myAXA Login
Prévoyance

Médecine complémentaire: les cinq méthodes les plus populaires

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Lorsque la médecine conventionnelle atteint ses limites, la médecine complémentaire peut aider à soulager les migraines, les états d’épuisement ou les allergies par exemple. Tour d’horizon des cinq méthodes les plus populaires et  exemples d’indication.

Au fil du temps, les traitements de médecine complémentaire se sont fait une place à côté de la médecine conventionnelle, avec comme point commun une vision holistique de l’être humain. Par des approches très différentes, les traitements stimulent le pouvoir d’autoguérison des patients afin de rétablir l’équilibre entre le corps et l’esprit. Le champ d’application de la médecine complémentaire est très vaste, en dehors des problèmes aigus comme les fractures ou les crises d’appendicite.

Voici les cinq méthodes les plus appréciées en Suisse d’après le nombre de praticiens:

Médecine traditionnelle chinoise (MTC)

La médecine traditionnelle chinoise a pour but de favoriser la circulation de l’énergie vitale Qi. Cette énergie transite par des canaux (les méridiens) et le rôle du thérapeute ou du médecin consiste à détecter des blocages. Pour les éliminer, il peut recourir à l’acuponcture ou au massage Tuina. Les plantes jouent également un rôle important, de même que les méthodes de détoxication telles que l’application de ventouses pour stimuler la circulation sanguine notamment. En pratiquant le Qi Gong ou le Tai Chi, les patients sont actifs et harmonisent leur Qi par la méditation et l’enchaînement de mouvements.

Naturopathie

Les naturopathes s’appuient sur le pouvoir des plantes. C’est pourquoi la phytothérapie (traitements à base d’extraits de plantes) en forme l’une des principales méthodes. Elle vise à supprimer les déséquilibres délétères liés par exemple à un mode de vie qui n’est pas sain. Pour assainir le corps, des méthodes de détoxication peuvent être employées. L’une d’elles s’appelle l’hydrothérapie et consiste à prendre des bains (de vapeur) ou des cataplasmes pour stimuler le métabolisme et la circulation.

Thérapie craniosacrale

Les thérapeutes craniosacraux harmonisent les pulsations (mouvements) du liquide céphalo-rachidien par des impulsions manuelles fines sur la tête et la colonne vertébrale. Ces manipulations douces libèrent les tensions, stabilisent la circulation et renforcent le système immunitaire. La thérapie craniosacrale a fait ses preuves chez les nourrissons (traitement des coliques p. ex.), mais aussi chez les adultes qui souffrent de douleurs, de stress ou d’épuisement.

Ostéopathie

Des troubles apparaissent lorsque la mobilité du corps est entravée, tel est le principe de base de l’ ostéopathie. Cette méthode manuelle a pour but de mobiliser le corps afin d’activer les processus d’autoguérison. Les ostéopathes s’intéressent aux articulations, mais aussi aux organes internes comme le cœur, le foie, les reins et le tissu conjonctif. Les indications vont des migraines aux acouphènes, en passant par les allergies.

Kinésiologie

La kinésiologie favorise le mouvement sur le plan physique et psychique. Elle concilie certains aspects de la médecine occidentale et orientale. Un test musculaire manuel permet aux thérapeutes de localiser les blocages énergétiques. Les patients apprennent notamment à se détendre et à mieux se concentrer en effectuant des exercices. La kinésiologie peut soulager les problèmes de posture, de même que les burn-outs ou encore les difficultés d’apprentissage.

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données