myAXA Login
En déplacement

Au volant, la fatigue réduit l’aptitude à la Conduite

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Chacun le sait, fatigue et volant ne font pas bon ménage. Facile à dire, mais pas toujours facile à respecter. Pourtant, être frais et dispos au volant peut sauver des vies: jusqu’à 20 % des accidents mortels de la circulation sont dus à la fatigue.

La fatigue au volant: mythes et réalités

Fatigue ou alcool, des effets similaires
Conduire fatigué empêche d’évaluer correctement son comportement de conduite. 17 heures sans sommeil équivalent déjà à une alcoolémie de 0,5 pour mille. Et prendre le volant après plus de 24 heures d’éveil altère la conduite au point que ce chiffre passe à presque 1 pour mille.

Attention la nuit et en début d’après-midi
Notre corps dispose d’une horloge interne qui régule nos phases d’éveil et de sommeil. C’est entre 2 et 5 heures du matin et vers 14 heures que nous avons le plus besoin de dormir. Or c’est à ces heures que se produisent la plupart des accidents dus à la fatigue. Prendre la route à ces moments-là implique donc d’être parfaitement reposé.

Le micro-sommeil, un ennemi qui peut tuer
Beaucoup croient être capables de détecter les signes d’endormissement lorsqu’ils sont au volant. Erreur fatale! Car s’il est possible de détecter la fatigue, l’assoupissement arrive toujours sans prévenir. Les auteurs d’accidents sont souvent des conducteurs ayant sous-estimé leur état de fatigue. Or une seule seconde d’hypovigilance au volant peut tuer.

Café, boissons énergétiques, musique forte, vitres ouvertes
Plus d’un conducteur a déjà essayé de vaincre la fatigue. Mais pas plus la musique que l’ouverture des fenêtres n’a réellement d’effet. Et si les boissons énergétiques et le café peuvent aider grâce à leur teneur en caféine, l’effet n’est que provisoire. En fait, nous sommes désarmés face à la fatigue. Et dès que l’effet de la caféine se dissipe, le besoin de dormir est généralement décuplé.

Ce qui marche contre la fatigue au Volant

La meilleure prévention contre la fatigue au volant: être bien reposé et complètement sobre!

  • Renoncez à prendre la route lorsque vous êtes fatigué ou tard dans la nuit.

  • Si possible, évitez de conduire durant la deuxième partie de la nuit ou tôt le matin, lorsque votre organisme est au repos.

  • L’alcool et les repas riches fatiguent, évitez-les si vous avez une longue route à faire.

  • Arrêtez-vous dès que vous commencez à avoir sommeil. Bougez, étirez-vous et relaxez-vous. Accordez-vous une turbosieste de 15 minutes. Consultez un médecin en cas de problèmes de sommeil. Le ronflement ou la fatigue en journée peuvent indiquer des apnées du sommeil.

  • Ne conduisez pas plus de deux heures d’affilée.

  • Avant de partir en vacances, dormez suffisamment. 

Sources: Bureau de prévention des accidents (bpa), ADAC Munich

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données