myAXA Login
Sécurité et droit

Chauffeurs de flotte: comment rouler en toute sécurité

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Les chauffeurs de flotte, qui sont sur la route toute la journée, s’exposent plus souvent à des dangers qu’on ne le pense. Ce risque de sécurité pose également un problème aux responsables de flotte. Voici quelques conseils pour l’atténuer.

Attention

Selon l’Office fédéral des routes (OFROU), la distraction représente la cause principale d’un accident sur cinq. Elle se répartit en quatre catégories qui mettent en danger la sécurité du conducteur comme celle des autres usagers de la route.

La distraction motrice, c’est-à-dire lorsque les mains ne sont pas sur le volant, accapare l’attention et nuit à la conduite. Il est donc déconseillé de téléphoner, de manger ou de boire au volant. Les stimuli visuels intérieurs et extérieurs détournent également l’attention. La distraction sonore constitue un autre risque de sécurité; il peut s’agir du bruit de la route, de la sonnerie du téléphone portable, de la radio, etc. La distraction mentale est considérée comme la quatrième grande source d’inattention. Lorsque le conducteur est plongé dans ses pensées, par exemple lors d’un appel téléphonique, il ne peut plus se concentrer pleinement sur la route.

Les responsables de flotte peuvent réduire le risque de sécurité grâce aux dispositifs d’assistance à la conduite suivants:

  • Affichage tête haute
  • Avertisseur de franchissement de ligne
  • Assistant de feux de route
  • Avertisseur anti-collision
  • Aide au freinage d’urgence
  • Système de freinage d’urgence prédictif

Fatigue

Le mot d’ordre des chauffeurs de flotte est le suivant: quand on prend le volant, il faut être frais et dispos. En effet, selon des études, la fatigue est mise en cause dans 10% à 20% des accidents de la route.

Voici quelques conseils pour prévenir la fatigue:

  • Dormir suffisamment et veiller à avoir une bonne qualité de sommeil
  • Avoir des horaires de sommeil et de veille réguliers, c’est-à-dire un rythme jour-nuit équilibré
  • Faire des pauses régulières lors de longs trajets
  • Faire régulièrement contrôler son acuité visuelle
  • En cas d’apparition de symptômes de fatigue excessive, comme des paupières lourdes, une concentration réduite ou une sensation de tête lourde: se garer dans un lieu adéquat et faire une turbo-sieste de 15 à 30 minutes maximum
  • Pour stimuler rapidement la vigilance: boire un café

Les responsables de flotte peuvent réduire le risque de sécurité grâce aux dispositifs d’assistance à la conduite suivants:

  • Système de détection de la fatigue
  • Système de freinage d’urgence prédictif
  • Avertisseur de franchissement de ligne

Vitesse

Avoir une vitesse inappropriée, ce n’est pas seulement dépasser la limite légale autorisée; c’est aussi ne pas réduire suffisamment son allure lorsque les conditions de circulation sont moins bonnes. La plupart des accidents imputables à la vitesse sont soit des accidents consécutifs à un dérapage, soit des accidents avec perte de maîtrise; ils sont particulièrement dangereux.

Les responsables de flotte doivent s’intéresser aux mesures de prévention et systèmes d’assistance à la conduite suivants:

  • Enregistrer et analyser les dépassements de vitesse
  • Installer un limitateur de vitesse dans le véhicule
  • Instaurer un système de récompense pour les comportements privilégiant la sécurité et une faible consommation de carburant
  • Utiliser des systèmes d’information et de communication
  • Programme de stabilité électronique (ESP)
  • Systèmes de navigation et de gestion de flottes de véhicules

Manœuvres

Les dommages lors de manœuvres ou de tentatives de stationnement sont vite arrivés. Il suffit que le conducteur soit imprudent ou n’ait pas une vision complète de la zone à traverser pour que l’accident se produise.

Les règles applicables aux manœuvres sont les suivantes:

  • Avant de faire une manœuvre ou de stationner, le conducteur doit s’assurer qu’il ne met personne en danger et qu’il n’y a pas d’obstacle derrière lui. Prendre soin du véhicule est la première règle.
  • Tout sinistre, si petit soit-il, doit être pris au sérieux et discuté en interne.
  • Chaque cause d’accident doit être clarifiée afin que les accidents du même type puissent être évités à l’avenir.
  • Plus le véhicule est encombrant, plus il est important d’avoir une bonne vue d’ensemble lors des manœuvres.
  • N’oubliez pas que les «manœuvres» n’ont pas la priorité.

Les responsables de flotte peuvent réduire le risque de sécurité grâce aux dispositifs d’assistance à la conduite suivants:

  • Aide au stationnement (passive: radar)
  • Aide active au stationnement
  • Radars et caméras de recul
  • Systèmes modernes de rétroviseurs

Distance de sécurité

Près de 20% des accidents en Suisse sont des collisions par l’arrière dont les principales causes sont le non-respect des distances de sécurité et l’inattention.

En tant que conducteur, pensez donc aux points suivants:

  • Un «temps de réaction» d’une seconde inclut: voir, comprendre, décider, transmettre et réagir.
  • Ce n’est qu’après cette seconde de temps de réaction que le véhicule commence à freiner. Comme il nous est plus facile d’estimer le temps qui passe que des distances, appliquez lors de la conduite la règle des deux secondes: 21… 22…. Ainsi, vous maintenez toujours une distance de sécurité suffisante, quelle que soit votre vitesse.

Les responsables de flotte peuvent réduire le risque de sécurité grâce aux dispositifs d’assistance à la conduite suivants:

  • Affichage tête haute
  • Régulateur de distance de sécurité
  • Aide au freinage d’urgence
  • Système de freinage d’urgence prédictif

Arrimage du chargement

Quand on conduit, on sécurise son chargement. En effet, lors du démarrage et du freinage ainsi que dans les virages, des forces s’exercent sur le chargement. S’il n’est pas correctement arrimé, celui-ci peut glisser et modifier le centre de gravité du véhicule. Selon les circonstances, le véhicule peut alors quitter la chaussée et c’est l’accident.

Lors du chargement de votre véhicule, pensez aux points suivants:

  • Les fixations requises diffèrent d’un chargement à l’autre.
  • Charger et fixer correctement prend du temps.
  • Si vous ne chargez pas vous-même le véhicule, un contrôle est nécessaire.
  • Le chargement doit être arrimé de manière à rester stable même en cas d’accidents légers.

On distingue deux types d’arrimage: le serrage vers le bas et le blocage du chargement. Il faut pour cela une structure de véhicule stable. En tant que responsable de flotte, vous pouvez en outre faire installer un programme de stabilité électronique (ESP) dans le véhicule.

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données