myAXA Login
Collaborateurs et prévoyance

Check-list: vive l’ergonomie au bureau

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Un mobilier ergonomique est idéal pour préserver le système locomoteur. Mais les meilleurs meubles de bureau sont inutiles s’ils sont mal réglés et si la colonne vertébrale n’est pas assez mobilisée au quotidien. Pour obtenir des résultats sur le long terme, connaître les principes de l’ergonomie s’avère essentiel. Cela implique d’être à l’écoute de son corps et des signaux d’alarme qu’il envoie, de bien régler le mobilier, de gérer les pauses et d’avoir une activité physique compensatoire.

Cette check-list est destinée à fournir des conseils pour l’aménagement d’un poste de travail ergonomique. Vous pourrez les appliquer de manière simple et rapide et garantir ainsi le bien-être de vos collaborateurs.

Aménagement optimal du poste de travail

Réglage de la chaise de bureau

  1. Hauteur de l’assise: Posez les pieds bien à plat sur le sol. Les genoux et les hanches doivent former un angle droit, soit au moins 90°. Attention: la hauteur de l’assise doit être adaptée à la hauteur de vos talons.
  2. Profondeur de l’assise: L’intervalle entre l’arrière du genou et le bord de l’assise doit être d’environ cinq centimètres.
  3. Hauteur du dossier: La partie rembourrée du dossier doit se trouver au niveau du haut du bassin.
  4. Basculement du dossier: Débloquer le dossier de la chaise permet de garantir une bonne mobilité de la colonne vertébrale.
  5. Résistance du dossier: Augmentez la résistance du dossier en fonction de votre poids et veillez à l’adapter lors d’un nouveau réglage de la chaise. Pour ce faire, il suffit de tourner le bouton dans le sens des aiguilles d’une montre.

Adapter la hauteur de la table de bureau

  • Relâchez les muscles des épaules et de la nuque. Posez ensuite vos avant-bras sur le bureau.
  • Les coudes doivent former un angle droit (au moins 90°).

Bien positionner le clavier

  • Le clavier est droit et posé à plat devant soi.
  • La distance entre le clavier et le bord de la table doit être comprise entre 10 et 15 centimètres.
  • Ne pas surélever le clavier en se servant d’un socle!
  • Les mains et les bras forment une ligne droite. Il faut éviter de surélever son poignet.

Positionner la souris

  • La souris doit se trouver à la même hauteur que le clavier et ne pas être trop éloignée de celui-ci.
  • La position de la main sur la souris est souple.

Remédier aux problèmes articulaires du poignet

En cas de problèmes articulaires au niveau du poignet, il est possible d’acheter un clavier et une souris ergonomiques. On les trouve dans les commerces spécialisés.

Utiliser le casque du téléphone

Le casque permet à la fois de soulager les muscles de la nuque et d’avoir ses deux mains libres.

Régler l’écran de l’ordinateur

  • L’écran de l’ordinateur sera placé face à la personne. La distance yeux-écran devra correspondre à une longueur de bras.
  • L’écran est placé de manière à être parallèle au bord de la table.
  • La différence de hauteur entre le haut de l’écran et les yeux est équivalente à la largeur d’une main.
  • L’écran doit être légèrement incliné vers l’arrière.
  • La lumière doit parvenir de côté afin d’éviter les reflets sur l’écran.

Résoudre les problèmes liés à une mauvaise vision

  • En maintenant la touche CTRL enfoncée et en activant la molette de la souris, il est possible de grossir (ou de réduire) l’affichage à l’aide du zoom.
  • Les lunettes avec verres progressifs classiques (améliorant la vision de loin dans leur partie haute et de près dans leur partie basse) ne sont pas adaptées au travail sur ordinateur car le champ de vision au centre du verre est limité.
  • Les porteurs de ce type de lunettes adoptent donc souvent une mauvaise posture puisqu’ils sont obligés de regarder dans la partie inférieure des verres, ce qui est susceptible d’entraîner des douleurs au niveau de la nuque et des maux de tête.
  • Il convient donc d’opter pour des lunettes adaptées au travail sur ordinateur (verres progressifs spécifiques). Celles-ci corrigent la vision de manière progressive à une distance comprise entre 40 cm et 3 mètres. En d’autres termes, la partie supérieure du verre permet de distinguer les objets présents dans la pièce, tandis que la partie inférieure est destinée à utiliser le clavier et à lire des documents. Ainsi, on évitera les mauvaises postures sollicitant les cervicales.

Utiliser le casque du téléphone

  • Avec un téléphone classique, on évitera de caler le combiné entre l’oreille et la nuque, car cela est susceptible d’engendrer des douleurs importantes au niveau des épaules et du cou.
  • Le casque permet à la fois de soulager les muscles de la nuque et d’avoir ses deux mains libres.

Travail sur l’ordinateur portable plus d’une heure par jour

Il est conseillé d’utiliser un clavier et une souris externes. Il est possible d’optimiser la hauteur de l’écran en surélevant l’arrière de l’appareil à l’aide d’un objet (classeur par exemple).

Travailler au bureau réglable en hauteur

Travailler au bureau réglable en hauteur

Travail sur l’ordinateur portable plus de quatre heures par jour Il est conseillé de brancher un écran externe. Si vous travaillez à la maison, n’oubliez pas d’aménager votre table de bureau selon les principes de l’ergonomie.

Bureau réglable en hauteur

  • La hauteur de bureau idéale est atteinte dès lors que les coudes forment au moins un angle droit lorsque les avant-bras sont posés bien à plat sur la table.
  • La position du clavier, de la souris et des écrans est la même qu’en position assise.
  • Exploitez pleinement les possibilités de votre bureau réglable en hauteur et modifiez fréquemment votre position.
  • Ne restez pas plus de 15 minutes debout dans la même position. Changez fréquemment de position afin d’activer votre système veineux.
  • Alterner une heure en position assise et un quart d’heure en position debout est idéal.
  • En position debout, il n’est pas nécessaire de définir une hauteur de bureau standard, étant donné que celle-ci peut varier (port de chaussures à talon par exemple).
  • En cas de problèmes de dos, l’achat d’un tabouret ergonomique réglable peut s’avérer judicieux. A chaque changement de posture, vous faites travailler d’autres disques intervertébraux et contribuez ainsi à une bonne mobilisation de votre colonne vertébrale.
  • Un tabouret ergonomique réglable peut être utilisé par plusieurs personnes au sein d’un même bureau.

Vous souhaitez plus de conseils pour optimiser l’ergonomie de votre poste de travail?

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données