Mobilité

Accidents dus au gibier: que faire et où faire attention?

Image: Getty Images
Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Dans les cantons du Jura, des Grisons et de Fribourg, la probabilité d’entrer en collision avec un animal sauvage est particulièrement élevée. C’est ce que confirme la statistique des sinistres d’AXA. À l’échelle de la Suisse, le montant des dommages est estimé à plus de 40 millions de francs. Tout accident avec un animal doit être annoncé immédiatement à la police: un manquement à cette obligation est passible de poursuites pénales pour mauvais traitements infligés aux animaux.  

Chaque année, les animaux sauvages meurent par milliers sur les routes. AXA, la plus grande assurance véhicules automobiles de Suisse, enregistre à elle seule plus de 3000 déclarations d’accidents dus au gibier pour quelque 9 millions de francs de dommages. Extrapolé à l’échelle de la Suisse, ce chiffre dépasse probablement les 40 millions de francs. 

Accidents dus au gibier: quels sont les cantons les plus concernés?

Le risque de percuter un animal n’est pas le même partout, comme le montre la statistique des sinistres d’AXA. Ainsi, les automobilistes sont appelés à faire preuve d’une grande prudence dans les cantons du Jura, des Grisons et de Fribourg en particulier, où le risque est jusqu’à huit fois plus élevé qu’ailleurs en Suisse.  

Fréquence des sinistres liés aux animaux, gibier inclus (en ‰)

Source des données et carte: AXA (Base de données: accidents signalés à AXA en 2018 par canton)

Redoubler de vigilance le matin et le soir

Le gibier représente toujours un danger, quelles que soient l’heure et la saison. «Il faut cependant redoubler de vigilance en octobre, en novembre et en décembre. En effet, lorsque les jours raccourcissent, les animaux sauvages croisent plus souvent la route des automobilistes. De plus, il fait sombre le matin et le soir, de sorte qu’on n’aperçoit le gibier que tardivement sur la chaussée», indique Bettina Zahnd, responsable Recherche accidentologique et Prévention chez AXA. C’est pourquoi, à ces heures de la journée, les automobilistes doivent adapter leur vitesse, surtout sur les tronçons forestiers et les passages signalés, et se tenir prêts à freiner à tout moment, ajoute-t-elle.

«Lorsque les jours raccourcissent, les animaux sauvages croisent plus souvent la route des automobilistes..»

Bettina Zahnd, responsable Recherche accidentologique et Prévention chez AXA

Des collisions d’une grande violence

Même à vitesse modérée, la collision avec du gibier peut être d’une grande violence. Dans la plupart des collisions impliquant un véhicule et un animal sauvage, l’accident a peu de conséquences pour les occupants du véhicule; selon l’OFROU, cependant, pas moins de 93 personnes ont été blessées l’année dernière, contre 78 en 2017. En 2018, on a même déploré un décès. 

Signaler immédiatement à la police les accidents dus au gibier

Si un animal sauvage surgit devant votre voiture, mieux vaut donner un bon coup de frein que tenter une manœuvre d’évitement. S’il y a malgré tout collision, la loi impose que l’on en informe immédiatement la police, qui mandatera un garde-chasse, un chasseur ou un autre spécialiste pour retrouver l’animal blessé et, au pire, abréger ses souffrances. 

L’importance d’une annonce immédiate

«Annoncer l’accident à la police ou à l’assurance seulement plus tard ou sur demande équivaut à commettre un acte punissable pouvant entraîner des poursuites pénales pour mauvais traitements infligés aux animaux», met en garde Cyril Senn, expert juridique chez AXA-ARAG. La pratique juridique s’est en effet durcie au cours des dernières années: alors que, avant, on écopait d’une amende pour comportement contraire aux obligations si l’on déclarait l’accident tardivement, on risque aujourd’hui en plus des poursuites pénales pour mauvais traitements infligés aux animaux par négligence, voire intentionnellement. «Si l’on omet de signaler immédiatement à la police un accident avec un animal, celui-ci peut passer des heures à souffrir. Cela constitue une infraction à la loi sur la protection des animaux (LPA) pouvant entraîner une condamnation pour mauvais traitements infligés aux animaux et une inscription au casier judiciaire. Par conséquent, négliger d’annoncer un accident dû au gibier ou ne le faire que plus tard en vue d’obtenir des prestations de l’assurance n’a rien d’anodin», insiste Cyril Senn.

Conseils d’AXA Recherche accidentologique et Prévention pour éviter les accidents dus au gibier

  • Prenez au sérieux les panneaux signalant le passage de gibier pour vous protéger, vous et les animaux, contre les accidents.
  • Conduisez très prudemment sur les routes secondaires et aux abords des forêts. Réduisez votre vitesse, augmentez la distance de sécurité et gardez un œil sur la lisière des forêts et la bordure des champs.
  • Allumez les phares pour voir les animaux sauvages le plus tôt possible.
  • Dès qu’un animal surgit sur le bas-côté, freinez immédiatement, passez en feux de croisement et s’il ne s’éloigne pas, klaxonnez. Simultanément, restez attentif aux véhicules qui suivent.
  • Préparez-vous au passage d’autres animaux, ces derniers se déplaçant souvent en groupe. Plus concrètement: s’il y en a un, il y en a d’autres, car dès que l’animal de tête prend la fuite, il est le plus souvent suivi par les autres.
  • Si un animal sauvage surgit devant votre voiture, le freinage d’urgence est la meilleure solution grâce au système ABS, même sur route glissante. Cela permet d’absorber de l’énergie et, ainsi, de réduire la violence du choc. Par contre, mieux vaut éviter les brusques manœuvres d’évitement.
     

Que faire en cas de collision avec du gibier?

  • Arrêtez-vous et sécurisez le lieu de l’accident (feux de détresse, triangle de panne).
  • Avertissez immédiatement la police (tél. 117): la loi suisse exige l’annonce de tout accident dû au gibier. La police fait appel le cas échéant à des spécialistes (garde-chasse, chasseur, vétérinaire).
  • Attendez l’arrivée de la police et n’essayez pas de vous approcher de l’animal.

Flyer de la Protection suisse des animaux: Attention. Ralentissez! Les animaux et la route
 

Remarque concernant l’assurance

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données