En déplacement

Deux hommes, deux jambes: voilà le GP Challenge 2020

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager par e-mail

En été 2020, Lars Kyprian et Rüdiger Böhm vont se lancer dans une formidable aventure: effectuer la traversée de Gibraltar à Palerme en 30 jours sur un voilier, soit de 10 à 12 heures de navigation par jour. La particularité de ce challenge? Rüdiger a perdu ses deux jambes dans un accident.

«Cela semble impossible, jusqu’à ce que quelqu’un le fasse.» Et c’est précisément ce que Rüdiger Böhm et Lars Kyprian souhaitent prouver en reliant Gibraltar à Palerme en 30 jours sur un catamaran. Un premier défi doublé d’un second encore bien plus impressionnant lorsqu’on sait que Rüdiger a perdu ses deux jambes dans un accident de vélo. «Nous recherchions un challenge qui nous oblige à repousser nos limites et à nous surpasser. Avec cette aventure hors du commun, nous voulons inspirer d’autres personnes», explique Rüdiger. Des valeurs et une ambition qu’AXA partage, raison pour laquelle elle soutient ce projet ambitieux dans le cadre de sa campagne «Know You Can». 

En quoi consiste le challenge?

Une soirée entre amis, en décembre 2017. Après un verre de prosecco, Rüdiger demande à Lars s’il peut s’imaginer partir en croisière sur un voilier avec lui. «Non, pas du tout», lui rétorque Lars. «Comment veux-tu naviguer sans jambes? Oublie, c’est impossible!» Mais Rüdiger ne se laisse pas décourager si facilement.

À raison d’ailleurs, puisque quelques mois plus tard, les deux compères se retrouvent sur un catamaran sur le lac de Garde. Il leur suffit d’une ou deux sorties pour savoir qu’une «simple» croisière lacustre ne saurait les satisfaire. Ils veulent un défi nautique qui les oblige à se surpasser tant physiquement que psychiquement. C’est ainsi qu’ils ont l’idée du GP Challenge 2020. Habituellement, GP est l’abréviation de «Grand Prix», sauf qu’ici, G indique le point de départ et P, la destination: G pour Gibraltar et P pour Palerme. Pour Rüdiger, il n’y a pas de doute, c’est le bon choix. Lars, par contre, se demande si son compagnon a conscience de la distance que cela représente. «Parfaitement, lui répond ce dernier, il y a environ 2020 milles marins.» Ils lèveront donc l’ancre en été 2020. Le GP Challenge 2020 était né.

Informations sur la pandémie de coronavirus

Avec la pandémie de coronavirus, l’organisation du GP Challenge 2020 a été mise à rude épreuve. Les protagonistes Lars Kyprian et Rüdiger Böhm, ainsi que toute l’équipe d’organisation et AXA, espèrent que la situation se sera calmée d’ici à la fin août et que le GP Challenge 2020 pourra avoir lieu comme prévu.

Repousser ses limites

Naviguer de 10 à 12 heures d’affilée pendant 30 jours, sans un seul jour de repos: pourquoi s’infliger une telle épreuve? En se lançant dans le GP Challenge 2020, les deux amis veulent démontrer que l’union fait la force et que les blocages sont d’abord dans la tête. «Ce qui compte dans la vie, ce n’est pas ce que tu ne peux pas faire, mais ce que tu peux faire», explique Rüdiger, sportif de l’extrême et coach mental. Il est aussi question d’inclusion par le sport. La «normalité», c’est que chacun est unique et a des atouts différents, tel est le message que Lars et Rüdiger souhaitent faire passer. 

«Ce qui compte dans la vie, ce n’est pas ce que tu ne peux pas faire, mais ce que tu peux faire.»

Rudiger Böhm, sportif de l’extrême et coach mental

Des rôles clairement définis

Les rôles sur le catamaran sont clairement répartis: Lars est le capitaine et le skipper, tandis que Rüdiger est responsable du matossage et de la manipulation de la voile avant.Il assure également le contact radio avec le bateau à moteur et surveille le vent et la boussole.Par vent faible, Rüdiger peut aussi prendre la barre, ce qui permet à Lars de se reposer sur le trampoline.

Lars et Rüdiger vont parcourir 2020 milles marins sur ce catamaran de 5,51 m de long et 2,6 m de large.

«Le repos est primordial, car chaque jour sera différent et nous ne saurons jamais le matin ce qui nous attend. Nous ne pouvons influer ni sur la météo ni sur les vents», constate Lars. D’où l’importance de bien choisir son coéquipier: «Je ne m’engagerais dans l’aventure du GP Challenge 2020 avec personne d’autre», déclare Lars, fermement convaincu que seule une équipe soudée et parfaitement rodée permet de se surpasser. Et pour cela, il faut un partenaire fiable comme Rüdiger – ou AXA. 

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données