myAXA Login
Management et finances

Planifier pas à pas la transmission de son entreprise

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Tout règlement d’une succession débute par une question cruciale: le devenir de votre entreprise vous tient-il à cœur et vous sentez-vous une responsabilité envers vos collaborateurs? Voici les quatre étapes clés pour un passage de témoin réussi.

Le processus de succession peut être subdivisé en quatre étapes auxquelles s’ajoutent l’analyse des besoins et la recherche d’une solution dans les domaines de l’assurance et de la prévoyance.

Etape 1: La décision

Etant donné que vos objectifs personnels sont d’emblée mis en avant, les questions suivantes peuvent vous aider à décider si vous souhaitez ou non régler votre succession:

  • L’entreprise doit-elle poursuivre ses activités?
  • Si oui: l’entreprise est-elle prête à accueillir un successeur et êtes-vous prêt à passer la main à une nouvelle génération?
  • Dans quel délai le passage de flambeau doit-il avoir lieu et comment doit-il être réalisé concrètement – avec une rupture claire ou de manière progressive?
  • Les emplois doivent-ils être maintenus et sauvegardés?
  • Comment pérenniser le succès de l’entreprise?
  • Est-il souhaitable que les idées et produits existants soient maintenus et servent de base aux évolutions futures?
  • Vos relations avec les clients et les fournisseurs sont-elles appelées à perdurer?
  • Sur quel montant la négociation portera-t-elle? Existe-t-il des candidats potentiels à la reprise (au sein de la famille ou à l’extérieur)?
  • Comment voyez-vous l’évolution idéale de votre entreprise après votre départ?
  • Etes-vous conscient que la question de votre succession peut inquiéter vos collaborateurs et vos cadres les plus proches?

Etape 2: Etat des lieux et évaluation

Une fois votre décision prise et vos principaux objectifs fixés, les étapes ultérieures peuvent être planifiées et initiées – notamment l’état des lieux stratégique et l’estimation précise de votre entreprise – selon les paramètres suivants.

  • Ressources
  • Activité et gamme de produits
  • Flux de valeurs
  • Base de clients
  • Organisation
  • Valeurs immobilières
  • Examen de la situation de prévoyance et planification globale de la retraite pour toutes les personnes concernées: souvent, la prévoyance vieillesse est investie dans l’entreprise sous forme de capital. Une analyse combinée est donc judicieuse, car elle permet de tenir compte de tous les aspects, en particulier fiscaux.  

Le taux d’intérêt est important dans la définition de la valeur de l’entreprise, car il a un double effet: plus il est élevé, plus la valeur de l’entreprise est faible et plus le financement par emprunt sera coûteux pour l’acheteur. Si, par exemple, le bénéfice net atteignable à l’avenir est de CHF 500 000 et si le taux de risque est de 10%, l’entreprise a une valeur évaluée à CHF 5 millions, puisque actuellement les rendements des obligations de la Confédération à dix ans sont nuls. Si le rendement augmente pour passer à 2%, la valeur de l’entreprise tombe à environ CHF 4,2 millions, et le financement par emprunt est plus onéreux. C’est pourquoi la planification de la succession doit impérativement être effectuée en tenant compte du niveau des taux d’intérêt puisqu’elle en dépend, tant lors de l’évaluation que lors du financement.

Etape 3: Choix du successeur

Fixer des critères auxquels les successeurs potentiels doivent satisfaire est une garantie de succès pendant la phase d’évaluation. A ce stade, le réseau des partenaires avec lesquels vous réglez votre succession est tout à votre avantage. Critères possibles:

  • Vision pour l’entreprise
  • Potentiel entrepreneurial
  • Expérience
  • Style de conduite
  • Compétences sociales
  • Connaissance de la branche
  • réseau
  • Attachement à l’environnement de l’entreprise

Etape 4: Transmission de l’entreprise

Pendant la phase de transmission, il est essentiel de procéder de façon ciblée. C’est une condition indispensable pour que le nouveau propriétaire puisse assumer d’emblée sa fonction de direction. Il s’agit donc de planifier soigneusement tous les changements:

  • Détermination de la procédure et des étapes temporelles
  • Répartition des rôles et des tâches
  • Rédaction des contrats
  • Planification de la communication

Un bon timing est essentiel pour la planification de la succession. Actuellement, la période de taux bas persiste, avec un taux de –0,2% pour les obligations de la Confédération à dix ans. Mais combien de temps cela va-t-il durer? Pour les entrepreneurs, le moment est sans nul doute idéal pour commencer à planifier leur sucession.

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données