myAXA Login
Sécurité et droit

L’équipe au secours de l’entreprise

Image: Raphael Zubler
Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Une violente tempête a ravagé le site de production de l’entreprise de finissage textile Bethge AG, à Zofingue. Une situation d’urgence dont l’équipe est sortie encore plus soudée. 

Les habitants de Zofingue et de sa périphérie se souviendront longtemps du 8 juillet 2017. Ce samedi après-midi-là, une alerte météo de niveau 2 dégénère en violente tempête localisée. En deux heures, il tombe autant de précipitations qu’habituellement en un mois de juillet entier. Des pluies torrentielles et un orage de grêle inondent la région en très peu de temps.

À ce moment, Frank Katzenstein, directeur de l’entreprise de finissage textile Bethge AG située à Zofingue, ne se doute encore de rien. Domicilié à Lörrach, à 60 km de là, il profite d’une après-midi chaude et ensoleillée. «Je venais d’allumer le barbecue quand le téléphone a sonné», se souvient-il. Au bout du fil, un collaborateur de Bethge AG, paniqué. En service de piquet pour le week-end, il a été alerté par l’alarme:  «Chef, tout est sous l’eau ici, je n’arrive même plus à entrer dans le bâtiment.» Frank Katzenstein avertit immédiatement Guido Fischer, associé senior et président du Conseil d’administration de Bethge AG, qui habite à proximité de l’entreprise.

Celui-ci se rend immédiatement sur les lieux pour comprendre ce qui se passe. «Sur l’autoroute, il y avait déjà plusieurs centimètres d’eau. Je redoutais donc le pire», raconte-t-il. Mais ce qu’il découvre à Zofingue dépasse de loin ses craintes: «Le site était noyé sous un mètre d’eau et de boue; partout flottaient des poissons morts. Du fait de la pression exercée par l’eau, les portes ne s’ouvraient plus et nous avons dû passer par les fenêtres pour accéder aux halls de production. On aurait dit un champ de bataille.»

Si les dégâts sont considérables dans tout le voisinage, Bethge AG est particulièrement touchée. En effet, ses locaux sont aménagés sur un renfoncement de terrain traversé par une petite rivière. Celle-ci est sortie de son lit, envahissant d’un côté les halls de production. Et de l’autre côté, une gigantesque coulée de boue et d’éboulis descendue des collines voisines a enfoncé des fenêtres et des murs. «Si la catastrophe s’était produite en semaine, il y aurait eu des blessés, voire des victimes», déclare Frank Kat-zenstein. Au cours des près de 200 ans d’existence de la société, jamais rien d’aussi grave n’était arrivé.

De gros dégâts sur le parc de machines

Les pompiers travaillent sans relâche tout le week-end. Puis, le lundi, le propriétaire Guido Fischer et le directeur Frank Katzenstein viennent examiner les dégâts avec Stephan Koller, inspecteur de sinistres de la direction d’AXA. Ils mesurent alors l’ampleur de la catastrophe. «L’eau et la boue étaient montées à plus de 1,5 mètre de hauteur, et l’éboulement avait traversé les halls de production de part en part, dévastant tout sur son passage», décrit Stephan Koller. «Il est rapidement apparu qu’un grand nettoyage ne suffirait pas. Les fragiles machines de finissage textile étaient très endommagées. Le sable et les pierres avaient paralysé une grande partie du parc.» L’exploitation allait cesser complètement pendant plusieurs mois.

«Une interruption d’exploitation est ce qui peut arriver de pire à une PME», explique l’associé junior Manuel Fischer.  Non seulement pour les collaborateurs qui peuvent se retrouver sans activité pendant des mois, mais aussi et surtout pour les clients. «Nous sommes spécialisés dans le finissage de pièces de tissu pouvant mesurer jusqu’à 340 cm de large. En Suisse, nous sommes le seul fournisseur sur ce segment. Si notre activité s’arrête, nos clients ne peuvent pas se rabattre sur une autre entreprise.»

Tous ont mis à la main à la pâte

Il fallait donc trouver une solution au plus vite. Avec l’inspecteur des sinistres, le propriétaire et le directeur ont décidé de reprendre progressivement l’exploitation et de relancer les différentes étapes de production en fonction de leur priorité. «Il nous a fallu plusieurs mois avant de retrouver un fonctionnement à peu près normal», précise Frank Katzenstein. Les deux associés et lui y voient tout de même un point positif: «Cet événement a énormément renforcé la cohésion au sein de notre équipe de 34 personnes. Chacun s’est immédiatement retroussé les manches et a prêté main forte là où c’était le plus urgent, que ce soit pour les travaux de déblaiement ou la mise en service des nouvelles machines.»

Par ailleurs, selon Guido Fischer, le soutien de l’expert en sinistres d’AXA a été un véritable soulagement: «Dans une telle situation, un entrepreneur atteint rapidement ses limites. Stephan Koller nous a beaucoup déchargés en accomplissant un travail formidable.» Un avis partagé par Frank Katzenstein. «J’ai été surpris de voir à quel point la collaboration était flexible et simple sur le plan administratif. Je n’aurais jamais imaginé cela de la part d’une assurance», plaisante-t-il. Pour Stephan Koller, c’est une évidence: «Il est de mon devoir de tenir la promesse que nous faisons à nos clients en tant qu’assureur: être un partenaire à leur côtés et les soutenir.» Face à une telle situation, lors de laquelle l’existence d’une entreprise et de son personnel est menacée, il est essentiel d’unir ses forces et de trouver rapidement la meilleure solution possible. Dans le cas de Bethge AG, ce but a été atteint: environ un an plus tard, l’entreprise était comme neuve. Reste à espérer qu’il n’y aura plus d’autre tempête de cette ampleur.   Melanie Ade

Texte original publié dans «Mon Enterprise», le magazine PME d’AXA

Assurance de choses Entreprises

Nul n’est à l’abri de dommages causés par un incendie, un événement naturel, des dégâts d’eau, d’un bris de glaces ou d’une effraction. Pour assurer la survie de votre entreprise en cas de sinistre, l’assurance de choses d’AXA offre une prise en charge simple et rapide des pertes matérielles, de l’interruption d’exploitation ainsi que des frais de déblaiement et d’élimination. 

EN SAVOIR PLUS>

Articles apparentés

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données