myAXA Login
Collaborateurs et prévoyance

«La gestion des avoirs de vieillesse, c’est une question de confiance»

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Dans le domaine de la prévoyance professionnelle, la fiduciaire Katharina Steiner est passée de l’assurance complète à une solution semi-autonome. Elle a la certitude que c’est un bon choix pour elle, son équipe et sa PME. Nous lui avons demandé pourquoi.

Changement dans la prévoyance professionnelle

En avril, AXA a annoncé son retrait de l’assurance complète au profit de la semi-autonomie pour début 2019. Katharina Steiner, propriétaire et gérante de KSP Treuhand GmbH à Hettlingen (ZH), a été informée de ce changement. La fiduciaire et ses collaborateurs sont spécialisés dans les questions fiscales, mais aussi dans la prévoyance vieillesse. Approfondir leurs connaissances sur le sujet les intéresse donc particulièrement.

Responsabilité d’entrepreneur

«AXA a pris contact avec moi et une fois de plus, j’ai été impressionnée par la qualité du service», indique Katharina Steiner. Elle a examiné le nouveau modèle de prévoyance d’AXA ainsi que d’autres offres et a pesé le pour et le contre avec son équipe. «Ensuite, nous avons demandé un entretien.» Convaincue de la compétence de son conseiller AXA, elle a été confortée dans son idée lorsque ce dernier lui a expliqué les motifs du changement et en quoi consistait la solution semi-autonome. Les collaborateurs de Katharina Steiner étaient à ses côtés pour valider les avantages qui avaient été mis en évidence lors de l’évaluation. «Cela me tenait à cœur», explique-t-elle. «Nous sommes une équipe et communiquons ouvertement.» Comme elle le fait pour les autres aspects liés à la gestion de son entreprise, Katharina Steiner prend ses responsabilités en matière de prévoyance professionnelle. Au final, il s’agit de l’avenir de chacun des membres de son équipe.

  • «Il était évident pour nous tous que nous allions opter pour la solution semi-autonome. Nous avons été convaincus par les meilleures perspectives de rendement des avoirs de vieillesse et, par là même, les prestations de vieillesse plus élevées. Sans oublier les primes de risque, plus basses», ajoute Katharina Steiner.

  • Pour elle et son équipe, AXA offre un maximum de sécurité, ce qui est essentiel s’agissant des avoirs de prévoyance. «La gestion des avoirs de vieillesse, c’est une question de confiance.»

Meilleure rémunération des avoirs de vieillesse

«Il était évident pour nous tous que nous allions opter pour la solution semi-autonome. Nous avons été convaincus par les meilleures perspectives de rendement des avoirs de vieillesse et, par là même, les prestations de vieillesse plus élevées. Sans oublier les primes de risque, plus basses», ajoute Katharina Steiner. En optant pour la semi-autonomie et en choisissant de rester chez AXA plutôt que de passer à un autre assureur, la fiduciaire est fidèle aux principes qu’elle applique dans son entreprise. Pour elle et son équipe, AXA offre un maximum de sécurité, ce qui est essentiel s’agissant des avoirs de prévoyance. «La gestion des avoirs de vieillesse, c’est une question de confiance.» Par ailleurs, le rapport entre sécurité et perspectives de rendement doit être équilibré, ce qui est le cas selon elle avec la solution semi-autonome d’AXA.

Nous sommes heureux de pouvoir continuer à compter Katharina Steiner et sa société fiduciaire parmi nos clients.

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données