myAXA Login
Santé

Accident à l’étranger: comment se déroule un rapatriement?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Lors d’une excursion à vélo au Chili, Paul fait une chute et se blesse grièvement. Les soins médicaux sur place n’étant pas suffisants, il doit rentrer en Suisse pour être opéré. Mais comment se passe un tel rapatriement et qu’est-ce qui attend Paul exactement?

Lors d’une excursion à vélo dans les Andes chiliennes, Paul fait une chute. Il a un bras cassé et, s’étant violemment cogné la tête , souffre d’un traumatisme cranio-cérébral. Depuis l’hôpital, il appelle AXA, car il doit rentrer en Suisse au plus vite. Paul est mis en relation avec la centrale d’appel d’urgence à l’étranger Medicall, qui organise immédiatement son rapatriement. Mais comment fonctionne un rapatriement et à quoi faut-il s’attendre?

Nous nous sommes entretenus avec Steffen Bohn, responsable Assistance médicale chez Medicall:

Medicall organise pour AXA le rapatriement de clients tombés malades ou victimes d’un accident à l’étranger. Comment cela se passe-t-il exactement?

Quels que soient le diagnostic et la qualité des soins dans le pays d’accueil, il est conseillé au preneur d’assurance de composer le numéro d’urgence à l’étranger d’AXA en cas d’accident ou de maladie. Son appel est directement transmis à notre centrale d’appel d’urgence, ce qui nous permet d’engager immédiatement les mesures nécessaires. Le fait de savoir si le preneur d’assurance doit être rapatrié et, le cas échéant, de quelle façon, dépend du diagnostic, du pays où il séjourne et du transport de sauvetage requis. Si un rapatriement s’avère nécessaire, nous l’organisons dans les 24 à 48 heures.

  • Teaser Image
    Une urgence à l’étranger?

    Appelez-nous au numéro de service clientèle: +41 58 218 11 11. Ce numéro est géré par notre partenaire Medicall.

    En savoir plus sur Medicall

Que se passe-t-il ensuite pour Paul?

Tout d’abord, nous informons l’assurance de base de Paul, qui prend en charge les frais hospitaliers, que son client nous a contactés via le numéro d’urgence d’AXA. Étant donné que la question du rapatriement se pose, nous soumettons le cas à nos médecins. Ceux-ci déterminent si le rapatriement est «médicalement nécessaire» ou «médicalement indiqué». «Médicalement nécessaire» signifie que le client se trouve dans une région où il sera moins bien soigné par rapport aux critères suisses. C’est le cas pour Paul: pour cause de nécessité médicale, il est rapatrié en Suisse afin d’y être soigné. Un rapatriement immédiat peut cependant aussi être considéré comme «médicalement indiqué». Par exemple, si Paul avait chuté en France, il aurait été bien soigné sur place, comme dans la plupart des pays d’Europe centrale. Nous lui recommanderions alors de se faire opérer dans le pays où il a subi l’accident. Quand nous proposons de renoncer à un rapatriement, nous tenons toujours compte de l’intérêt et du bien-être du patient. Néanmoins, si une personne souhaite absolument rentrer chez elle, le rapatriement est organisé.

Comment se déroule un rapatriement?

Le moyen de transport est choisi en fonction de la distance par rapport à la Suisse. Jusqu’à 750 km, Medicall privilégie un rapatriement terrestre, c’est-à-dire en ambulance. Au-delà, le retour se fait en avion. Il y a deux possibilités: soit par ligne régulière, soit par avion-ambulance. Nos médecins déterminent le type d’assistance médicale dont le patient a besoin et décident s’il doit être accompagné d’un médecin ou d’un secouriste. Nous assurons ainsi un rapatriement médicalement sûr.

En tant que client, peut-on choisir le vol sur lequel on est rapatrié?

Non, tout dépend de la blessure. Paul, par exemple, serait rapatrié à bord d’un vol régulier, à condition que son état de santé le permette.
Selon le diagnostic, le pays et le type de blessure, de grandes différences existent en ce qui concerne les vols réguliers. Les vols intercontinentaux se font toujours en classe Business pour que le patient puisse être allongé. Sur les vols européens, des places en classe économique sont réservées, éventuellement avec des sièges supplémentaires. En revanche, si un patient a été victime d’un grave accident de la route et qu’il souffre de nombreuses blessures dont une mettant sa vie en danger, un avion-ambulance le prend en charge dès qu’il peut être transporté.

Que se passe-t-il une fois que le client est de retour en Suisse?

La poursuite du traitement étant la priorité, le patient est conduit dans un hôpital approprié. Paul, par exemple, serait transporté dans un hôpital disposant d’un service de chirurgie. Les patients rapatriés à bord d’un vol régulier sont attendus à l’aéroport par une ambulance qui les conduit à l’hôpital de destination. Pour les patients arrivant en avion-ambulance, le véhicule d’urgence attend directement sur le tarmac. À l’hôpital, notre personnel médical qui accompagne chaque rapatriement transmet le patient au médecin qui assurera la poursuite du traitement. Enfin, nous signalons à AXA que le patient est bien arrivé à l’hôpital de destination.

  • Teaser Image
    Notre interlocuteur

    Steffen Bohn, responsable Assistance médicale chez Medicall

Articles apparentés

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données