Work@AXA

Le temps partiel n’est pas un obstacle à la carrière

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

Les modèles de travail flexibles sont dans l’air du temps. Le temps partiel aussi. De plus en plus de personnes souhaitent pouvoir concilier vie de famille, loisirs et travail. Chez AXA, nous faisons plus que répondre à ce besoin grâce à notre modèle de travail Smart Working. Le travail à temps partiel est depuis longtemps une réalité dans notre entreprise et a fait ses preuves.

Les emplois à temps partiel sont de plus en plus prisés

Chez AXA, plus de 50% des femmes et 20% des hommes travaillent à temps partiel. Le travail à temps partiel n’est pas un obstacle à la carrière chez AXA. Au contraire: il se combine idéalement avec la carrière, comme en témoignent nos chiffres.

24% des membres du Senior Management travaillent à temps partiel

Modèle de travail: temps partiel

Nous avons interrogé deux collaborateurs à ce sujet. Ils nous présentent leur modèle de travail à temps partiel et nous montrent comment ils gèrent leur carrière avec un taux d’occupation réduit:

  • Teaser Image
    Ramon, taux d’occupation de 80%

    Ramon a démarré sa carrière chez AXA en 2000. Après avoir effectué une formation interne en informatique, il a plusieurs fois changé de poste au sein de l’entreprise. En 2021, il a été promu Senior Software Engineer, poste qu’il occupe à temps partiel.

  • Teaser Image
    Martin, taux d’occupation de 90%

    Martin est arrivé chez AXA en 2006 dans le cadre d’un programme d’entrée dans la vie professionnelle de deux ans pour titulaires d’une maturité. Après plusieurs changements de poste en interne et un cursus d’études, il occupe aujourd’hui le poste de responsable Sales People Development & Controlling et fait partie du Senior Management d’AXA.

L’équilibre parfait entre travail et vie privée

Avant de réduire son taux d’occupation à 80% en 2008, Ramon a travaillé à temps plein pendant huit ans. «Jamais je n’aurais imaginé travailler à temps partiel. Il y a vingt ans, le travail à temps partiel était vraiment une exception, surtout chez les hommes», explique Ramon. Mais le besoin de concilier travail et vie privée l’a emporté. Ramon a toujours eu des loisirs et des centres d’intérêt qui lui prennent beaucoup de temps. Il a par exemple participé à la création d’une radio locale dans la région de Winterthur ou à l’organisation de différentes manifestations culturelles dans la ville.

Martin a, lui aussi, souhaité réduire son taux d’occupation.  «J’avais davantage de responsabilités dans mon travail et je me suis rendu compte que ce serait plus difficile pour moi de trouver un équilibre entre ma vie privée et ma vie professionnelle», explique-t-il.

À l’été 2017, après plus de dix ans chez AXA, il a réduit son taux d’occupation à 90%. Ramon et Martin ont aussi fait le choix du temps partiel pour être plus performants dans leur travail.

Jamais je n’aurais imaginé travailler à temps partiel. Il y a vingt ans, le travail à temps partiel était vraiment une exception, surtout chez les hommes.

Ramon Comi, Senior Software Engineer

Encore plus de flexibilité grâce au Smart Working

Deux collaborateurs avec deux modèles de travail différents. Le Smart Working permet d’aménager son temps de travail de manière flexible entre travail à domicile et au bureau. Ramon a par exemple fait le choix d’aménager son temps de travail pour moitié entre les locaux d’AXA et son domicile. Avec l’introduction du Smart Working, il a opté pour ce modèle en accord avec son équipe Produits. «En général, je ne travaille pas le vendredi. Mais cela peut varier selon la semaine, car nous sommes tous flexibles. AXA l’est aussi», déclare Ramon.

Contrairement à Ramon, Martin met à profit son temps partiel pour consacrer davantage de temps à ses amis, à sa famille et aux voyages. En contrepartie, Martin travaille souvent cinq jours par semaine. Il récupère plus tard les heures supplémentaires qu’il a accumulées. Il les transforme par exemple en jours de congés supplémentaires pour partir spontanément en voyage, passer de bons moments avec ses amis ou sa famille ou faire le plein d’énergie en pratiquant du sport. Grâce aux jours accumulés, Martin a déjà pu prolonger ses vacances pour parcourir le monde. Et ce n’est pas tout: le Smart Working ouvre encore d’autres possibilités. Les collaborateurs et collaboratrices d’AXA peuvent désormais travailler quelques jours à l’étranger et les combiner avec leurs congés. «J’apprécie énormément la flexibilité temporelle et géographique offerte par le modèle Smart Working et je suis très reconnaissant envers l’entreprise», dit Martin.

Le temps partiel n’a jamais été un obstacle à ma carrière.

Martin Studer, responsable Sales People Development & Controlling

Temps partiel et carrière: peut-on concilier les deux?

 Ramon et Martin sont du même avis: «Le travail à temps partiel n’empêche pas du tout de faire carrière». «Cela dépend aussi de ce que l’on entend par carrière», ajoute Ramon. Il est convaincu que le modèle de travail à temps partiel fonctionne aussi pour les cadres, surtout chez AXA. «Le temps partiel n’a jamais été un obstacle à ma carrière», confirme Martin, qui va prochainement changer de poste dans l’entreprise.

Selon Ramon et Martin, le plus grand défi en lien avec le travail est d’une tout autre nature, et il n’a rien à voir avec le taux d’occupation. «Aujourd’hui, le plus grand défi consiste à maîtriser l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. C’est indispensable si l’on veut s’investir sur tous les fronts avec la même motivation et le même enthousiasme.» Tous deux sont d’accord sur le fait que cela exige une réflexion sincère sur soi-même et sur ses propres besoins. C’est le seul moyen de trouver le bon équilibre pour soi-même.

Aujourd’hui, le plus grand défi consiste à maîtriser l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Ramon Comi et Martin Studer

AXA soutient le modèle du travail à temps partiel

«Le temps partiel n’est pas seulement intéressant pour les collaborateurs et les collaboratrices, mais aussi pour AXA. C’est une situation gagnant-gagnant classique», explique Ramon. «Chez AXA, il n’y a rien d’extraordinaire à souhaiter travailler à temps partiel quand on est un homme», ajoute Martin. Il a toujours été soutenu par son équipe.

Tous deux sont unanimes: travailler à temps partiel n’empêche pas de se surpasser. «L’important est de s’investir pleinement dans son travail quand on y est, et d’éviter d’y penser tout le temps quand on n’y est pas». Tel est le dernier conseil que donnent Ramon et Martin en ce qui concerne le travail à temps partiel. Nous ne manquons pas de le souligner.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Login Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter myAXA FAQ

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy