Mobilité

Quelle position pour les enfants en voiture?

Image: Keystone
Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

De nos jours, peu d’enfants voyagent sans siège auto – mais quelle est la position la plus sûre en voiture? Les recherches accidentologiques ont clairement conclu que le siège auto devrait être placé au milieu, sur la banquette arrière. Avec plusieurs enfants, il convient de privilégier la place arrière côté passager, et seuls les plus grands peuvent être installés à côté du conducteur à l’avant.

En Suisse, jusqu’à l’âge de 12 ans ou une taille de 150 cm, les enfants doivent être installés dans un siège auto pour voyager en voiture. Il est important de veiller à ce que celui-ci soit adapté et à ce que les petits soient correctement attachés. Mais quelle est donc la position la plus sûre pour les enfants en voiture? Pour Bettina Zahnd, responsable du service Recherche accidentologique et prévention d’AXA, la réponse est limpide. «La place la plus sûre dans une voiture est à l’arrière, au milieu. Si l’on y trouve une ceinture de sécurité à trois points et une vraie place, le siège auto doit impérativement être monté à cet endroit. En cas d’accident, c’est à la place centrale que l’on est le mieux protégé de l’intrusion, c’est-à-dire de l’enfoncement des parties du véhicule vers l’intérieur de l’habitacle.»

Deuxième possibilité: le côté droit de la voiture

S’il n’est pas possible de monter le siège auto au milieu de la banquette arrière, il faut alors l’installer derrière le siège passager. «Les statistiques ne laissent aucun doute: c’est le côté conducteur qui est le plus souvent embouti. Au niveau de la place arrière côté passager, le risque d’un impact latéral est plus faible.» 

Pour les enfants plus grands qui ne voyagent plus dans un siège auto mais sur un rehausseur, le siège passager à l’avant convient également. «Les sièges avant ont des appuie-tête et sont, d’un point de vue technique, mieux conçus que les banquettes arrière, de sorte qu’ils offrent une meilleure protection que celles-ci», explique la chercheuse. «Les places arrière ont longtemps été négligées lors du développement de dispositifs de sécurité, notamment en cas de collision par l’arrière.» 

Coques pour bébés sur la banquette arrière

«Les tout-petits – c’est-à-dire les bébés jusqu’à l’âge de deux ans environ – doivent être attachés dans une coque pour bébé, laquelle doit être montée dos au tableau de bord, mais pas sur le siège passager», conseille Bettina Zahnd. Lorsqu’on installe une coque pour bébé sur le siège passager, il faut absolument désactiver l’airbag, ajoute-t-elle. Autre précision importante: souvent, les gens oublient de réactiver l’airbag une fois que la coque pour bébé ne s’y trouve plus. «En cas d’accident, cela peut avoir des conséquences tragiques pour le passager», fait remarquer la chercheuse. 

De plus, lorsque le bébé est placé à l’avant, le conducteur est beaucoup trop distrait. «Le manque de concentration reste l’une des principales causes d’accident à ce jour. Le risque de prêter davantage attention au bébé sur le siège passager qu’à la circulation est important.» Pour Bettina Zahnd, la solution la plus sûre est évidente: placer le bébé à l’arrière, côté passager. Ainsi, le conducteur doit s’arrêter pour pouvoir s’occuper de l’enfant. 

En voiture avec plusieurs enfants 

Lorsqu’on voyage avec plusieurs enfants, il est recommandé de monter un siège à l’arrière au milieu, et de placer les autres côté passager de la voiture. «Pour voyager avec un petit enfant et un enfant plus grand, il est préférable de placer le plus âgé sur un rehausseur à la place du passager», explique la chercheuse, mère de deux enfants. «S’ils sont encore très petits, l’idéal serait de monter le second siège auto à l’arrière, côté passager.» Dans des véhicules de petite taille, il n’y a souvent pas assez de place pour installer deux sièges l’un à côté de l’autre. Dans ce cas, l’un des enfants doit être assis derrière le conducteur.

Pour toutes les places, «nous vous recommandons fortement de monter vos sièges auto à l’aide d’un système de fixation de type Isofix. Cela permet que les sièges restent à leur place en cas d’accident et ne soient pas projetés à travers l’habitacle», explique Bettina Zahnd.

 

Le service Recherche accidentologique et prévention d’AXA

Qu’il s’agisse de simples éclats de peinture ou d’accidents de circulation mortels, AXA reçoit chaque année de nombreuses déclarations de sinistres. AXA a créé la recherche accidentologique en 1981 afin d’analyser les causes et le déroulement des accidents les plus fréquents. Cette success-story internationale est absolument unique sur le marché suisse de l’assurance.

En savoir plus

 

Articles apparentés

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données