myAXA Login
En déplacement

La neige, le sel et la saleté: les pires ennemis des systèmes d’assistance à la conduite!

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Les mois d’hiver mettent les systèmes d’assistance à la conduite à rude épreuve. La neige et la saleté gênent le fonctionnement des caméras et des capteurs, voire le bloquent totalement.

Aujourd’hui, nombre de véhicules disposent de systèmes d’assistance à la conduite qui analysent le trafic et aident le conducteur dans différentes situations. Or le fonctionnement des caméras et des capteurs que ces systèmes utilisent peut être entravé par la glace, la neige ou la saleté. Tout comme la nôtre, la «vue» de ces dispositifs doit rester dégagée quelles que soient les conditions.

Problèmes possibles:

  1. La plupart des véhicules modernes sont désormais équipés d’une aide active au stationnement fonctionnant avec des ultrasons. Or la mesure de la distance peut être faussée par la glace ou la neige. Par défaut, le dispositif signale toutefois toujours une distance inférieure à la distance réelle, de sorte que les dommages lors du stationnement peuvent généralement être évités.

  2. Intégré à de nombreux nouveaux véhicules, le système d’allumage automatique active les feux de croisement lorsque la luminosité baisse. Les capteurs ne réagissent cependant pas toujours avec fiabilité en cas de brouillard et peuvent causer de véritables problèmes lors de fortes chutes de pluie ou de neige.

  3. Grâce à une caméra thermique ou infrarouge, les systèmes de vision nocturne représentent schématiquement la zone située à l’avant du véhicule, les plus récents signalant même les personnes. Ces caméras se trouvent généralement au niveau du pare-chocs et peuvent être salies en cas de mauvais temps.

  4. Un capteur de pluie sale se reconnaît au fait que les essuie-glaces s’enclenchent sans raison apparente et se mettent d’eux-mêmes à balayer rapidement. Il se trouve généralement en haut du pare-brise, en position centrale devant le rétroviseur.

  5. A cause de la pluie et de la neige, l’objectif de la caméra de recul est souvent recouvert d’une couche de sel ou de saleté qui rend floue l’image affichée à l’écran. Mais ce problème peut aussi résulter de la buée se formant sur les vitres lorsque le véhicule passe du chaud au froid, par exemple à la sortie d’un parking.

  6. Pour que les avertisseurs de franchissement de ligne et les régulateurs automatiques de distance fonctionnent correctement, la caméra positionnée devant le rétroviseur doit avoir une vue dégagée sur la route. Les problèmes sont alors les mêmes que pour le capteur de pluie. Soulignons que les systèmes d’assistance actifs ont besoin d’une meilleure image que les dispositifs de commande des essuie-glaces.

  7. Pour le détecteur d’angle mort, deux systèmes sont largement répandus: l’un à capteur radar, l’autre à caméra. Si le premier est moins gêné par la saleté, le second en est davantage affecté.

La plupart du temps, il suffit de nettoyer les capteurs et caméras concernés pour résoudre les problèmes mentionnés. Enfin, précisons que le système détecte immédiatement les éventuelles pannes des dispositifs d’assistance à la conduite et que l’ordinateur de bord avertit en principe activement le conducteur.

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données