Mobilité

Fouines: les voitures de Suisse orientale particulièrement touchées

Photo: Keystone
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

Les fouines sont très actives durant les mois de mai à juin, car elles cherchent à marquer leur territoire. Le risque de voir sa voiture prise pour cible par ces animaux est plus élevé en Suisse orientale, comme le montre une récente analyse d’AXA. Chaque année, les fouines occasionnent des dommages pour quelque 40 millions de francs à l’échelle nationale. Les véhicules longtemps immobilisés à l’extérieur sont plus particulièrement exposés aux assauts de ces intrus.

Les fouines sont des animaux nocturnes particulièrement actifs durant les mois de mai à juin, lorsqu’elles cherchent à marquer leur territoire. Elles se glissent alors sous le capot des véhicules, où elles s’attaquent aux câbles et aux durites. Si le montant du sinistre est généralement limité – chez Axa, il s’établit en moyenne à 440 francs –, il est énervant de constater que sa voiture ne démarre plus ou, pire, de risquer l’accident en raison d’un flexible de frein rongé. Une probabilité qui augmente plus le véhicule reste immobilisé longtemps.


Différences cantonales

Une étude portant sur les cinq dernières années montre que certaines régions sont davantage touchées que d’autres, par exemple les cantons d’Appenzell Rhodes-Intérieures, de Thurgovie, de Saint-Gall et du Jura, où la probabilité d’un sinistre dû aux fouines est jusqu’à 70% plus élevée qu’en moyenne suisse. Rapporté à une voiture, un dommage de ce genre peut donc survenir tous les 30 à 35 ans.

Les automobilistes genevois, valaisans, nidwaldiens et obwaldiens ont pour leur part nettement moins de souci à se faire: dans leur cas, le risque est inférieur de 60 à 70% à la moyenne nationale, soit concrètement un sinistre tous les 175 ans. «Espèce de la famille des mustélidés la plus répandue en Europe centrale, la fouine ne s’aventure guère au-delà de la moyenne altitude en Suisse. Ces rongeurs sont donc nettement moins nombreux dans les cantons montagneux», explique Fredy Egg, responsable Sinistres chez AXA.

Fréquence des sinistres dans les cantons par rapport à la moyenne nationale

Source des données et carte: AXA. La carte indique la fréquence des sinistres dus aux fouines (nombre de sinistres signalés / nombre de véhicules assurés dans le canton) par rapport à la fréquence dans l’ensemble de la Suisse (2015-2019). Exemple de lecture: en Valais, la probabilité de subir des dégâts causés par des fouines ne représente que 20 à 40% de la moyenne nationale.


Pas n’importe quelle marque

Outre leur préférence régionale, les fouines semblent aussi avoir une prédilection pour des marques ou des modèles précis de voitures: ainsi, ces petits animaux jettent volontiers leur dévolu sur les Skoda, Seat, Ford et VW, et semblent nettement moins intéressés par les Smart, Mercedes-Benz, Porsche et BMW. «Évidemment, les fouines ne choisissent pas leur cible en fonction de la marque. C’est plutôt le mode de construction et, plus particulièrement, l’accès au bloc moteur qui sont déterminants», précise Fredy Egg. 

Les fouines ont aussi la fâcheuse tendance à grignoter les fils, câbles et autres durites des camping-cars, ceux-ci restant parfois à l’extérieur pendant de longues périodes. Autres véhicules privilégiés, les camions de livraison: alors qu’ils sont généralement garés la nuit devant le domicile de leur propriétaire, ces véhicules circulent beaucoup la journée et peuvent ainsi se retrouver sur le territoire de fouines rivales.

La meilleure solution: le garage fermé

Peu importe la marque et le type, tout véhicule parqué à l’extérieur est une proie appréciée des fouines. «Un garage fermé reste la meilleure des protections», conclut le responsable Sinistres d’AXA. On peut aussi limiter le risque en bloquant l’accès au compartiment moteur ou en protégeant les pièces les plus prisées. 

Si ces mesures ne suffisent pas, les dégâts causés par ces intrus seront couverts par la casco complète ou partielle, qui incluent notamment les détériorations dues à des morsures et les dommages consécutifs. Premier assureur auto de Suisse avec une part de marché de plus de 20%, AXA prend chaque année en charge des dommages dus aux fouines pour un montant dépassant les 7,5 millions de francs. À l’échelle nationale, AXA estime l’ampleur des dégâts à environ 40 millions de francs par an.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données