myAXA Login
Fondation et innovation

Coworking, home office, «hoffice» – accepteriez-vous de partager votre home office?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Nombre de salariés aspirent à pouvoir travailler ailleurs qu’au bureau de temps en temps. Certains pratiquent le home office, d’autres rejoignent des communautés proposant des espaces de coworking. Des Suédois ont même inventé le «hoffice», qui allie home office et coworking.

Pour répondre aux souhaits de leurs collaborateurs, les entreprises adoptent des modèles de travail plus flexibles. Selon une étude du cabinet de conseil Deloitte , près d’un Suisse sur trois travaille déjà au moins une demi-journée par semaine en home office, et la tendance est à la hausse. Cette flexibilité est porteuse de nombreux avantages, tels qu’une amélioration de la productivité et de la créativité, qui s’explique par un milieu plus calme et donc plus propice à la concentration. Mais la médaille a un revers: travailler depuis son domicile peut avoir un impact négatif sur l’esprit d’équipe et sur la communication au sein de l’entreprise. De plus, le home office peut être un vecteur d’isolement.

Les cafés disposant d’une connexion wifi sont bien sûr une option, mais ils sont souvent bruyants, et l’obligation de consommer peut entraîner des dépenses non négligeables. Les espaces de coworking, ces communautés qui louent des bureaux à l’heure, ou le «hoffice» sont des réponses moins coûteuses à la solitude.

Coworking: le modèle de travail de demain?

Des structures de coworking, à l’instar de l’Impact Hub à Zurich , louent des postes de travail incluant tous les services nécessaires. A la différence du home office, ces communautés permettent de côtoyer d’autres travailleurs, des entrepreneurs et des indépendants. Même si les personnes qui louent ces bureaux ne travaillent pas sur les mêmes projets, elles ont l’opportunité d’échanger leurs idées. Ces interactions peuvent être source d’inspiration et favoriser le lien social. Les postes de travail étant loués à l’heure, à la semaine ou au mois, chacun peut trouver la formule qui lui convient.

«Hoffice»: partager son bureau à la maison

En Scandinavie, une autre forme de travail a vu le jour: l’hoffice. Les Suédois Christofer Gradin Franzen et Johline Zandra ont en effet fondé une  communauté qui a pour but d’inciter les gens à accueillir d’autres travailleurs chez eux. A titre d’essai, ils ont invité des personnes intéressées à venir travailler à leur domicile. Des règles claires ont été définies: tous les participants démarrent leur activité à la même heure. Afin de structurer la journée, le travail se fait par plages de 45 minutes, suivies de pauses de 10 minutes consacrées aux échanges, à des étirements ou à des exercices de méditation. Puis, les participants, installés dans le salon ou la cuisine de leur hôte, se remettent au travail. En général, le repas de midi est pris en commun.

Plus qu’un bureau collectif

Les participants interrogés ont tous apprécié cette expérience, et l’hoffice fait de plus en plus d’adeptes en Europe. Le principe ne se limite pas au partage d’un lieu de travail. Il s’agit également de libérer du temps pour l’échange d’idées. Un appartement ou une maison offre un cadre nettement plus convivial que des locaux de bureaux, si bien que la bonne humeur est en général de la partie.

Coworking, home office, hoffice – ces modèles permettent de travailler de manière flexible en dehors d’une entreprise. Lequel est promis au meilleur avenir? C’est ce que nous verrons d’ici à quelques années.

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données