Image: KEYSTONE-SDA

Inquiétudes sur le chemin de l’école: les parents romands font souvent le taxi pour leurs enfants

17.08.2023

Près d’un tiers des parents se disent très inquiets lorsque leurs enfants sont sur le chemin de l’école, car ceux-ci se laissent facilement distraire et ne sont pas capables d’évaluer les dangers correctement. C’est pourquoi près de 27% des personnes interrogées conduisent au moins une fois par semaine leurs enfants à l’école. Ce taux grimpe à 48% en Suisse romande. Or, même s’ils améliorent la sécurité subjective, les parents-taxi créent surtout de nouveaux dangers.

Pour les parents, la rentrée scolaire est souvent source de stress. C’est ce que révèle une enquête menée par AXA auprès de 1000 mamans et papas en Suisse. Quelque 31% des parents se font presque toujours ou souvent du souci lorsque leurs enfants se rendent seuls à l’école. Ce taux atteint même 40% pour les plus petits âgés de quatre à sept ans. Des résultats compréhensibles pour Michael Pfäffli, responsable du service Recherche et Prévention chez AXA: «Les facultés cognitives des enfants sont moins développées que celles des adultes. Ils sont moins attentifs et évaluent mal les situations. Ils sont par exemple incapables d’évaluer la vitesse à laquelle roule une voiture ou d’estimer sa distance de freinage.»

Les parents semblent être conscients de cette vulnérabilité: 52% des personnes interrogées estiment que leur enfant n’est pas en mesure d’évaluer correctement les risques et 44% pointent concrètement la vitesse. De plus, 44% des parents redoutent que leur enfant se laisse distraire par d’autres et 42% considèrent qu’il existe d’autres influences extérieures, comme un chantier au bord de la route, qui peuvent être source d’inattention.

En Suisse romande, les parents-taxi sont légion

L’enquête montre que les trajets scolaires sont jugés nettement plus dangereux en Suisse romande que de l’autre côté de la Sarine (43% contre 34% estiment que le chemin de l’école est plutôt dangereux, dangereux voire très dangereux). Le sentiment d’insécurité des parents lorsque leur enfant se déplace seul est aussi beaucoup plus présent en Suisse romande qu’en Suisse alémanique. Cela explique entre autres pourquoi les parents romands sont nettement plus nombreux à prendre le volant. En Suisse romande, plus d’un tiers des parents conduisent chaque jour ou plusieurs fois par semaine leurs enfants à l’école et font ainsi le taxi, contre 10% en Suisse alémanique. Dans les deux régions linguistiques, 27% des parents en moyenne amènent ou vont chercher leurs enfants à l’école au moins une fois par semaine en voiture. Ce taux atteint 48% en Suisse romande.

Sécurité pour les uns, risque pour les autres

Les parents conduisent leurs enfants à l’école, d’une part, pour des raisons pratiques, par exemple parce que l’école se trouve sur le chemin du travail (29%) ou qu’ils gagnent ainsi du temps (25%). Et d’autre part, pour des raisons de sécurité: 17% se sentent plus rassurés lorsqu’ils accompagnent leurs enfants en voiture. Ensuite, 11% préfèrent conduire les enfants à l’école, car ils jugent le trajet dangereux. Or, même si les parents-taxi améliorent la sécurité subjective, ils créent surtout de nouveaux dangers pour les enfants se déplaçant à pied. «Les parents-taxi engendrent une augmentation du trafic automobile aux abords des écoles. Le manque de places de stationnement entraîne régulièrement des situations critiques, bien souvent parce que les parents sont pressés», explique l’expert en prévention d’AXA, Michael Pfäffli. Fort heureusement, de nombreux parents en sont conscients: plus d’un tiers considèrent que les parents-taxi sont dangereux pour les autres enfants.

Le danger objectif diminue, les craintes subjectives demeurent

Près de la moitié des parents interrogés estiment que les risques auxquels les enfants sont confrontés sur le chemin de l’école ont augmenté  ces vingt dernières années, même si les accidents impliquant des enfants ont fortement reculé durant cette période. L’appréciation des parents s’explique notamment par la densification du trafic routier. Les rues sans trottoir, les routes principales (deux dangers cités par 54% des parents) et les heures de pointe (47%) sont considérées comme très risquées pour les plus petits. À cela s’ajoutent les camions, les grands véhicules tels que les SUV ainsi que les voitures et trottinettes électriques. 

Les parents sont le plus inquiets lorsque leurs enfants se déplacent à vélo ou à trottinette. Près de 40% ou 34% des personnes interrogées jugent ces moyens de locomotion peu sûrs. À juste titre, précise Michael Pfäffli: «La vitesse souvent élevée d’un vélo ou d’une trottinette augmente non seulement le risque de blessure en cas de chute, mais aussi la réactivité requise.» La majorité des parents souhaitent une plus grande sécurité sur le chemin de l’école (72% des personnes interrogées) et des pistes cyclables sûres (57%). Ils demandent en outre plus de passages pour piétons (36%) et une baisse généralisée de la vitesse à 30 km/h dans les localités (35%).

Malgré leurs craintes, de nombreux parents voient les aspects positifs que représente le trajet jusqu’à l’école dans le développement des enfants. «Laisser les enfants se rendre seuls à l’école leur permet de trouver leur repères en tant qu’usagers de la route et renforce leur autonomie. Et c’est pourquoi les inquiétudes des parents doivent être prises au sérieux pour améliorer la situation là où c’est possible», constate encore Michael Pfäffli.

Événement de prévention «Tout paraît plus grand»

L’événement de prévention «Tout paraît plus grand» permettra, grâce à une simulation en grand, de découvrir les dangers de la circulation routière du point de vue des enfants: du 17 au 19 août 2023 à la gare centrale de Zurich (grand hall).

Téléchargement

Résultats de l’étude

À propos d’AXA

Quelque deux millions de clients en Suisse font confiance à l’expertise d’AXA dans l’assurance de personnes, de choses, de la responsabilité civile, de la protection juridique, dans l’assurance-vie ainsi que dans la prévoyance santé et la prévoyance professionnelle. Aux côtés des particuliers et des entreprises auxquels elle propose des produits et des services innovants, notamment dans la mobilité, la santé, la prévoyance et l’entrepreneuriat, relayés par des processus simplifiés et numériques, AXA encourage ses clients à avoir confiance en eux même dans les situations difficiles, à travers sa promesse de marque «Know You Can». Ses 4500 employés et 3000 collaborateurs de la Distribution s’engagent quotidiennement en ce sens. Comptant plus de 340 agences, AXA dispose du réseau de distribution le plus dense de Suisse dans la branche de l’assurance. AXA Suisse fait partie du Groupe AXA et a réalisé en 2022 un volume d’affaires de 5,6 milliards CHF.

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Login Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter myAXA FAQ

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données / Cookie Policy © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d’analyse en vue d’améliorer votre expérience d’utilisateur, pour vous présenter des publicités personnalisées d’AXA et de ses entreprises publicitaires partenaires, et pour activer les fonctions de médias sociaux. Si vous utilisez Internet Explorer 11, vous ne pouvez pas modifier les paramètres des cookies dans notre Centre de préférence des cookies. Pour modifier les paramètres, veuillez utiliser un navigateur plus récent. En consultant notre site Internet au moyen de ce navigateur, vous acceptez l’utilisation de cookies. Protection des données / Cookie Policy