myAXA Login
Fondation et innovation

Premier numéro de l’émission «Combat d’idées – le défi lancé aux start-up»

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Pas moins de 19 start-up se sont vu proposer la chance de leur vie. Qui parviendra à convaincre et accédera à la finale? L’enjeu est de taille: un accompagnement professionnel et une aide financière.

Les experts et membres du jury Sunnie J. Groeneveld et Pascal Mathis sillonnent la Suisse en quête des jeunes créateurs d’entreprise les plus prometteurs. Les deux premières étapes de leur voyage sont le canton de Berne et celui de Zurich. Trois start-ups sont en lice pour accéder à la finale: AIDE-MOI, Grosis Lismete et CatchEye. Leurs créateurs n’ont qu’une minute pour convaincre nos experts. Quels projets vont séduire Sunnie J. Groeneveld et Pascal Mathis? Lesquels vont passer à côté de cette chance? Seuls les projets qui iront en finale auront la possibilité de gagner une aide financière.

Tout petit, mais efficace comme un grand, le capteur AIDE-MOI

La première start-up à laquelle nos experts rendent visite aujourd’hui s’appelle AIDE-MOI. Deux jeunes ingénieurs électriciens, Simon Scheurer et Yannick Blaser, ont mis au point un capteur qui détecte automatiquement les chutes et appelle à l’aide. Leur invention aide les seniors à rester autonomes. Le produit a d’abord été soumis à une longue phase d’essais. Les deux créateurs ont mis au point un prototype qu’ils ont testé auprès de clients potentiels avant de le peaufiner. C’est la méthode à suivre, selon les spécialistes. Qu’en pensent nos deux experts? AIDE-MOI remportera-t-elle sa place en finale tant convoitée?

«Grosis Lismete» rassemble les générations

La deuxième start-up s’engage aussi pour les seniors. Grosis Lismete est un projet social intergénérationnel mis sur pied par Fabrice Brunner. Son idée: des personnes en maison de retraite tricotent des éléments décoratifs que nous cousons ensuite sur des t-shirts fabriqués et vendus en Suisse. En contrepartie, des écoliers leur offrent un peu de leur temps. La promotion des produits est assurée par le créateur sur Youtube, avec l’aide de musiciens suisses. De l’avis de spécialistes, le marketing sur les médias sociaux est très important, notamment au tout début d’une start-up. Nos deux experts voient-ils un potentiel dans Grosis Lismete?

CatchEye révolutionnera-t-elle les visioconférences?

La prochaine start-up sur la liste de Sunnie J. Groeneveld et Pascal Mathis est à Zurich. Jan Rüegg est le cofondateur de CatchEye. L’algorithme mis au point par la start-up permet de corriger le plus gros problème de la visiophonie: l’absence de contact visuel. En d’autres mots, CatchEye permet aux interlocuteurs de se regarder dans les yeux, alors que leurs regards sont dirigés vers leurs écrans, et non leurs caméras. Le principe est assez complexe, peut-être trop pour se transformer en succès commercial? Qu’ont pensé nos deux experts de la présentation de Jan Rüegg? Lui permettra-t-elle d’aller en finale?

Dans les prochains numéros, vous découvrirez: Kompotoi, des toilettes à compost, Kitaclub, la plus grande plate-forme de crèche de Suisse, et noonee, une chaise qui permet de s’assoir debout. Restez avec nous pour savoir quelles seront les prochaines jeunes entreprises à accéder à la finale pour tenter de remporter un soutien financier.

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données