myAXA Login
Prévoyance

Digital Health: ces trois tendances influeront-elles également sur votre santé?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

A l’occasion de la première journée du digital en Suisse, nous vous présentons trois tendances qui révolutionneront la gestion personnelle de votre santé.

Tendance n° 1: prévention et promotion digitales de la santé

Tout a commencé par le tracking: la mesure numérique du pouls, des pas et de l’activité sportive font depuis longtemps partie de l’offre standard. Mais les nouvelles applications vont plus loin. Dacadoo, par exemple, collecte des données supplémentaires comme les taux sanguins, le poids, le niveau de stress ou l’alimentation. A l’aide de ces informations, l’outil calcule en continu l’«indice Santé» personnel, une valeur informant sur l’état de santé et de bien-être général. L’outil Kenzen est encore plus précis. Au moyen d’une analyse de la transpiration, le capteur biologique «Smart Patch» détecte 24h/24 le niveau d’hydratation ou surveille les fonctions vitales. Des informations aussi intéressantes pour les sportifs que pour les personnes souffrant de maladies chroniques. Nombre de prestataires ne se contentent cependant pas de mesurer certaines données: ils aident aussi à atteindre des objectifs personnels. Ainsi, l’application britannique Ourpath permet de modifier ses habitudes alimentaires. A l’aide d’un tracker et d’une balance Bluetooth, un coach personnel aide les utilisateurs pendant six semaines à se débarrasser des mauvaises manies et à conserver durablement le poids souhaité.

Tendance n° 2: autodiagnostic et diagnostic à distance

L’autodiagnostic s’impose de plus en plus comme étape préalable à une éventuelle consultation médicale. L’analyseur de symptômes Citizen Doc, par exemple, aiguille les patients au moyen d’un questionnaire. Il donne des conseils de traitement pour des maux du quotidien et évalue si un rendez-vous chez un médecin est nécessaire. D’autres solutions vont au-delà des troubles physiques. Au moyen de questions,Moodpath vérifie quotidiennement si un risque de burn-out ou de dépression existe. Au bout de deux semaines, il évalue les données et donne des conseils pour s’en sortir soi-même. De telles applications n’ont pas pour vocation de remplacer l’entretien avec un médecin. C’est pourquoi certains prestataires associent autodiagnostic et diagnostic par un tiers. En Grande-Bretagne, l’application Babylon propose, après analyse des symptômes, un entretien vidéo avec un médecin par l’intermédiaire d’un chatbot. Les Suisses ont également accès à la consultation médicale par vidéo, par exemple à l’aide de la nouvelle offre eedoctors.

Tendance n° 3: confort et comparaison transparente

Le médecin vous a prescrit un médicament? Là aussi, la digitalisation ouvre de nouvelles voies. Alors qu’il fallait autrefois se rendre, malade, à la pharmacie, on peut aujourd’hui commander des médicaments en ligne et se les faire livrer chez soi. En passant, par exemple, par la pharmacie de vente par correspondance zur Rose. Ceux qui cherchent des versions bon marché d’un médicament (des génériques) trouveront leur bonheur sur Mymedi. La digitalisation présente aussi des avantages en termes de discrétion. Grâce à MyLAB Box, il est possible de recevoir chez soi des tests pour les maladies sexuellement transmissibles les plus courantes. Et si une hospitalisation est incontournable,Hostofinder vous aide à faire le bon choix.

Le voyage se poursuit

Au cours des deux dernières années, le nombre d’applications de santé a doublé. Plus de 318 000 offres sont désormais disponibles dans l’App Store à l’échelle mondiale. Nous nous tenons au courant et continuerons à vous informer sur les nouveautés sur le marché de la santé.

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données