Prévoyance

Assurances et budget: quelques conseils aux futurs parents

Partager sur Facebook Partager sur Twitter ch.axa.i18.share.google Partager sur LinkedIn Partager sur Xing Partager sur Pinterest Partager par e-mail

Les futurs parents se posent de nombreuses questions: de quoi avons-nous besoin pour notre enfant? Comment devons-nous l’assurer? Et si nous n’avions pas assez d’argent? Voici quelques conseils pour vous préparer financièrement à une vie avec des enfants.

Quand affilier mon bébé à la caisse-maladie? 

L’assurance de base est obligatoire. Vous pouvez assurer votre enfant avant même sa naissance, mais au plus tard trois mois après. Les assurances complémentaires, en revanche, sont facultatives et offrent de meilleures couvertures que l’assurance de base, comme le libre choix du médecin à l’hôpital, la prise en charge des frais et l’aide en cas d’urgence à l’étranger, les médecines complémentaires ou la prévention. Il est intéressant de demander l’affiliation avant la naissance pour que l’enfant soit assuré dès le début. AXA offre des produits de santé attrayants.

Que coûte la caisse-maladie pour mon enfant?

Dans l’assurance de base, en règle générale, la prime des enfants de moins de 18 ans représente environ le quart de celle d’un adulte. L’assurance-maladie complémentaire est habituellement bien moins coûteuse. Chez AXA, toutes les assurances-maladie complémentaires sont gratuites le premier mois après la naissance. Et pour les familles de trois personnes ou plus, un rabais familial de 10% est appliqué à tous les membres d’un même ménage.

Comment mon enfant est-il assuré en cas d’accident? 

En Suisse, tous les enfants et les adolescents sont obligatoirement assurés, de par la loi, contre les accidents dans l’assurance de base de la caisse-maladie. Les parents désireux d’améliorer la couverture de leur enfant contre les accidents peuvent souscrire une assurance complémentaire

Dès que votre enfant s’engage dans la vie professionnelle, il est couvert contre les accidents par son employeur et peut supprimer le module «accident» de l’assurance de base.

Qui paiera plus tard l’appareil dentaire de mon enfant?

Pour couvrir les corrections orthodontiques, il est recommandé de conclure très tôt une assurance complémentaire ambulatoire. Les corrections orthodontiques ne sont généralement pas prises en charge par l’assurance de base, mais peuvent engloutir des milliers de francs en quelques mois. Un enfant sur deux porte un appareil dentaire, qui peut facilement coûter entre 3000 et 15 000 CHF. Ces dépenses sont remboursées par les assurances complémentaires ambulatoires. AXA, par exemple, prend en charge jusqu’à 12 000 CHF par mois en cas de conclusion de Santé COMPLET.

Important: chez AXA, l’affiliation doit être effectuée avant l’âge de cinq ans. Passé cet âge, la malposition des dents risque d’être déjà prévisible, et la couverture d’une grande partie des coûts pourra vous être refusée.

À quels autres frais les parents peuvent-ils être confrontés?

Crèches

Bien que la commune ou le canton subventionne partiellement les crèches, une grande partie des frais reste à la charge des parents. Que ce soit à Zurich ou à Pratteln, des tarifs journaliers de 120 CHF sont souvent la norme. Pour 85 CHF, on peut généralement faire garder son enfant pendant une demi-journée, repas de midi inclus.  Il est recommandé de prévoir cette dépense dans le budget du ménage lorsque, par exemple, les parents travaillent et que la crèche est la seule solution de garde possible.

Absence d’un parent

Vous élevez seul(e) votre enfant? Pensez à ce qui pourrait arriver si vous veniez à être malade ou victime d’un accident. Discutez-en avec votre conseiller en assurances.

Chambre d’enfant, poussette, voiture plus grande?

Le calcul de votre budget doit également inclure l’aménagement de la chambre d’enfant, l’achat d’une poussette, d’un siège auto, d’une chaise haute, voire l’acquisition d’une voiture plus grande. Il se peut aussi que vous emménagiez dans un logement plus vaste ou dans une maison. Vérifiez à cette occasion si votre assurance de l’inventaire du ménage suffit encore et si votre enfant est couvert par votre assurance de la responsabilité civile privée.

Jouets

Nombre de parents fixent un plafond de dépenses pour les jouets ou tentent de contrôler la situation. Les enfants sont généralement submergés de cadeaux à leur anniversaire, à Noël et à chaque visite d’amis et de proches. Une situation qui les dépasse bien souvent. Afin de limiter la quantité de jouets dans votre ménage tout en maîtrisant vos coûts, informez parrain, marraine, proches ou amis de ce qui manque vraiment à votre enfant et serait un cadeau bienvenu.

Il ne s’agit là que d’un échantillon des frais auxquels vous pouvez être confrontés en tant que futurs parents. Il est toutefois possible de s’y préparer à temps afin de profiter sereinement de sa nouvelle vie avec enfant.

Au fait: Saviez-vous que...

  • les enfants ne sont pas tenus d’être assurés dans la même caisse-maladie que leurs parents?
  • les enfants paient des primes moins élevées que les adultes? de nombreuses caisses-maladie octroient un rabais aux jeunes âgés de 19 à 25 ans?
  • jusqu’à leur 18e année révolue, les enfants et les jeunes bénéficient d’un rabais de 180 francs sur les verres de lunettes ou les lentilles de contact dans l’assurance de base? Pour en bénéficier, il suffit d’envoyer chaque année une nouvelle ordonnance de l’ophtalmologue.
  • Si vous êtes de condition modeste, vous avez droit à ce que votre canton de domicile prenne partiellement en charge les primes de la caisse-maladie dans l’assurance de base.

Articles apparentés

AXA et vous

Contact Déclarer sinistre Postes à pourvoir Médias Courtiers myAXA Commentaires de clients Portail des garagistes S'abonner à la newsletter

AXA dans le monde

AXA dans le monde

Rester en contact

DE FR IT EN Conditions d’utilisation Protection des données © {YEAR} AXA Assurances SA

Nous utilisons des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site Internet et personnaliser la publicité d'AXA et des partenaires publicitaires. Plus d'infos: Protection des données