Mobilité

Se déplacer en toute sécurité avec Max le futé

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

Depuis le début de l’année, les enfants jusqu’à 12 ans sont autorisés à emprunter les trottoirs à vélo. Cette nouvelle disposition vise à éviter les accidents entre enfants et automobiles. Michael Pfäffli, expert en accidentologie, nous parle dans l’interview de la pertinence de la nouvelle loi, de la Fondation d’AXA pour la prévention et d’une application éducative sur la sécurité routière destinée aux enfants.

M. Pfäffli, quels sont les avantages de la nouvelle loi? 

Ces dernières années, la route est devenue plus sûre pour tous les usagers. On observe en particulier un net recul du nombre d’accidents impliquant des enfants: en 1980, 1700 enfants avaient été victimes d’accidents graves. Ce chiffre a depuis été divisé par dix. Les enfants restent toutefois les usagers de la route les plus vulnérables. La décision du Conseil fédéral va donc dans la bonne direction, puisque les enfants peuvent à présent rouler sur le trottoir, où ils se sentent mieux protégés qu’au milieu des véhicules à moteur. Cela dit, on ne sait pas encore si la nouvelle loi augmentera effectivement la sécurité routière. 

Pour quelles raisons? 

Rappelons que près de 10% des accidents graves avec des vélos se produisent lors de collisions avec des piétons, un chiffre qui pourrait augmenter avec la présence accrue d’enfants cyclistes sur les trottoirs.  Une chose est sûre: une loi ne suffit pas à protéger les enfants des accidents. La sensibilisation aux dangers de la circulation routière et l’acquisition des bons réflexes dès le plus jeune âge demeurent essentielles.

Comment sensibiliser les enfants aux dangers de la circulation routière? 

Le plus important, c’est de sortir avec son enfant et de lui montrer toutes les situations concrètes susceptibles de se produire, de lui indiquer le comportement adéquat et de le laisser s’entraîner! Avant de se déplacer seul – p. ex. pour aller à l’école –, l’enfant devrait faire le trajet plusieurs fois avec ses parents pour prendre conscience des dangers potentiels. 

Il existe aussi des solutions ludiques pour acquérir un comportement exemplaire sur la route. Max le futé, mascotte de la Fondation d’AXA pour la prévention, montre ainsi le comportement à adopter de manière sympathique et adaptée au groupe cible. Il prête également son image à du matériel pédagogique et à des cours de sécurité routière destinés aux écoles, à réserver sur le site Internet de la fondation. De plus, Max a récemment pris le virage numérique, dans une appli (pour iOS et Android) qui enseigne aux enfants à réagir dans des situations potentiellement dangereuses en simulant le trajet jusqu’à l’école. En effet, quelque 40% des accidents impliquant des enfants se produisent sur le chemin de l’école.

Quels sont les plus grands dangers de la circulation routière pour les enfants? 

En matière de mobilité, les enfants ont un comportement différent de celui des adultes. Comme ils se déplacent plus souvent à pied, à vélo ou à trottinette, ils sont exposés à d’autres risques que leurs aînés. Leurs facultés cognitives étant en outre moins développées que celle des adultes, ils sont moins attentifs et n’évaluent pas toujours bien la situation. Ils ne sont par exemple pas en mesure d’estimer la vitesse ou la distance de freinage d’une voiture. C’est pourquoi la plupart des accidents impliquant des vélos sont causés par les enfants eux-mêmes. D’où l’importance de leur montrer comment bien se comporter dans la circulation routière, ce qui est précisément la mission de la Fondation d’AXA pour la prévention. 

Qu’entreprend concrètement la Fondation d’AXA pour la prévention en vue d’améliorer la sécurité sur les routes?

Elle met l’accent sur la sensibilisation des enfants aux dangers de la circulation routière, en particulier sur le chemin de l’école, où les accidents sont nombreux. Il importe que les enfants apprennent le comportement adéquat de manière ludique et qu’ils s’entraînent. Avec Max le futé, nous avons donné vie à un personnage qui éveille la sympathie et qui montre aux enfants comment se comporter dans la circulation routière. Une visite de Max le futé à l’école est toujours un grand moment! 

Par ailleurs, nous soutenons divers projets de recherche visant à améliorer la sécurité routière. Nous nous engageons en faveur de projets en lien avec la réalité et axés sur la pratique, susceptibles de déployer des effets rapidement. 

 

Michael Pfäffli

Image Caption

président du conseil

Michael Pfäffli est expert en accidentologie chez AXA et président du conseil de fondation de la Fondation d’AXA pour la prévention. Dans le cadre de son travail quotidien, il examine les risques liés à la circulation routière et cherche des moyens de les réduire. Il met toute son énergie à rendre les routes plus sûres pour tous les usagers.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter myAXA Contact & FAQ

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy