Mobilité

Neige de printemps et pneus d’été

Photo: Keystone
Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Après Pâques, de nombreux automobilistes font monter les pneus d’été. La météo annonce toutefois des chutes de neige jusqu’en plaine pour le week-end prochain. Qu’en est-il de la responsabilité en cas d’accident dans ce type de situation? Thomas Lang, expert d’AXA, répond à la question.

 

Thomas Lang, si je cause un accident en conduisant avec des pneus d’été par temps hivernal, s’agit-il d’un cas de faute grave? 

En principe, non. Même le fait de rouler en hiver avec des pneus d’été ne constitue forcément une faute grave. C’est plutôt le comportement au volant qui est déterminant. Peu importe que vous rouliez avec des pneus d’hiver ou d’été, l’essentiel est d’adapter votre conduite à la situation et à l’équipement du véhicule. 

Qu’est-ce que cela signifie concrètement? 

Quelqu’un qui roulera par exemple en plaine sur une route enneigée devra être particulièrement prudent et anticiper, surtout s’il a des pneus d’été. Il s’agit de modérer sa vitesse, de freiner sans à-coups et de respecter les distances de sécurité. Cependant, si vous prévoyez d’emprunter un col enneigé, il est évident que la voiture devra être équipée en conséquence. 

Que se passe-t-il si un automobiliste n’adapte pas sa conduite? 

Si son comportement peut être qualifié de faute grave, le conducteur devra peut-être prendre une partie du dommage en charge. Il est possible de couvrir ses arrières dans ce genre de situation en souscrivant une protection pour faute grave, ce qui n’est pas le cas pour d’autres délits liés à une faute grave. 

Dans quels cas une faute grave ne peut-elle être assurée

Les chauffards ou les conducteurs qui causent un dommage sous l’emprise de la drogue ou de l’alcool doivent toujours s’attendre à devoir assumer les conséquences financières de leurs actes. En effet, les assureurs sont tenus de par la loi de recourir contre le conducteur ou le détenteur du véhicule.t, les assureurs sont tenus de par la loi de recourir contre le conducteur ou le détenteur du véhicule.

Thomas Lang, responsable Services Véhicules automobiles et Recours chez AXA

Thomas Lang, responsable Services Véhicules automobiles et Recours chez AXA

Conseils de conduite sur une route verglacée

  • Au volant
    Adoptez un style de conduite souple, notamment sur les chaussées glissantes. Conduisez avec délicatesse: embrayez lentement, accélérez prudemment en veillant à ce que les roues ne patinent pas.
  • Boîte de vitesse manuelle
    Pour éviter le patinage des roues, démarrez en seconde. Passez la vitesse supérieure le plus rapidement possible. Roulez de préférence en sous-régime en cas de neige, car même en seconde ou en troisième, les roues ont tendance à patiner lorsque la vitesse augmente.
  • Freinage
    Pour tous les véhicules modernes équipés de l’ABS, la règle est la même été comme hiver: en cas d’urgence, il faut toujours freiner le plus rapidement et le plus fortement possible. Le système antiblocage ne déploie tous ses effets que si la pédale de frein est enfoncée au maximum et maintenue au plancher. N’oubliez pas que la distance de freinage est beaucoup plus longue sur route enneigée ou verglacée. Par conséquent, la distance de sécurité par rapport au véhicule qui vous précède doit être environ trois fois plus grande que d’ordinaire. Soyez particulièrement attentif au volant, notamment à l’approche des croisements, car les nombreuses manœuvres de freinage qui y sont effectuées les rendent particulièrement glissants.
  • Dépassement
    Évitez de dépasser. Si cela est inévitable, redoublez de prudence lors de la manœuvre, car la voiture a tendance à facilement déraper lors du changement de voie. Cela est dû à la perte d’adhérence des roues du véhicule sur la chaussée et à l’accumulation de neige entre les voies, qui a pour effet de déséquilibrer le véhicule.
  • Choix de l’itinéraire
    Dans la mesure du possible, évitez les routes de montagne. Soyez particulièrement vigilant dans les endroits humides, ombragés ou exposés au vent froid, car ils peuvent être rapidement recouverts d’une couche de verglas en hiver. Les endroits les plus risqués à cet égard sont les ponts, les zones forestières ombragées et les routes qui longent des cours d’eau ou des plans d’eau.
  • Arrêt
    Évitez d’arrêter le véhicule dans une côte, sous peine d’avoir des difficultés à redémarrer.

Plus de conseils pour les automobilistes >

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données