qu’une réforme de la prévoyance vieillesse est nécessaire; en 2016, ils n’étaient que 59%.

Enquête CP d’AXA Investment Managers Suisse

Le système de répartition du 1er pilier devrait-il également être utilisé pendant une période limitée pour financer les prestations du 2e pilier? Seule une personne interrogée sur trois approuve cette proposition. Les principales raisons invoquées pour préconiser le système de répartition temporaire du 2e pilier sont les suivantes: parce que la prévoyance vieillesse doit être financée, le système de répartition assure des rentes stables; par solidarité, la jeune génération devrait subvenir aux besoins des plus âgés, et parce que les rentes sont déjà trop faibles. Les personnes qui rejettent le système de répartition le font principalement pour éviter de faire peser une charge encore plus lourde sur les jeunes et parce qu’elles respectent le mode de financement fondamentalement différent (retraite par capitalisation) du 2e pilier.

Tous les résultats de l’enquête sont disponibles en ligne, à la rubrique Résultats de l’enquête

 

AXA Investment Managers (AXA IM)

AXA Investment Managers (AXA IM) est un multiexpert en gestion de fortune, à la fois actif, axé sur le long terme et opérant à l’échelle internationale. Avec environ 830 milliards d’euros d’actifs sous gestion à fin septembre 2020, AXA IM emploie plus de 2360 collaborateurs dans le monde répartis dans 28 succursales et 20 pays. AXA IM appartient au Groupe AXA.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter myAXA Contact & FAQ

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy