Prévoyance

Ce qui compte dans la vie d’une famille?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

Dans la vie de Daniel, tout s’enchaîne vite. Quand il appose un autocollant sur la veste de Corinne pendant une compétition de snowboard, il ne se doute pas que sa vie professionnelle va bientôt se conjuguer avec sa vie sentimentale. ​

Ce qui compte dans la vie de Daniel et de Corinne? Les réponses sont dans la vidéo:

Votre famille est-elle suffisamment assurée? Découvrez-le maintenant!

Cinq questions sur la protection d’un couple marié

Bien qu’il n’ait pas toujours été facile de vivre et de travailler ensemble, Daniel et Corinne ont scellé leur union il y a trois ans. Cette famille de bientôt quatre personnes traverse, comme le dit Corinne, «les hauts et les bas de la vie».

Partager les bons moments à deux est facile, mais comment affronter les coups durs? Que se passerait-il si l’un des deux venait à faire défaut?

Pierre Morel, spécialiste en prévoyance d’AXA Winterthur, répond aux questions de Verena Kosheen.

Monsieur Morel, le mariage est-il démodé?

Je ne trouve pas que le mariage soit démodé. On se marie encore, quoique plus tardivement. Des événements comme la naissance d’un enfant ou l’achat d’un bien immobilier font franchir le pas à de nombreuses personnes.

Parlons de la maternité. Quelles mesures de prévoyance peuvent être prises pendant la grossesse?

L’une des premières dispositions que je prendrais est la conclusion d’une assurance prénatale pour l’enfant à naître. L’avantage d’une telle assurance complémentaire est que l’on obtient des prestations pour tous les traitements non couverts par la LAMal sans avoir à soumettre le nouveau-né à un examen de santé préalable. En cas de naissance prématurée ou d’autres complications, cette assurance prend en charge des coûts qu’il faudrait sinon supporter soi-même.

Comment les époux sont-ils protégés lorsque l’un est frappé d’une incapacité de gain?

En cas de perte de gain, peu importe que l’on soit marié ou non: la couverture est la même que celle s’appliquant à une personne non mariée. Les 1er et 2e piliers ne prennent en charge que 60% du revenu d’une personne en incapacité de gain. En cas de descendance commune, des rentes d’enfant d’invalide peuvent s’ajouter, à condition que les enfants n’aient pas plus de 18 ans (ou de 25 ans s’ils sont encore en formation).

Les prestations en cas d’invalidité dépendent en outre de la couverture dans le 2e pilier.

Si l’employeur ne couvre que le minimum légal, les collaborateurs qui deviennent invalides doivent s’attendre à d’importantes baisses de revenu. Une situation susceptible de mettre en péril le budget d’un couple ou d’une famille.

Maladie et incapacité de gain: quelles prestations pour ma famille?

Cliquez pour agrandir

Comment est réglé le décès: sur quelles prestations les survivants peuvent-ils compter?

Avant toute chose: le droit applicable ne concerne et ne protège que les personnes mariées. Donc la condition pour obtenir des prestations comme une rente de veuve ou de veuf est d’être marié(e). Mais même dans ce cas, on n’y a pas systématiquement droit. Pour toucher une rente, il faut en effet avoir au moins un enfant à charge ou être âgé(e) de 45 ans au décès du conjoint et avoir été marié(e) depuis au moins cinq ans.

Les enfants, en revanche, obtiennent de toute façon une rente d’orphelin jusqu’à leur majorité (ou jusqu’à leur 25e anniversaire s’ils sont en formation), même lorsque le parent survivant n’a pas droit à une rente.

Quel conseil donneriez-vous à Corinne et à Daniel?

Je leur recommanderais de faire le point sur la protection de leur famille de bientôt quatre personnes. Ils verront ainsi ce que chacun toucherait en cas d’invalidité, de décès ou de départ à la retraite. Une représentation graphique de la situation met clairement en évidence les montants assurés et les éventuelles lacunes. Si des lacunes existent, je leur suggérerais une assurance complémentaire, par exemple sous la forme d’un 3e pilier. Ce pilier couvre les risques de décès et d’invalidité et peut comporter une part d’épargne.

Le couple étant marié et ayant des enfants, il est important, pour parer au pire, de s’occuper suffisamment tôt de la succession et des relations bancaires. C’est aussi vrai pour la gestion de l’épargne disponible.

Pour les couples avec enfants, il est en outre conseillé de réactualiser toutes les autres assurances et, lors d’une grossesse, comme pour Corinne, de souscrire une assurance prénatale.

Autres informations sur le thème de la famille:

Coûts auxquels les futurs parents doivent faire face

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données