myAXA Login
En déplacement

«En tant que développeur d'applications, mon smartphone est indispensable.»

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Son projet de loisirs aare.guru a permis à Reto Lehnherr de s’imposer dans le domaine des applications. Qu’est-ce qui le fascine dans le développement de logiciels? Comment se sert-il de son smartphone à cette fin? Nous avons interviewé ce Bernois sur son cheminement de développeur d’application.

«Je ne suis pas un mordu de la natation dans l’Aar. Sa température actuelle de 6°C est vraiment trop froide pour moi.» Reto Lehnherr se tient au bord de la rivière à Marzili. Il agite l’eau d’une main et tient dans l’autre son smartphone équipé de l’application de loisirs aare.guru, qu’il a développée en 2015 avec deux de ses collègues de travail, Christian Studer et Kaspar Allenbach.

Pas question de se cantonner aux informations sur la température actuelle de l’eau et sur la météo à Berne, l’équipe entendait aller plus loin: «Nous avons ajouté aux fonctions de météo habituelles la durée de l’ensoleillement sur trois sites de baignade à Berne.» En outre, le trio voulait conférer une couleur locale à l’application en y intégrant des commentaires sur la météo en dialecte bernois. «Nous avions calculé à l’époque que nous disposions d’environ deux mois pour développer aare.guru avant le début de la saison. Il fallait avoir terminé à cette date-là – un objectif ambitieux.»

Planification à la pause-café, développement pendant les loisirs

Reto a consacré beaucoup de son temps libre à la réalisation de l'application: «Je programmais après le travail et, le lendemain, nous discutions de l’avancée du projet durant les pauses-café.» Le mauvais temps qui s’est installé en début de saison a donné au trio un mois de plus pour mettre aare.guru au point. «Sachant qu’après trois mois de travail, l’application devait être achevée pour la première chaude journée d’été, nous avons éprouvé un regain d’énergie pour la dernière ligne droite.»

«Le téléphone portable est bien entendu l’un des outils les plus importants du développeur d’applications.»

Reto Lehnherr, développeur d'application

Du gestionnaire de projet au développeur

Initialement, Reto Lehnherr ne voulait pas développer d’applications: «J’avais commencé mes études dans l’intention de pouvoir mieux gérer les projets de logiciels. Je ne me voyais pas du tout programmer des applications.» Mais au fil de ses études, Reto a eu des doutes et s’est intéressé de près au développement de logiciels. «Mon travail consiste à transformer les grands problèmes en petites difficultés et à y apporter une bonne solution. C’est ce qui m’a fasciné jusqu’à présent.»

Fidèle compagnon de programmation: son smartphone. «Le téléphone portable est bien entendu l’un des outils les plus importants du développeur d’applications.» Mais son enthousiasme pour les smartphones dépasse leur intérêt en tant qu’outil de travail: «Le smartphone a la capacité d’un ordinateur dans un espace minuscule. Son potentiel est incroyable.»

aare.guru – un sésame

Après le lancement de l’application en 2015, les premiers succès ne se sont pas fait attendre: la même année, l’équipe de aare.guru a accueilli un nouveau développeur d’Android, Fabian Page, et s’est vu décerner le prix de «Best of Swiss Apps». Cette distinction a eu un impact considérable sur l'avenir de Reto Lehnherr: «Je ne me fais pas d’illusions, sans aare.guru, je n’aurais eu aucune chance, à 30 ans et en tant que débutant, de pouvoir prendre pied dans ce secteur.» Jusqu’ici, l’application iOS a été téléchargée plus de 20'000 fois. Un chiffre impressionnant étant donné son caractère local en dialecte bernois.

Mais ce projet destiné aux loisirs n’est pas encore fini: «Nous souhaitons compléter les prévisions et étendre aare.guru à d’autres villes.» Le programmeur ne recule pas devant le travail supplémentaire qu’impliquent ces améliorations: «Quand un projet tel que aare.guru me tient à cœur, je me sens libre d’expérimenter de nouvelles choses sans me fixer de limites. C’est cette liberté dans le développement de l’application qui me motive.»

Cinq conseils simples pour protéger votre smartphone:

  • Étui ou coque de protection
  • Ne pas emporter son smartphone aux toilettes
  • Ne jamais laisser son smartphone sur une table sans surveillance lors de manifestations, dans des bars ou des restaurants
  • Lors d’événements de masse tels que des concerts, ne jamais glisser son smartphone dans une poche arrière de pantalon, mais le placer dans une poche intérieure
  • En prenant des photos, attention à ne pas se faire arracher l’appareil des mains

Saviez-vous ...

... que votre smartphone était couvert par l’option «Perte et endommagement» de l’assurance de l’inventaire du ménage AXA? Et ce pour un prix plus avantageux qu’avec une assurance téléphone mobile.  Cette couverture s’applique également aux vélos, aux drones, aux caméras, aux instruments de musique, etc.

 

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données